Rugby

Top 14 : le Stade Français terrasse le Stade Toulousain

Succès référence pour le Stade Français ce dimanche soir à Jean Bouin. Opposés à une équipe toulousaine remaniée, les Parisiens ont cueilli leurs adversaires à froid dès les premiers instants pour décrocher un large succès (48-14). Les Parisiens se rassurent après la défaite dans le derby il y a une semaine. 

 

Un Stade Français convaincant, rayonnant

L’entame de match ne fut pas simplement bonne, elle fut parfaite pour les hommes en Rose. Les locaux ont dominé pendant une petite vingtaine de minutes tout en se montrant réalistes en franchissant la ligne d’en-but par trois fois, grâce à Delbouis, Coville et Danty (21-0, 14e). L’instigateur de ce fabuleux début de match ? Un fabuleux Joris Segonds, parfait à la transformation et dans l’animation, qui a notamment servi sur un plateau Danty pour le troisième essai de son équipe.

Malgré la réduction du score toulousaine, Tolu Latu est venu marquer le quatrième essai parisien à la suite d’un beau mouvement collectif (28-7, 38e). Le Stade Français est ainsi retourné aux vestiaires avec un bonus offensif virtuel. Le second acte sera de la même tenue, avec deux pénalités de Segonds pour mettre les Roses à l’abri, avant que Paul Gabrillagues ne vienne définitivement enterrer les espoirs toulousains (41-7, 53e). William Percillier viendra parachever le succès des hommes de Quesada, en marquant un essai pour son premier match en Top 14. Malgré un dernier essai de Faumuina pour les visiteurs (80e), le Stade Français s’impose 48-14.

 

Toulouse à la dérive

D’abord défaits la semaine dernière à Ernest Wallon par le LOU, les hommes d’Ugo Mola se devaient de réagir ce soir. La prestation n’est pour le moins pas rassurante, avec près de cinquante points encaissés. D’abord naïfs lors du premier quart d’heure alors qu’ils auraient du temporiser, les Toulousains n’ont jamais existé dans ce ”Clasico”, commettant de nombreuses erreurs techniques et tactiques. Ce revers cinglant vient reléguer Toulouse à la troisième place avec un match de plus que ses principaux concurrents comme le LOU, ou même deux sur des clubs comme le Racing et Toulon, qui pourraient dépasser les Rouge et Noir au classement.

 

Le Clasico de ce soir n’a malheureusement pas tenu ses promesses en tournant court bien trop tôt. On pourra regretter un manque d’expérience des visiteurs et louer une équipe du Stade Français vaillante, réaliste et conquérante, qui peut espérer de belles choses dans ce Top 14.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ultricies felis venenatis, diam libero sed in tempus quis,