Cyclisme

UAE Tour : deux pics d’adrénaline prévus au milieu du désert

La première course World Tour de la saison s’élance aujourd’hui aux Émirats arabes unis avec l’UAE Tour. Les meilleurs sprinteurs de la planète sont attendus pendant cette semaine où la majorité des étapes leur est promise. Les favoris du classement général se départageront au cours de l’étape reine en cinquième journée.

Les stars du peloton font leur rentrée ! Sept étapes figurent au programme de l’UAE Tour 2021 qui s’élancera depuis Al Thafra vers Abu Dhabi. Quatre des sept tracés (étapes 1, 4, 6 et 7) sont plats et attendent de voir rugir les gros mollets des sprinteurs. Qui de Sam Bennett, Caleb Ewan, Fernando Gaviria, Giacomo Nizzolo, Pascal Ackermann ou Jasper Philipsen jettera le plus loin sa roue sur la ligne d’arrivée ? Du suspense et plusieurs photos-finish sont attendus… Un contre-la-montre individuel est prévu en deuxième étape. Un exercice absolument horizontal de 13.2 km qui semble dédié au maître actuel de la discipline, l’Italien d’Ineos-Grenadiers, Filippo Ganna.

La route s’élèvera pendant deux étapes pour arbitrer la lutte des grimpeurs. Vainqueur l’année dernière – une édition tronquée de deux étapes pour cause de crise sanitaire, Adam Yates tentera de défendre son titre au sein de sa nouvelle équipe Ineos-Grenadiers. À ses côtés, Tadej Pogačar, Mathieu Van der Poel et Sergio Higuita comptent parmi les favoris à suivre au cours de la semaine. Les favoris devront se méfier : la course au milieu du désert émirati pourrait provoquer des cassures dans le peloton.

Pogacar, favori à domicile

Ces prétendants pourront d’abord se juger en haut de l’arrivée au sommet à Jebel Haffet en troisième journée (10 km à 6.8%). C’est dans cette montée qu’Adam Yates avait bâti son succès l’an passé. Toutefois, la clé de ce premier rendez-vous du calendrier World Tour résidera certainement deux jours plus tard, au cours d’une étape entre Fujairah et Jebel Hais. Deux ascensions précèderont la longue montée finale vers l’arrivée (21.5 km à 5.4%).

La formation UAE Team Emirates roule à domicile et voudra briller. Son leader Tadej Pogačar, deuxième sur l’UAE Tour mais surtout vainqueur époustouflant du Tour de France en 2020, pourra étaler son talent dans le final de l’étape-reine. Flanqué de ses lieutenants Rafal Majka et Davide Formolo, le jeune prodige slovène possède une grosse occasion de remporter une nouvelle épreuve parmi l’élite.

La liste est longue dans le paddock des possibles vainqueurs finaux. Christopher Froome fait ses débuts au sein de son équipe Israël Start-Up Nation mais ne paraît pas en mesure de rivaliser, tout comme Alejandro Valverde (Movistar). En revanche, Mathieu Van der Poel, nouveau en World Tour avec l’effectif d’Alpecin-Fenix, sera tout à fait capable de jouer la gagne. Les Colombiens Rigoberto Urán et Sergio Higuita (EF-Nippo) font plutôt office d’outsiders. À l’instar de Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo), Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech), Wout Poels (Bahrain Victorious) et João Almeida (Deceuninck-Quick Step).

Le maintien de l’UAE Tour est assuré en contrepartie de conditions sanitaires strictes dont les coureurs ont désormais l’habitude. Cette course verra donc également monter un vainqueur masqué sur le podium final à Abu Dhabi.

Crédits photo en une : Fabio Ferrari
.
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
suscipit id pulvinar mattis eget Aliquam Phasellus