Tour du Limousin : les engagés et les enjeux de la première étape

0
Ligue 1

À moins de 2 semaines de l’évènement mondial qu’est le Tour de France, la France du cyclisme de n’arrête pas de tourner. Avec la présence du sprinter colombien Fernando Gavrira, ce tour ne manquera pas d’attractions. 

Les engagés pour cette édition du Tour du Limousin 

En dehors de Gaviria, l’équipe UAE ne manquera pas d’arguments. En effet, avec Oliviera, Philipsen et Richeze, le Colombien aura un train de grande qualité. Avec également McNulty et Rui Costa, les Émiratis auront également de belles cartes à faire valoir pour le classement général final. Un classement pour lequel on peut tout aussi bien citer Gaviria comme l’un des favoris.

Du côté des Français, on attendra énormément la reprise de David Gaudu. Blessé et donc absent du Dauphiné et dans l’Ain, le Breton est très attendu. Élément particulièrement important dans l’entourage de Thibault Pinot en montagne, Gaudu fait aussi figure de favori pour la victoire finale. Avec 4 étapes vallonnées, le jeune Breton aura donc largement de quoi tester ses jambes. L’équipe AG2R et Geoffrey Bouchard viennent également avec l’ambition de peser sur la course. Vainqueurs l‘an passé, les terre et ciel semblent toutefois moins bien armés cette année.

Pour le classement général, on surveillera avec attention côté bleu les performances de Romain Combaud et surtout Lillian Calmejane.

Le profil général 

Avec 4 étapes d’une longueur approximative de 170 km, l’épreuve semble promise à un puncheur-sprinter. Chacune des étapes présentera un profil vallonné et propice aux attaques. Si les pourcentages ne seront jamais affolants et les côtes jamais très longues, le parcours n’offrira que très peu de moments de répit aux coureurs. Il semble enfin très probable à la vue des engagés que beaucoup d’équipes décident de laisser le poids de la course aux Émiratis tant l’équipe alignée est impressionnante.

Qu’attendre de la première étape ? 

Longue de 183 km, cette première étape est comme toutes les autres largement vallonnée. Avec seulement 3 ascensions répertoriées au grand-prix de la montagne, ce n’est pas forcément cela qui devrait constituer la principale difficulté du jour. La difficulté qui devrait le plus influencer la course est, en effet, située dans le final de l’étape. En effet, la dernière ligne droite n’est pas exactement plane. Une fois l’ascension de la côte de Châtelet passée, les coureurs devront encore monter jusqu’à la ligne. Longue d’environ 2 km cette ascension ne devrait tout de même pas faire exploser le peloton non plus. Toutefois, elle sera suffisamment difficile pour que le sprint se fasse en comité restreint. Le scénario le plus probable est donc un sprint massif avec une petite centaine de coureurs.

Pour ce qui est des favoris un nom ressort immédiatement : Fernando Gaviria. La question est donc qui peut battre le Colombien ? Dans le cas d’un sprint massif, Danaise, Van Poppel et Boudat semblent les plus à même de battre Gaviria. L’un des autres scénarios probables serait que la côte de Châtelet soit décisive et faire exploser le peloton. Avec ses 3 km à plus de 5 % de moyenne, cette côte offrir des possibilités de mouvements. Des possibilités que pourraient tenter d’exploiter des coureurs comme Calmejane, Haas voir Combaud ou Aberasturi.

crédit photo : Tour du Limousin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here