Tournoi des 6 Nations (J4) : Les Français dépassés en Irlande

0

4ème journée du Tournoi des 6 Nations, avec de l’espoir pour nos petits Bleus, sortis victorieux d’une Ecosse amoindrie deux semaines auparavant.
Las, les Tricolores sont retombés dans leurs travers, et n’ont pas existé à l’Aviva Stadium, pris à la gorge par des Irlandais joueurs et qui n’ont même pas pris la peine de taper une pénalité…

Les Gallois, quant à eux, sont toujours en course pour le Grand Chelem après une victoire compliquée en Ecosse, pendant que les Anglais ont remis la marche avant face à de pâles Italiens.

L’équipe du week-end : Les Anglais mettent la marche avant

Après la désillusion au Pays de Galles la semaine précédente, la bande à Eddie Jones se devait de réagir face à la supposée équipe plus faible de la compétition, l’Italie.
Badaboum ! Les sujets de Sa Majesté n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires, leur collant plus de 50 points et ne laissant que des miettes aux Transalpins.
Et coup double en prime, car ils restent en course pour remporter le Tournoi, si jamais les Gallois venaient à perdre la raison face à l’Irlande le week-end prochain…

 

L’essai du week-end : Tommaso Allan

Deux feintes de passe dans la même action : le petit ouvreur italien, Tomaso Alan, a fait fort face à l’Angleterre !
Venus dans les 22 anglais, les Italiens sortent rapidement le cuir par l’intermédiaire de Tebaldi, qui envoie la gonfle à son jeune n°10.
Un éclair de génie et une feinte de passe plus tard, le voici qui se retrouve dans l’espace, se rapprochant de la ligne d’en-but.
Gonflé à bloc par son geste, il se dit que recommencer pourrait être une bonne idée, sachant qu’il n’a pas forcément énormément de soutien autour de lui.
Bingo ! Il refait la même sur Danny Care, venu en couverture, et s’en va marquer un essai plein d’opportunisme, et fait même recoller son équipe à 2 petits points d’Anglais sonnés par tant de classe !

 

Le joueur du week-end : Alu-Wyn Jones est immortel !

Le capitaine est toujours là, malgré son âge ! Alu-Wyn Jones, c’est assurément le cœur de cette équipe galloise, celui qui insuffle toujours du courage et de la force à son équipe, même dans les moments difficiles.
Son abattage, digne des meilleurs deuxièmes lignes au monde, et sa présence en font l’un des poisons de ce XV du Poireau, et il porte glorieusement les valeurs de son équipe vers le Grand-Chelem que tout le pays attend.

On a aimé : Solides les Gallois !

Un match piège attendait les Diables Rouges à Murrayfield, où des Ecossais revanchards voulaient empêcher le XV du Poireau de continuer sa route vers le Grand-Chelem.
Mais c’est mal connaître la capacité des Gallois à maintenir une pression constante et à trouver la faille alors qu’on croit pouvoir les accrocher.
Une victoire certes difficile, étriquée, mais qui permet aux joueurs de Warren Gatland de continuer à croire en leur rêve de 5 victoires consécutives.
Attention cependant à la dernière rencontre, où il faudra pour les Gallois affronter la redoutable Irlande, qui a donné une leçon de maîtrise collective à des Français totalement dépassés.

 

On n’a pas aimé : Les Français sous l’eau pendant 70 minutes

19-0 à la mi-temps, une possession de balle stratosphérique pour les Irlandais et une défense française aux abois : voici le résumé des 70 premières minutes de cette rencontre Irlande-France.
Le XV du Trèfle a, comme il sait si bien le faire, confisqué le ballon et laissé les Tricolores sur le reculoir pendant toute la première mi-temps.
21 plaquages à la pause pour Itturia, un genou dans la boîte à gant pour Poirot sur une grossière faute de Healy et la cheville dans le sac pour Lauret. Sale temps pour les Bleus, qui se sont offert deux essais en trompe-l’œil en toute fin de match pour limiter la casse au score.
Attention au déplacement qui s’annonce bouillant en Italie, qui voudra finir ce Tournoi 2019 sur une bonne note.

 

Les résultats :

Le classement :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here