Tournoi des 6 Nations : les Bleus confirment… dans la douleur

0

On attendait avec impatience le deuxième match de cette équipe de France new-look emmenée par un Fabien Galthié ambitieux.
Face à des Italiens revenus fanny de leur voyage au pays de Galles le week-end précédent, cette rencontre entre latins avait tout du piège, d’autant plus sous une météo capricieuse et des conditions de jeu dantesques.

 

Une grosse entrée en matière… puis plus rien

Comme face à l’Angleterre dimanche dernier, les Bleus lâchent les chevaux d’entrée de jeu : des séquences éreintantes pour les Italiens qui n’arrivent pas à suivre le rythme, et un essai marqué dès la 7ème minute par Teddy Thomas suite à un amour de jeu au pied de Ntamack.

Crédit photo : France Rugby

11 minutes plus tard, rebelote : Ollivon finit un gros boulot des avants par un essai en force, et on se dit que les Français ont fait le plus dur face à leurs voisins transalpins.

Seule déception à ce moment de la partie, le manque de réussite de l’ouvreur français, qui rate des points “faciles”, du fait il est vrai d’un vent tourbillonnant.

Mais on se sentait rassuré, avec une équipe séduisante, agressive en défense comme en attaque, et des Italiens mis sous l’éteignoir par une troisième ligne bleue une fois de plus rayonnante.

Simplement, la physionomie change suite à l’essai marqué par le meilleur joueur italien, l’ailier Minozzi, suite à un plaquage manqué de Dupont et une passe acrobatique d’Allan, puis une pénalité du n°10 de la Squadra Azzura : 13-10 à la 30ème minute, et une réaction française qui se faisait toujours attendre au stade de France.

Fort heureusement, le XV de France peut compter sur la classe de certains de ses joueurs, comme Antoine Dupont : après une longue séquence de percussion des avants, il récupère une passe de Cyril Baille, et avec sa vista allonge une sautée de 30m vers Alldritt démarqué en bout de ligne, pour un essai et surtout un grand bol d’air !

Et au vu de la transformation réussie par Ntamack, qui tape les 2 poteaux, on se dit alors qu’il ne peut rien arriver aux Bleus, qui rentrent aux vestiaires sur le score de 23-10.

 

Une seconde mi-temps bien terne des Bleus

Et à la grande surprise des supporters, ce sont bien les Italiens qui mettent un rythme d’enfer dans ce deuxième acte, gardant le contrôle du ballon et profitant des nombreuses erreurs des Français, notamment en touche avec énormément de ballons perdus.

Il s’en faut d’ailleurs de peu que les Transalpins reviennent dans le match, la défense tricolore gardant un semblant de cohésion au cœur de la tempête.

Ce qu’on pense être le coup de grâce pour les Italiens arrive suite à une percée magistrale d’un Ntamack lancé après une superbe combinaison française avec Dupont à la manœuvre : jouant sur sa vitesse et son raffut dévastateur, il s’en va inscrire l’essai du bonus offensif !

Crédit photo : France Rugby

Mais preuve que cette équipe de France a encore beaucoup de progrès à faire, la gestion de la fin de rencontre n’est pas du tout à la hauteur d’un match de niveau international : un essai italien marqué en force, de nombreuses pénalités concédées, et un sentiment de frustration qui commence à pointer le bout de son nez…

Le coaching va cependant remettre de l’avancée chez les Bleus, avec les belles entrées de Taofifenua, Jalibert et Serin : c’est d’ailleurs ce dernier qui se met en évidence avec un essai plein de malice, où il joue rapidement une pénalité, tape un petit coup de pied derrière la défense et profite du rebond pour remettre la Squadra Azzura suffisamment loin derrière au score (35-17) !

Une dernière escarmouche italienne ira visiter l’en-but bleu en fin de partie, et un score final de 35-22 qui laisse quelques doutes à moins de deux semaines du premier vrai test pour cette équipe de France version Galthié, dans le chaudron de Cardiff face au pays de Galles.

 

 

Des progrès sont donc encore à faire pour ce XV de France, qui peut cependant compter sur un talent indéniable et un banc qui peut faire la différence, à l’image de Serin ou Jalibert, qui ont réussi leur rentrée pour remettre de l’ordre dans la maison bleue : à confirmer dans deux semaines, et en attendant, ne boudons pas notre plaisir, car les Français sont premiers au classement !
A noter également le probable forfait de Vincent Rattez face aux Gallois, qui souffre d’une belle entorse de la cheville : un casse-tête de plus pour Fabien Galthié et son staff en vue du prochain match…

 

Crédit photo en Une : France Rugby

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here