Tour du Limousin : Gaviria étend ses adversaires à Saint-Estèphe

0
Ligue 1

Partis en retard pour cette deuxième étape, les coureurs ne sont dans un premier temps pas pressés pour rejoindre l’arrivée à Saint-Estèphe. 

Le fait du début de course : Combaud et Chernetski font la chasse aux bonifs 

Sortis dans les vingt premiers kilomètres, les deux coureurs ont passé en tête la premier sprint intermédiaire. Après avoir lâché leur quatre compagnons d’échappée, les deux hommes se sont donc disputés les bonifs. Ces secondes sont revenues au coureur de la Nippo-Delko-One-Provence qui a aisément coiffé son adversaire russe. Les deux hommes montent tous les deux dans le top 5, à cet instant de la course.

Avec ses 3” de bonif, Romain Combaud prend à ce moment la quatrième place à 14″ de Wackermann. Chernetski pour sa part prend provisoirement la cinquième place à 15″ du leader. Une fois ces secondes obtenues, les deux coureurs ont logiquement choisi de se relever pour attendre le peloton.

 

Pour les quatre rescapés, l’aventure dura plus longtemps. En effet, c’est à 20 km qu’ils furent repris par le peloton. Malgré une belle résistance d’Adrien Guillonnet et Laurent Pichon cette échappée fut rapidement condamnée. Sur le dernier tour de circuit, les coureurs de Cofidis et AG2R se sont mis a rouler pour revenir sur les fuyards. Dernier des courageux à se faire reprendre, Laurent Pichon dut rendre les armes à une quinzaine de bornes de l’arrivée.

Il se livre à notre micro après l’arrivée ” Ce n’était pas forcément à moi de prendre l’échappée, on pensait plus à nos coureurs bien placés pour cela. Après, je suis quand même content d’avoir passé ma journée à l’avant. J’ai besoin de jours de course pour bien me lancer, ce Tour du Limousin va me faire du bien.

Un final surprenant 

Une fois Laurent Pichon repris, la course est devenue folle. En effet, alors qu’il restait un grimpeur à franchir et 14 km à parcourir, on a assisté à des attaques relativement inattendues. Alors que tout le monde attendait Fernando Gaviria au sprint, celui-ci a décidé de partir en costaud. Le retour d’un maigre peloton sur lui a ouvert un feu d’artifices qui a illuminé le final. Parmi les coureurs qui ont attaqué on trouve : Romain Combaud, Geoffrey Bouchard ou encore le meilleur grimpeur Delio Fernandez. Toutefois aucun de ces mouvements de course ne fut vraiment décisif. Au contraire, la seconde tentative de Fernando Gaviria le fut et créa le groupe qui ira au bout.

Dans ce groupe, on trouve notamment Geoffrey Bouchard, Romain Combaud, Joel Sutter ou encore Michael Storer. Alors que tout le monde pensait que le peloton rentrerait, ce dernier s’est relevé et a permis à Kevin Ledanois de sortir en costaud. Malheureusement pour le coureur de la formation bretonne, l’attaque décisive est intervenue dès son retour sur le groupe de tête. C’est donc logiquement qu’il n’a pu suivre Gaviria et Sutter, qui partaient seuls se disputer la victoire.

La suite c’est Joel Sutter qui nous la raconte à notre micro : “Dans les deux derniers kilomètres j’ai juste tenté de faire de mon mieux. J’avais de super jambes et je suis content d’avoir pu faire la différence. Je ne pense pas avoir fait d’erreur en menant dans le dernier kilomètre. Mon but était de sortir en tête du dernier virage mais Gaviria était très fort. Je suis tout de même très content de ma place et de ma forme.”

Ayant perdu toute ambition au général, Fernando Gaviria se place en position idéale pour remporter le classement par points et s’offre par la même occasion un beau cadeau d’anniversaire. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here