Cyclisme

Tour de Suisse : la fleur de Joao Almeida pour Adam Yates

Le Tour de Suisse a une nouvelle fois tourné à l'avantage de l'équipe UAE. Après les deux doublés de Joao Almeida et d'Adam Yates, les deux équipiers ont récidivé leur exploit à l'occasion de la 7e étape. Mais le dénouement s'est décidé dans les derniers hectomètres de l'étape et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'histoire est belle.

En guise d'ultime répétition pour le Tour de France, plusieurs cadres de la formation UAE récitent actuellement leurs gammes sur le Tour de Suisse. Un moyen pour eux de gravir de grosses ascensions assez hautes en altitude afin d'être prêts à 100 % pour la Grande Boucle. Eh bien pour Joao Almeida et Adam Yates (UAE Team), les révisions se passent comme sur des roulettes.

Lors des cinquième et sixième étapes, les deux coéquipiers ont réalisé le doublé. Dans un premier temps, c'est le Britannique Adam Yates qui s'était imposé à Cari, s'emparant ainsi du maillot jaune de leader du classement général. Or, le lendemain, c'est Almeida qui terminait devant son leader. Aujourd'hui, alors que tout le peloton espérait mettre à mal la tactique UAE, ce sont encore une fois Adam Yates et Joao Almeida qui ont signé le doublé à l'arrivée de la 7e étape. Avant le chrono final, UAE est en passe de remporter le Tour de Suisse avec Yates en jaune et Almeida en embuscade (+31″).

Tour de Suisse : la belle histoire de la 7e étape entre Almeida et Yates

Adam Yates et Joao Almeida devraient être les principaux garde-fous de Tadej Pogacar sur le Tour. En attendant le deuxième Grand Tour de la saison, les équipiers travaillent la cohésion de groupe sur le circuit World Tour. La preuve en est avec l'arrivée main dans la main de Yates et Almeida sur la 7e étape du Tour de Suisse. Devant les journalistes, le Britannique Yates a livré les coulisses de la décision pour savoir qui allait lever les bras entre les deux coureurs : “J'ai demandé si je pouvais gagner et il a immédiatement dit oui. Cela montre à quel point il est une personne formidable, quel bon coéquipier. Il était lui-même en bonne forme et aurait donc pu facilement gagner.”

Autant dire que le groupe vit bien chez UAE à deux semaines d'un Tour de France où seraient plusieurs à prétendre à un rôle de leader en l'absence de Tadej Pogacar.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut