Top 14 (preview) : se maintenir pour se pérenniser

0

Rester en Top 14. Voici chaque année l’objectif de différents clubs aux ambitions modestes et au budget d’un autre monde que ceux des cadors de notre championnat. Si la bataille pour le titre fait souvent rage, celle pour le maintien n’en demeure pas moins importante et palpitante pour tous les suiveurs du monde de l’Ovalie. A quelques jours seulement de la reprise des hostilités, tour d’horizon des équipes qui devront surement s’accrocher pour se maintenir dans l’élite.

 

Les promus auront leur carte à jouer

Le niveau du championnat étant tout de même assez élevé cette saison, quelques équipes devront batailler si elles veulent avoir une chance de se maintenir dans l’équipe. Parmi elles, évidemment les deux promus, à savoir l’Aviron Bayonnais et Brive.

  • Aviron Bayonnais

Les Bayonnais tout d’abord, champions de Pro D2, retrouvent l’élite après plusieurs saisons passées à l’échelon inférieur. Avec un effectif jeune mais prometteur, les joueurs de Yannick Bru produisent un jeu ambitieux mais ont parfois payer un manque d’expérience dans les moments clés d’une rencontre la saison dernière. Pour combler ce potentiel déficit, le club a recruté de nombreux joueurs ayant déjà évoluer plusieurs saisons en Top 14 (Monribot, Fajardo ou Camara pour ne citer qu’eux), et compte bien s’appuyer sur toute la ferveur qui entoure le club pour aller chercher un maintien dans l’élite. Lors des matches amicaux, les Basques se sont inclinés face au Stade Français (28-30) avant de disposer de Pau (20-12) puis de Perpignan (19-10). Des résultats satisfaisants donc pour les Bleus et Blancs, qui se déplaceront à la U Arena pour y affronter le Racing lors de la première journée.

  • CA Brive

Quant aux Brivistes, ils sont de retour en Top 14 un an seulement après leur relégation en Pro D2 ! Premiers de la phase régulière la saison dernière, les Corréziens se sont inclinés face à Bayonne en finale d’accession, mais ont remporté le barrage à Grenoble pour retrouver l’élite. S’ils peuvent souvent s’appuyer sur des prestations de qualités à domicile, et sur un effectif plutôt robuste, la profondeur de banc est en droit d’interpeller, surtout lorsqu’on voit comment l’infirmerie du club briviste est déjà bien remplie avant même la reprise du championnat. En effet, la ligne arrière se retrouve décimée, or on sait qu’il sera important pour les hommes de Jérémy Davidson de bien débuter, qui plus est dans une période de Coupe du Monde où les cadors seront privés de leurs meilleurs joueurs. Côté matches amicaux, Brive s’est tout d’abord incliné face à Montpellier (21-29) et le Racing (7-10), avant de s’imposer à la sirène à Bordeaux le week-end dernier (28-27).

 

Des maintenus en reconstruction

Maintenus en Top 14 à l’issue de l’exercice 2018-2019, Agen et Pau seront malgré tout une nouvelle fois sous pression cette saison.

  • Section Paloise

Après une saison à oublier, lors de laquelle divers événements extra-sportifs on secoué l’institution, la Section Paloise voudra démarrer un nouveau cycle. Le capitaine Quentin Lespiaucq ainsi que le président béarnais ont rappelé la nécessité de continuer à travailler pour refixer les fondamentaux d’une équipe qui s’est mentalement écroulée en fin de saison dernière. D’habitude si solides à la maison (un facteur qui reste toujours important pour les dites “petites équipes” du championnat), les Palois s’étaient inclinés à sept reprises au Hameau la saison dernière. Une anomalie qu’ils devront rectifier cette saison s’ils ne veulent pas se faire de nouvelles frayeurs. Néanmoins, les Béarnais restent peut-être les mieux armés des quatre équipes citées ici pour se maintenir, avec le retour d’un climat propice au travail et un recrutement séduisant (Dumoulin, Marchois, Smith, Whitelock…). A noter que lors des rencontres de préparation, Pau a battu Mont-de-Marsan (31-12) et a perdu face à Bayonne (20-12) et le Racing 92 (26-36). Dans la configuration que l’on connaît, le premier match à domicile face à Brive pourrait ainsi déjà s’avérer important pour la suite des événements.

  • SU Agen

Enfin, Agen se battra également pour rester en première division. Premier non-relégable la saison passée, les Agenais entameront leur troisième campagne consécutive dans l’élite. Le rajeunissement de l’effectif Lot-et-Garonnais nous fait dire qu’il sera difficile de jouer autre chose que le maintien lors de ce nouvel exercice. Néanmoins, les Agenais auront comme chaque année différents arguments à faire valoir, pour continuer à évoluer en Top 14 et ainsi se pérenniser et s’inscrire dans la durée, avec une génération prometteuse. Lors des matches de préparation, les coéquipiers de la recrue Xavier Chauveau ont concédé le nul face à Mont-de-Marsan (21-21), avant de s’incliner face à Montpellier (14-19) et La Rochelle (5-35). Ils recevront Toulon à Armandie lors de la première journée.

 

Si les équipes qui devraient être cantonner à jouer le maintien sont sans doute un peu plus visibles que les saisons précédentes, nuls doutes que la bataille sera encore une fois rude, entre trois ou quatre équipes qui pourraient longtemps se tenir dans un mouchoir de poche. 

 

Crédit photo de l’image en Une : Aviron Bayonnais

 

Grégoire ALLAIN 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here