Cyclisme

UAE Tour – Étape 4 : Sam Bennett confirme son rang, David Dekker gagne le sien

Une quatrième étape tout à fait plate sur l'île d'Al Marjan a abouti au premier sprint massif du Tour des Émirats arabes unis. Sam Bennett s'est imposé devant David Dekker et Caleb Ewan. Alors que le vainqueur confirme sa domination, son dauphin du jour marque à nouveau les esprits. Tadej Pogačar reste leader.

On l'avait laissé tout de vert vêtu sur les Champs-Élysées, on le retrouve à nouveau vainqueur sur l'Île du Corail. Première course World Tour en 2021 et premier succès. Sam Bennett revient fort parmi l'élite. L'Irlandais a levé les bras sur la ligne de la quatrième étape de l'UAE Tour, la première qui a débouché sur un sprint massif. La formation Deceuninck-Quick Step l'a emmené dans un fauteuil vers sa première victoire de la saison, sa cinquantième en carrière.

Sam Bennett est tout simplement le cycliste ayant engrangé le plus de victoires en World Tour depuis 2019, avec 16 succès dont sept l'an passé. Il confirme aujourd'hui sa domination dans le monde des gros mollets en concrétisant sa première opportunité. Car il a forgé ce succès à l'expérience.

Après 204 kilomètres impeccablement horizontaux (un point culminant à 28m tout de même), à 200 mètres de la ligne, Pascal Ackermann lance le sprint pour la Bora-Hansgrohe. Les meilleurs sprinteurs du peloton démarrent leur effort sur la même ligne. Caleb Ewan choisit d'enclencher sur la droite de la route. Sam Bennett opte lui pour la gauche et remonte les barrières. À 100 mètres de l'arrivée, il est devant. Le jeune David Dekker saute dans sa roue mais ne parvient pas à le dépasser. C'est finalement l'Irlandais de 30 ans qui s'adjuge la victoire. “La meilleure trajectoire, c'est la plus courte” expliquait-il en interview d'après-course.

Le prince adoubé par le roi

Son rival australien de la Lotto-Soudal termine troisième mais peut nourrir quelques regrets, avec une belle pointe de vitesse malgré un mauvais placement. C'est cependant un autre coureur qui a une nouvelle fois attiré la lumière. Le néophyte David Dekker coupe une nouvelle fois la ligne en deuxième position, comme à l'arrivée de la première étape derrière Mathieu Van der Poel. Il échoue peut-être au bord de la victoire mais remporte l'admiration des observateurs et de ses pairs en confirmant son potentiel.

Au micro de l'organisateur, Sam Bennett adoubait le nouveau-venu en World Tour“C'est déjà un coureur talentueux. Pour sa première année chez les pros, je pense que c'est déjà assez impressionnant. Je pense qu'on reverra ce nom assez rapidement et plusieurs fois dans la saison.” À 23 ans, le petit prince néerlandais de la Jumbo-Visma sera certainement honoré par la révérence du roi irlandais. Mais est-il prêt à le détrôner ? Après une journée de montagne, les deux dernières étapes du Tour des Émirats sont promises aux sprinteurs. David Dekker voudra prendre sa revanche mais Sam Bennett résistera certainement comme il l'a fait aujourd'hui. Les gros mollets vont parler. Qui l'emportera, l'expérience et la puissance ou la fougue et l'insouciance ?

Au classement général, Tadej Pogačar conserve son maillot rouge de leader avec 43 secondes d'avance sur Adam Yates. L'étape-reine de demain décidera du classement final, avec une arrivée au sommet à Jebel Hais (21.5 km à 5.4%).

Crédits photo de une : Tim de Waele / Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début