Tournoi des 6 Nations (J5) : Une victoire qui cache la misère

0
Ligue 1

L’équipe de France se déplaçait cet après-midi en Italie pour y clôturer son Tournoi 2019. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que malgré la victoire, les Bleus n’ont pas réellement sauvé leur piètre mois de compétition en obtenant une victoire au combien étriquée face à la 15ème nation mondiale…

 

Une première mi-temps maussade

Les Bleus ne rentrent pas idéalement dans leur rencontre. Dominés que cela soit territorialement ou en conquête, les coéquipiers de Guirado commettent des fautes et se retrouvent rapidement menés 6 à 0. Néanmoins, les Français ont quelques munitions et exploitent bien mieux celles-ci que leurs homologues italiens. C’est ainsi qu’Antoine Dupont trouve l’ouverture au quart d’heure de jeu, bien servi par Penaud après un franchissement de Maxime Médard. 7-6 puis 10-6 pour les Bleus à la 25e. C’est là que nos joueurs vont commencer à être tout sauf rassurants. La Squadra Azzura domine très largement ces dix dernières minutes de la première période, et se procure deux voir trois grosses occasions d’essais, dont une qui semblait y être, mais que l’arbitre n’a finalement pas accordé.

Le XV de France mène donc 10-6 à la mi-temps, mais les hommes de Brunel s’en sortent très bien et pourraient, devraient même être menés au score si le ballon n’avait pas tapé le bas du poteau droit des Bleus, empêchant ainsi le joueur italien d’aplatir.

Damien Penaud, l’homme du tournoi côté Bleus

En seconde période, malgré un rapide essai d’Huget qui semble faire un premier vrai break (17-9), les transalpins rodent toujours aux alentours de l’en-but bleu. Finalement, après plusieurs temps de jeu, Tito Tebaldi symbolise la rage des siens en allant aplatir à la 55e, pour relancer son équipe. La France subit, et elle doit s’en remettre a ses individualités, ici à celle de Romain Ntamack en l’occurrence, qui claque un drop pour permettre à son équipe de reprendre six unités d’avance à un quart d’heure de la fin (20-14). Mais les Bleus n’ont pas fini de se faire peur. Dans la foulée et sur une nouvelle incursion des Italiens, orchestrée comme souvent au départ par Hayward, Tebaldi manque d’un rien de s’offrir un doublé, qui aurait permis aux coéquipiers de Sergio Parisse de reprendre l’avantage au score.

Les dix dernières minutes vont ainsi davantage ressembler à un concours d’apnée qu’à une promenade de santé. Le carton jaune de Chat (70e) ne va rien arranger. L’Italie confisque le ballon et pousse fort, très fort. Mais heureusement pour les Bleus, Damien Penaud va se muer en sauveur. Après avoir une nouvelle fois sauvé les siens de la correctionnelle en enlevant le ballon des bras de Zanon juste avant qu’il aplatisse, celui-ci vient mettre ses coéquipiers à l’abri au tableau d’affichage en inscrivant le 3ème essai français. Le Clermontois est l’homme du match, et est peut-être même le meilleur joueur français du Tournoi, ou du moins celui qui a le plus surnagé au milieu du désert bleu.

L’équipe de France s’impose donc la douleur 25-14 en Italie, mais n’aura pas rassuré. Si l’Italie récolte une nouvelle cuillère de bois, c’était peut-être elle qui était la meilleure équipe sur le terrain aujourd’hui. Les Bleus pourront remercier Damien Penaud, qui aura sauvé les Bleus et permis de leur offrir une victoire qui ne fait néanmoins que cacher la misère.

(Source de l’image en Une : 20 minutes)

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here