Cyclisme

Tour de Catalogne : Egan Bernal de retour au haut niveau

Il y a des scènes qui donnent du sourire, ce dimanche Egan Bernal a terminé 3ᵉ du classement général sur le Tour de Catalogne. Le Colombien signe son premier podium en World Tour depuis sa victoire sur le Giro 2021.

Egan Bernal retrouve des cannes cette semaine en Catalogne. Deux ans après son terrible accident qui a nécessité plus de 5 opérations, le Colombien d'INEOS Grendiers retrouve un podium sur une course World Tour. Ce dimanche, Bernal a confirmé sa 3ᵉ place sur le Tour de Catalogne remporté par Tadej Pogacar. Sur le traditionnel circuit de Monjuic, le Colombien a confirmé sa place sur le podium qu'il est allé chercher la veille dans l'étape menant à Queralt en attaquant aux côtés de Mikel Landa. À l'issue de l'étape du samedi, le coureur de la INEOS Grenadiers était étonné de son retour en forme :

“Je ne m'y attendais pas, je suis juste content et très motivé. Pogacar est d'un autre niveau, j'ai géré mon effort. Landa m'a beaucoup aidé, je le remercie, on a bien travaillé. Je dois garder les pieds sur terre, il y a encore beaucoup de travail.”

Bernal, objectif Vuelta

Le Colombien retrouvera les chemins d'un Grand Tour cette saison avec le Tour d'Espagne. L'objectif du Colombien sera de retrouver des sensations dans la quête d'un classement général d'une course de trois semaines. Bernal le sait, gagner la Vuelta sera compliqué, mais un top 5 voir podium pourrait être atteignable. À 27 ans, le coureur d'INEOS Grenadiers aimerait ajouter le dernier Grand Tour qui lui manque à son palmarès après le Giro en 2021 et le Tour de France en 2019. Après une 7ᵉ place sur Paris Nice et une 3ᵉ place au Gran Camino, Bernal enchaine et reprend confiance semaine après semaine.

“Depuis le départ de ce Tour de Catalogne, les sensations sont vraiment bonnes et j'ai senti qu'elles étaient de mieux en mieux au fil des étapes. Je suis tellement heureux d'avoir pu réaliser ce genre d'étape aujourd'hui (samedi). Je suis parvenu à revenir sur Mikel Landa et on a ensuite parfaitement collaboré, mais on a vite senti que c'était peine perdue pour se rapprocher de Pogačar […] Les choses vont vite, car il y a juste un an, j'étais encore envahi par les doutes. Mais j'ai toujours pensé qu'il fallait continuer à y croire. Aujourd'hui (samedi), je pense que j'ai fait un autre grand pas en avant. Mais bon, je veux juste garder les pieds sur terre, car il y a encore beaucoup de travail,” déclarait Bernal dans des propos retranscrits par le journal l'Équipe.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut