Tour de France 2018 : Sunweb apporte de l’eau à son Dumoulin

0
Crédit photo : Wieler Flits
Ligue 1

Neuvième équipe de notre présentation des forces en présence sur le Tour, Sunweb et son leader Tom Dumoulin qui affichent de nouvelles ambitions !

Le leader

Jusqu’ici habitué à porter tous les espoirs de son équipe sur le Giro, Tom Dumoulin arrive l’ambition de renverser la table en France. Spécialiste du contre-la-montre, il s’est découvert des capacités qu’il ne soupçonnait pas dans la montagne à l’occasion du Tour de Suisse 2015. Toujours aussi à l’aise sur le chrono, il a mis ses nouvelles qualités au service de belles victoires (vainqueur du Giro 2017 et deuxième cette année) qu’il voudrait concrétiser sur le Tour, une épreuve dans laquelle il a tout connu. Le bonheur d’une victoire d’étape (3 jusqu’à présent), mais aussi le désespoir de l’abandon (en 2015 et 2016).

Leurs ambitions

C’est leur coach Tom Veelers qui en parle le mieux : « Tout le monde aura la responsabilité de garder Tom en sécurité sur chacune des étapes […] Nous ne sommes jamais venus sur le Tour avec le général comme objectif et ce sera une expérience totalement nouvelle pour nous, un défi à long terme ». Avec le vieux briscard Ten Dam (37 ans et 10è Tour) et Geschke, Dumoulin devrait être bien accompagné dans la montagne. Nikias Arndt et Edward Theuns seront sans doute avec leur leader les maillons forts du contre-la-montre par équipe de Cholet.

Reparti l’an dernier avec le maillot vert du classement par point, Michael Matthews tentera de conserver son bien en profitant des arrivées au sprint ou de celles pour puncheur.

Leur point fort

L’expérience de Ten Dam, Dumoulin et Geschke dans la montagne devrait leur permettre de voir tous les mauvais coups venir et contrer au moment opportun pour espérer bien figurer le 29 juillet au classement général.

Tom Dumoulin pourra compter sur sa science du chrono pour grapiller des secondes précieuses dans ce but-là, à la fois Chollet et Espelette.

Leur point faible

Titré lors du Giro 2017, Tom Dumoulin n’avait pas pris part au Tour qui avait suivi. Deuxième de l’épreuve transalpine cette année, il a décidé de ne pas faire l’impasse et un trou d’air physique n’est pas impossible. Il devra terminer cette année en allant jusqu’à Paris, ce qu’il n’avait pas fait lors de ses deux dernières apparitions sur la Grande Boucle.

Si l’expérience de Ten Dam et Geschke pourra compter, elle pourrait aussi leur jouer des tours dans l’enchaînement des cols si leur condition physique n’est pas à 100 voire 110 ou 120%.

Leurs étapes clefs

Comme toutes les équipes ayant une ambition de Général, Sunweb devra tenir le rythme imposé par les machines Sky, Movistar et BMC dans la montagne.

A l’aise dans l’exercice du contre-la-montre, il y a de fortes chances pour qu’ils y réussissent quelque chose d’important.

Le prono de la rédac

Distancé à plus de 4 minutes du leader Froome avant le contre-la-montre d’Espelette, Dumoulin fait un temps canon sur la route détrempée du Pays Basque et profite d’une chute du Britannique pour l’emporter au général devant Romain Bardet.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here