Top 14 : Une saison palpitante en perspective !

0
Ligue 1

Cette semaine, Mathieu Blin, ex-joueur du Stade Français et ancien manager agenais, déclarait que onze équipes étaient en mesure de se qualifier pour les phases finales du Top 14. A l’aube de la reprise d’un championnat, qui a vu les clubs être très actifs sur le marché des transferts, évaluation des forces en présences.

 

On le sait, les 5 dernières saisons du Top 14 ont vu 5 champions différents (Toulon, le Stade Français, le Racing, Clermont et Castres). On remarque aussi qu’au fil des années, de plus en plus de candidats postulent à une place parmi les 6 qualifiés. Il parait donc bien difficile de pronostiquer le futur vainqueur du bouclier de Brennus de cette saison 2018-2019. En effet, comme le montre l’exemple du Castres Olympique, une fois dans les 6, tout est possible. Cependant, si l’on enlève les 3 clubs que sont Agen, Grenoble et Perpignan, qui devraient jouer le maintien ensemble, il nous reste onze candidats. Et selon nous, 3 favoris se dégagent.

 

Nos favoris pour le titre

Pour commencer, Montpellier, le finaliste de la précédente édition, est un favori sérieux pour le titre cette saison. Premier de la phase régulière en 2017-2018, les Montpelliérains ont payé cash leur match raté en finale. Avec un effectif stable qui a très peu changé, et un manager (Vern Cotter) habitué aux joutes des phases finales depuis son passage à Clermont, le XV héraultais devrait rester dans sa dynamique de ces dernières années. Pronostic pour le titre : 5 étoiles.

Ensuite, Clermont, malgré un saison catastrophique ponctuée par une 9ème place, reste un candidat naturel au Bouclier de Brennus. Malgré le départ de son capitaine de toujours Aurélien Rougerie, l’ASM vient de terminer une excellente préparation. De plus, les Clermontois auront l’avantage de ne pas jouer la grande Coupe d’Europe, qui peut être très coûteuse en énergie en fin de saison.

Pronostic pour le titre : 4 étoiles.

Enfin, Toulon, finaliste en 2016 et toujours présent en phases finales, complète notre liste de favoris. Les Rouges et Noirs de la Rade ont connu une nouvelle révolution au niveau du staff avec l’arrivée de Patrice Collazo. Après avoir transformer La Rochelle, le technicien a retrouvé un projet capable de le rapprocher du titre suprême. Un léger doute subsiste quant à l’entente des bouillonnants Collazo et Boudjellal. Cependant, si le duo fonctionne, Toulon, avec son recrutement de classe mondiale (Julian Savea, Rhys Webb), est à même de pouvoir envisager la victoire finale.

Pronostic pour le titre : 4 étoiles.

Résultat de recherche d'images pour "montpellier rugby 2018 2019"
Source : SportyTrader.com

Ils viseront les phases finales

Selon nos prévisions, 7 autres équipes se dégagent pour tenter d’accrocher un billet pour les phases finales. Nous diviseront ces équipes en 2 groupes. Dans le premier groupe de 4 équipes, Castres, champion de France en titre, nous a prouvé que rien ne sert de courir, il faut partir à point. La fraicheur physique compte au moment d’aborder les matchs couperets. Les Castrais n’ont pas effectué de gros changements dans l’effectif champion de France, et peuvent prétendre à une place dans les 6. Cependant, attention à la gestion de l’après-titre (cf Clermont la saison dernière) et au départ annoncé de son imposant manager Christophe Urios. Pronostic pour le titre : 3 étoiles.

Ensuite, le Racing, qui a prolongé son duo d’entraineurs Labit/Travers, a vu son effectif chamboulé avec le départ de nombreux joueurs d’expérience comme Dan Carter, Yannick Nyanga, Johan Goosen ou encore Rémi Talès… Cependant, le finaliste malheureux de la dernière Coupe d’Europe a les armes pour être présent en mai. Deux dernières équipes de ce premier groupe, le Stade Toulousain et le LOU. Les Haut-Garonnais, après quelques atermoiements, semblent avoir digérer les départs de Guy Noves et René Bouscatel après 30 ans de réussite. Une nouvelle génération « made in Toulouse » (N’tamack…) est en train d’éclore. Pour continuer à grandir, les Toulousains chercheront à faire mieux que la saison précédente. Pour les Lyonnais, l’objectif sera également de rééditer la performance de l’année dernière (demi-finalstes). Le recrutement ambitieux, avec les signatures du Clermontois Nakaitaci, du Toulonnais Wisniewski, du Bordelais Goujon et du Toulousain Doussain, va dans ce sens. Pronostics pour le titre : 3 étoiles.

Résultat de recherche d'images pour "lyon ou stade français rugby 2018"
Source : La Croix

Dans le second groupe, le Stade Français apparait comme le plus à même de créer la surprise. Avec le plus gros budget annoncé cette saison et le recrutement des Toulousains Fickou et Maestri et de l’Argentin Sanchez, le président allemand Hans Pieter Wild se donne les moyens de ses ambitions. Cependant, attention, l’accumulation de grands noms ne donne pas automatiquement un billet pour le titre. Pronostic pour le titre : 3 étoiles.

La Rochelle et Pau, qui sont passés près de la qualification la saison dernière auront sans doute aussi un rôle à jouer cette saison. Les Rochelais, qui commencent la nouvelle ère de l’après Collazo, gardent un effectif séduisant. En effet, les coéquipiers du Néo-Zélandais Victor Vito ont très peu changé et les principaux joueurs ont été prolongés. Pour les Palois, les départs à la retraite des expérimentés Julien Pierre et Conrad Smith ont été compensés par les arrivées du capitaine agenais Antoine Erbani et de l’arrière montpellierain Jess Mogg. En s’appuyant sur les bases de l’année dernière tout en étant plus solide dans le sprint final, les béarnais pourront viser plus haut. Pronostics pour le titre : 2 étoiles.

 

L’inconnue Bordelaise : Parmi les 11 équipes capables de se hisser dans les 6, l’UBB apparait comme celle qui présente le plus d’inconnus. En effet, chaque saison, on se dit que les Bordelais vont se rapprocher des phases finales. Mais malgré le recrutement des flèches Tamanivalu, Tisley et Radradra, le pari du manager Rory Teague parait compliqué. D’une part, l’ouvreur international Jalibert vient de se blesser pour les 6 prochains mois, et de l’autre, la concurrence reste très relevée.

Pronostic pour le titre : 1 étoile.

 

Un championnat à 3 pour le maintien

Résultat de recherche d'images pour "agen januarie 2018 rugby"
Source : Rugbyrama

Naturellement, en tant que promus, Perpignan et Grenoble sont des candidats au maintien. Le changement de cadence, de rythme et de niveau font que la lutte pour viser plus haut sera compliqué pour ces 2 équipes. En ce qui concerne Agen, le club garde son ADN de jeu et de combat qui lui a permis de se maintenir tranquillement la saison dernière. Néanmoins, les départs de joueurs importants comme Erbani, Fouyssac, Nakosi, Tisley et Joly, mettent l’équipe du duo Reggiardo/Prosper en position délicate.

 

Il ne vous reste maintenant plus qu’à patienter quelques heures, avant de pouvoir retrouver toute l’intensité et le suspens généralement associés au championnat de France de rugby. Bonne saison à tous !

 

Olivier BASTIEN (@ZolivarFC)

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here