Tournoi 6 Nations (J2): Un Crunch si déséquilibré?

Ce week-end se déroule la 2ème journée du Tournoi des 6 Nations 2019. Au programme: Ecosse-Irlande, Italie-Pays de Galles et le très attendu Angleterre-France dimanche à 16h. (crédit image: sixnationsrugby.com)

Le Crunch un match toujours particulier

Après sa déconvenue à domicile de vendredi dernier face au Pays de Galles, l’équipe de France se rend en Angleterre ce dimanche. Ceci pour y  affronter le XV de la Rose qui impressionnant dans sa gestion des temps forts et faibles a battu l’Irlande à Dublin.  L’Angleterre a largement maîtrisé son sujet pour s’imposer dans un match d’une très haute intensité. Avec 4 essais a la clé les anglais ont frappé fort d’entrée de tournoi. En face, la France a rajouté du doute dans les mines déjà bien sceptiques de ses supporteurs et observateurs. Bien que menant 16-0 à la mi-temps d’une match parfaitement maîtrisé, les français ont une nouvelle fois réussi l’exploit de perdre un match qu’ils avaient bien en mains. De grosses erreurs individuels qui ont coûté cher au final.  Un duel déséquilibré sur le papier? Pas si sûr. En effet, le “Crunch” est toujours un match particulier à aborder. Un match de ceux qui naturellement vous donnent un supplément d’âme et de courage pour vous dépasser.  La France a très peu gagné en Angleterre dans son histoire mais pourtant des éclairs de génies français ont toujours émaillé ce match. On repense facilement à “l’essai du siècle” de Saint-André et plus récemment à la folle traversée de Wesley Fofana. Avec de l’audace les Bleus ont toujours su nous rendre fiers et enflammer ce type de rencontres.

Blessures et retour de Bastareaud

Pour créer l’exploit, les français procéderont à des ajustements (certains forcés par les blessures) dans la composition. Le plus marquant étant le retour de Mathieu Bastareaud à la place du toulousain Romain N’tamack. Il sera associé à Geoffrey Doumayrou au centre cela dans le but de créer des points de fixation et de casser les lignes pour Gael Fickou qui se placera à l’aile avec Damien Penaud. Yoann Huget prendra le poste d’arrière à la place de Maxime Médard, blessé. Devant, on note le retour de Yacouba Diawara et les titularisations de Demba Bamba et Felix Lambey. Des profils plus “coureurs” que Willemse ou Lauret qui auront pour but de tenir la comparaison face aux anglais et leur jeu de mouvements rapides. Avec un paquet d’avant solide et mobile, une charnière expérimentée et des flèches sur les ailes le XV de France se présente avec une équipe équilibrée à Twickenham. A défaut d’être une équipe solide mentalement, la France a la capacité de se transcender sporadiquement et peut être une équipe de “coup”. Gagner en Angleterre aurait le mérite de “remettre l’église au milieu du village” et de montrer au monde du rugby que les Bleus sont encore là. Côté anglais, seulement 2 changements sont à prévoir par rapport au match face à l’Irlande. Eddie Jones a son équipe type en tête et fera simplement entrer dans la rotation Courtney Lawes en place d’Itoje blessé et surtout l’ex marqueur toulonnais recordman du nombre d’essais en Top 14 sur une saison: Chris Ashton. Un retour en grâce pour celui qui n’avait plus démarré une rencontre avec le XV de la Rose en 6 Nations depuis Mars 2013.

Composition des équipes

Angleterre: Daly ; Ashton, Slade, Tuilagi, May ; (o) Farrell (cap.), (m) Youngs ; Curry, B. Vunipola, Wilson ; Kruis, Lawes ; Sinckler, George, M. Vunipola.

Remplaçants : Cowan-Dickie, Moon, Cole, Launchbury, Hughes, Robson, Ford, Nowell.

France: Huget – Penaud, Bastareaud, Doumayrou, Fickou – (o) Lopez, (m) Parra – Iturria, Picamoles, Y. Camara – Lambey, Vahaamahina – Bamba, Guirado (cap.), Poirot

Remplaçants : Bourgarit, Priso, Aldegheri, Willemse, Alldritt, A. Dupont, Ntamack, Ramos

Ecosse-Irlande / Italie-Pays de Galles

En attendant le match de dimanche, 2 autres rencontres du tournoi se dérouleront ce samedi. Tout d’abord à 15h15, l’Ecosse reçoit l’Irlande. L’Irlande qui était annoncé favorite en début de tournoi a chuté dans son antre face à l’Angleterre lors de la 1ère journée. Ce sont donc des irlandais revanchards avec pour mission de rebondir dans ce tournoi qui se déplacent à Murrayfield. Le retour de l’arrière Rob Kearney devrait d’ailleurs apporter plus de sérénité derrière. Ceci afin d’éviter les erreurs de la semaine passée. L’Ecosse a bien débuté son tournoi en se montrant joueuse et solide face à l’Italie à l’image de la belle prestation de l’ailier Kinghorn. Menant de 30 points à 15 minutes de la fin, un énorme trou d’air a permis aux transalpins de marquer 3 essais dans ce laps de temps. Attention de ne pas commettre les mêmes erreurs face à la green army. Dans ce type de match cela se paiera cash à coup sûr. Un match intéressant en perspective et en petit plaisir personnel les 2 plus beaux hymnes du Tournoi pour se mettre dans l’ambiance !

Résultat de recherche d'images pour "ecosse irlande"

Une Ecosse déterminée se présente face à l’Irlande (source: sixnationsrugby.com)

 

Enfin, à 17h45, le Pays de Galles se déplace en Italie. Deuxième déplacement en deux journées pour les gallois qui chercheront un deuxième succès avant d’aborder le choc face à l’Angleterre. Auteur d’un magnifique retour face à la France, les hommes de Warren Gatland arrivent à Rome sur une série de 10 victoires et compteront sur la charnière titulaire Davies-Biggar pour continuer la marche en avant. Les transalpins, qui ont bien terminé en Ecosse avec 3 essais dans les 15 dernières minutes voudront faire plaisir à leur public. Cependant ce match semble réellement déséquilibré sur le papier.

Bons matchs et on se retrouve dès lundi pour le débriefing de cette 2ème journée du Tournoi des 6 Nations 2019.

Olivier BASTIEN (@Zolivarfc)

A propos de l'auteur

Bondissant de son canapé sur une frappe de Benjamin Pavard autant que sur un dépassement de Johann Zarco ! Passionné multisports toujours à l’affût d'une bonne côte !

Poster un commentaire

ipsum nec libero. Aenean dolor. consectetur id