Cyclisme sur route

Tour de l’Ain : Andrea Bagioli s’impose sur la première étape

Courue sous une chaleur insoutenable, cette première étape qui reliait Montréal la cluse à Ceyzériat a donc vu la victoire du jeune italien de la Quickstep, Andrea Bagioli.

Une course nerveuse et rapide

Partis sur un gros tempo (les coureurs ont rapidement pris 10 minutes d’avance sur l’horaire théorique), les coureurs n’ont pas pris de temps pour cueillir les cerises. Cela n’a tout de même pas empêché un groupe de 4 de s’échapper. Composé d’Alexys Brunel (Groupama-FDJ), Ivan Centone, Michal Paluta le champion de Pologne et de l’allemand Salmon de la Sunweb, ce groupe n’a pas excédé 4 minutes d’avance.

Pas facile de se détacher quand la chasse est menée de concert par Tony Martin et Nils Politt. Rejoints un temps par les hommes de Jérome Pineau, les chasseurs n’ont fait aucun cadeau. Cette chasse a forcé le groupe de devant à s’effriter en perdant coureur après coureur. C’est tout d’abord Centrone qui a craqué avant qu’Alexis Brunel ne cède.

Un final surprenant 

A moins de 20 kilomètres du but, Georg Zimmerman coéquipier de Paluta chez CCC a également tenté sa chance. Visiblement moins fort que son coéquipier, le jeune allemand se fera rapidement reprendre par la meute. Le champion de Pologne se retrouve donc seul devant le peloton et offre une magnifique résistance et une belle partie de manivelle aux favoris de l’étape. Malheureusement pour lui, les nombreuses bosses du final lui seront fatal et il sera revu peu avant la ligne.

Un départ ouvert au public dans le respect des normes sanitaires

Regroupé uniquement dans les 5 derniers kilomètres, le peloton ne s’en est pas moins présenté groupé au pied de la dernière bosse. Située à 2 kilomètres de l’arrivée, celle-ci a opéré une sélection. Alors qu’on s’attendait à un sprint massif, c’est finalement un groupe de costauds qui se présente pour la victoire. Un groupe à l’avant duquel ni Hodeg ni Greipel ne sont en mesure de jouer la gagne. Dans un sprint amené par la formation Jumbo-Visma, l’italien a surpris tout le monde en coiffant les cadors. Sortant de l’aspiration dans les 100 derniers mètres, l’italien s’impose devant Roglic et le suisse Bisseger. On notera également la magnifique 5e place du jeune allemand de la Kometa Erik Fetter.

Le top 5 : 

1 – Andrea Bagioli ( DQT)

2 – Primoz Roglic (TJV)

3 – Sven Bisseger (SUI)

4 – Tom Dumoulin (TJV)

5 – Erik Fetter (KTX)

Bagioli monopolise les maillots distinctifs 

Agé de seulement 22 ans, le vainqueur du jour hérite donc logiquement du maillot de meilleur jeune. La même logique s’applique pour le classement par points dont le maillot sera porté demain par Roglic. Le maillot de la montagne va au Luxembourg et sera demain sur les épaules d’Ivan Centrone, coureur de Natura4ever-Roubaix-Lille Métropole. Enfin, le prix de la combativité vient fort logiquement récompenser Paluta héroïque en fin de course.

Demain, place aux choses sérieuses avec la première étape de montagne de ce Tour de l’Ain. Au programme des montées, des descentes mais pas un mètre de plat sur les 140 km de l’étape. Cette deuxième étape reliera donc Lagnieu à la station de Lelex. 

photo en une : Pierre-Eliot CORNATON



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut Sed nec venenatis sit dapibus felis Curabitur