Cyclisme

Tops/Flops 2020 : AG2R La mondiale vers une renaissance ?

La rédaction de We Sport revient sur la saison 2020 avec les tops et les flops de chaque équipe. C’est au tour d’AG2R La Mondiale de faire son résumé d’une saison ponctuée de réussite mais aussi de grands désarrois.

Zoom sur LA course : Nans Peters en solo

C’est sur l’étape entre Cazères et Loudenvielle que l’équipe a mené à bien sa stratégie pour remporter une victoire sur le Tour. Une épreuve typique des Pyrénées avec trois cols de haute montagne au programme, le troisième étant le col de Peyresourde. Situé à quelques kilomètres de la ligne d’arrivée, la difficulté n’a pas fait froid aux yeux d’un jeune prodige. Nans Peters a fait la course en tête devant le groupe des favoris. Après avoir gravi le col de première catégorie de Peyresourde (1569 m d’altitude), traqué par le coureur Russe de CCC Ilnur Zakarin qui n’est jamais parvenu à revenir sur le Français, Nans Peters s’impose dans les Hautes-Pyrénées. Une victoire en solitaire pour sa première expérience sur la grande boucle. Ce jour-là, son coéquipier Benoît Cosnefroy conservait le maillot distinctif de meilleur grimpeur.

Les Tops : Benoît Cosnefroy, plaisir et positivité

L’année fraîchement écoulée n’a pas été couronnée par de nombreux succès pour l’équipe savoyarde. Les ciel et terre ont toutefois fait de bons résultats et le cycliste normand Benoît Cosnefroy n’y est pas pour rien. Au-delà d’avoir conservé seize jours la première place sur le Tour  du classement de la montagne, Benoît Cosnefroy n’a pas hésité à partir à l’offensive pour dynamiser les courses. Sa saison est aussi accompagnée de victoires sur les classiques, l’Étoile de Bessèges et la Marseillaise. Il est monté à deux reprises sur le podium des routes de Belgique, deuxième sur la Flèche Wallonne, troisième sur la Flèche Brabançonne. Un résultat honorable qui lui permet de prendre plus de valeur dans l’effectif de Vincent Lavenu.

Les Flops : Au revoir manqué pour Bardet

A l’aube de son départ vers l’Allemagne, Romain Bardet affichait ses ambitions de victoires pour l’année de ses trente ans. Un rêve déchu par de calamiteuses sorties qui l’ont poussé à la porte de la compétition sans lui laisser le dernier mot. En septembre, il a dit au revoir au Tour prématurément après que les médecins lui diagnostiquent une commotion cérébrale. Qui plus est, il a cédé son vélo pour du repos alors qu’il pédalait sur ses routes d’entraînement aux alentours des volcans d’Auvergne. Romain Bardet fait malheureusement le flop de son équipe. Il tentera de se relancer avec de nouveau partenaire sous la tunique DSM.

Un des meilleurs recrutements ?

AG2R a réalisé un mercato de très bonne qualité. Des piliers de la trempe de Romain Bardet, Alexis Vuillermoz et Pierre Latour quittent le navire. En contrepartie, l’équipe a attiré de grands champions. Michael Schär, Lilian Calmejane, Bob Jungels et Greg Van Avermaet formeront la clé de voûte de l’équipe en 2021.

L’avenir prouvera lui-même si les choix effectués sont les bons. Tous ces recrutements permettront-ils à l’équipe de briller les prochaines années ?

Crédit pour l’image de couverture : © Maxppp – ALESSANDRO DI MEO

1 commentaire

1 commentaire

  1. Avatar

    mélangeur de cuisine en cuivre

    11 décembre 2020 @ 08:50

    Vous êtes un blogueur qualifié. Bel article

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire