Rugby

Transferts : chaises musicales à prévoir au sein des charnières de Top 14

Clermont s'apprête à perdre sa charnière. Après Camille Lopez, c'est Morgan Parra qui a fait part de ses envies d'ailleurs ces derniers jours. Si l'avenir du premier pourrait s'écrire du côté du pays Basque, le second devrait poser ses valises non loin de la Tour Eiffel.

 

Aujourd’hui, il souhaite toujours quitter l’ASM mais compte revenir sur sa parole d’homme. Il ne respecte donc pas le Biarritz olympique et crache sur l’institution pour ses petits intérêts personnels. Dans la vie, il y a les contrats. L’homme fait la parole, la parole fait l’homme. Il est bien dommage que Camille Lopez finisse sa carrière par une si petite porte”,  s'était emporté la semaine dernière le président du Biarritz olympique, Jean-Baptiste Aldigé, après que le demi d'ouverture clermontois lui ait fait comprendre qu'il ne rejoindrait pas son club. Malgré un précontrat signé en début de saison, Lopez ne devrait pas être un joueur du BO, bien qu'il ait toujours l'intention de quitter Clermont.

Touché dans son orgueil, le président biarrot pourrait ne pas être au bout de ses peines, puisque le rival bayonnais tiendrait désormais la corde pour enrôler le n°10 des Jaunards. Si ce dernier n'est pas encore complètement décidé, il semble clair que la suite de sa carrière s'écrira du côté de la Nouvelle-Aquitaine, l'UBB et la Section paloise surveillant également son profil de près. Philippe Tayeb, à la tête de l'Aviron bayonnais, rêverait de l'associer à Maxime Machenaud en vue d'une potentielle remontée du club dans l'élite du rugby français, même si rien n'est encore signé.

 

Parra aurait choisi Paris

Son compère de charnière à Clermont, Morgan Parra, a lui aussi clamé ses envies d'ailleurs ces derniers jours. “Je veux découvrir un style et une mentalité différents. Et là où j'irai, je veux apporter quelque chose, avoir un rôle, et qu'on m'apporte quelque chose. Je suis en fin de carrière mais j'ai envie d'apporter et de me donner à 100 %. Dans le club où je vais m'engager, je n'irai pas en préretraite, tranquille !” expliquait-il dans les colonnes de L’Équipe ce mercredi.

Quelques heures plus tard, RMC annonçait que le Stade français Paris lui avait transmis une belle offre pour évoluer dans ses rangs lors des deux prochaines saisons. Si Thomas Lombard n'a pour l'instant pas souhaité confirmé l'information, le demi de mêlée international aux 71 sélections pourrait venir apporter toute son expérience dans un secteur où la moyenne d'âge reste relativement jeune au sein du club parisien. Une rumeur qui intervient après la prolongation pour cinq saisons de Sekou Macalou, mais qui ne fait pas l'unanimité chez les suiveurs des Soldats roses. Beaucoup ne sont pas persuadés que cela soit le poste sur lequel le club ait le plus besoin de recruter prochainement.

Pour compenser les départs de ses deux cadres, l'ASM aurait jeté son dévolu sur Anthony Belleau. Le joueur, en fin de contrat avec le RCT, serait déjà tombé d'accord avec Clermont selon les informations de Rugbyrama. L'international français de 25 ans pourrait ainsi être associé à Sébastien Bézy la saison prochain, au sein d'une charnière polyvalente. Affaires à suivre…


Grégoire Allain

"La défaite n'est pas mon pire ennemi, c'est la peur de la défaite qui l'est." Rafael Nadal.

Dernières publications

En haut