Cyclisme

Tops/Flops 2020 : Mitchelton-Scott : Les victoires aussi étaient confinées

La rédaction de We Sport revient sur la saison 2020 avec les tops et les flops de chaque équipe. Aujourd’hui, nous nous intéressons à Mitchelton-Scott. Neuvième du classement de Pro Cycling Stats et avec 16 victoires, c’est une saison bien décevante pour l’équipe des frères Yates.

Pas de Giro

C’est évidemment une année particulière pour le cyclisme mondial et l’équipe australienne en a fortement fait les frais. Au matin de la 10e étape du Giro, l’équipe australienne décide de se retirer de la course après de multiples cas de Covid, et leur leader Simon Yates ayant déjà abandonné lors de la 8e étape. Un fait rare voire inédit dans le cyclisme moderne. L’équipe Jumbo-Visma fera d’ailleurs de même. C’est un véritable coup de massue quand on sait la suite du déroulement de la course et notamment les qualités de Simon Yates sur les routes italiennes, lui déjà proche de remporter de Giro 2018 avant de craquer dans la dernière semaine.

Une frustration d’autant plus grande, que la saison de l’équipe australienne est très mitigée. Les 16 victoires sont très flatteuses à la vue des prestations en World Tour. 5 victoires seulement (3 étapes et deux classement généraux) dont 1 victoire et un classement général pour chacun des frères Yates. Simon, en pleine préparation du Giro avec une convaincante victoire lors de la 5e étape sur Tirreno-Adriatico, qui lui offre le général, précédée la veille par un succès de Lucas Hamilton. Adam lui aura lui aussi fait coup double avec la 3e étape de l’UAE Tour. Ce sont d’ailleurs les seules victoires des frangins cette saison.

Les Tops

Dion Smith. C’est la révélation de l’année pour l’équipe noire et jaune. 6e de Milan-San Remo, vainqueur de la Coppa Sabatini, il semble capable d’être efficace sur les classiques italienne d’un jour. Il a d’ailleurs été proche d’être vainqueur sur la Vuelta lors de la 16e étape remportée par Magnus Cort Nielsen.

Les Flops

Ils sont nombreux, mais bien évidemment, difficile de ne pas blâmer Adam Yates. Si Simon a été amputé du Grand Tour dans lequel il semblait le plus apte à s’imposer, son frère a réalisé un Tour de France assez bizarre portant le maillot jaune 4 jours avant d’être transparent et ne pesant jamais sur la course. Sa seule victoire sur l’UAE Tour ne peut être une satisfaction. Mention honorable pour Daryl Impey, uniquement vainqueur de son championnat national.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire