Tournoi des 6 Nations : comme une odeur de fin de cycle…

0
Ligue 1

Angleterre-Irlande, il y a encore deux ou trois ans, était LE match que l’on attendait au coeur du Tournoi des 6 Nations : deux équipes complètes, au jeu huilé et constellées de stars, qui récitaient des partitions parfaites, procurant des émotions incomparables pour tout fan de rugby.
Mais cette année, ce sont bien deux pâles formations, en quête de rachat et de certitudes, qui s’affrontaient dans un Twickenham plein à craquer, mais curieusement très calme à l’arrivée des joueurs sur la pelouse…

Une Angleterre sans génie s’impose face à une Irlande en perdition

Pour le sommet de jeu, on repassera : si les Anglais ont connu la défaite dès la première journée de la compétition face à nos petits Bleus, les Irlandais avaient quant à eux vaincu le Pays de Galles et l’Ecosse lors de leurs deux premiers matchs.

Un temps printanier sur la banlieue de Londres promettait donc une belle opposition entre les cousins britanniques qui ont produit le plus de jeu lors des saisons précédentes.

Hélas, il n’en fut rien, et on eut même de la peine à voir un Jonathan Sexton à la dérive, perdu sur le terrain et très loin de son meilleur niveau : preuve en est de son jeu au pied désastreux, qui était il y a encore quelques mois son meilleur atout.

Les sujets de Sa Majesté n’ont donc pas eu à forcer leur talent : deux essais “casquette” de Ford et Daly suite à une étrange passivité de l’arrière-garde irlandaise, et un dernier essai de Cowan-Dickie sur un ballon porté permettait au XV de la Rose d’assurer un succès à domicile plutôt aisé.

Côté irlandais, le fighting spirit faisait son effet en toute fin de rencontre, sans toutefois effacer cette sensation bizarre de manque d’envie de la part du XV du Trèfle : score final 24-12, et la seconde place au classement pour les Anglais.

 

Cet Angleterre-Irlande est un match qui donne à penser que les Irlandais sont en fin de cycle, et qu’il serait temps de faire la place à la nouvelle génération : Andy Farrell a du pain sur la planche pour relancer la machine verte et insuffler une nouvelle dynamique à sa sélection…

Crédit photo en Une : England rugby

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here