Europe

Un week-end en Europe (J2) : la valse des matchs annulés se poursuit…

Coup de théâtre dans cette Champions Cup version 2020/2021, avec les premiers matchs annulés du fait de la Covid, qui n'en finit plus de rendre fou tout le monde. Si cela a profité à la grande majorité des clubs français, un imbroglio souligne cependant l'absurdité de la situation, où l'on retrouve le RCT… Résultat, certainement des procédures à n'en plus finir, mais surtout la frustration de ne pas pouvoir se mesurer à ce qui se fait de mieux dans l'hémisphère Nord en matière de rugby.

 

La Rochelle, le LOU et Toulouse l'emportent sur tapis vert, Toulon rouge de rage

Une véritable mascarade, qui confirme que les instances ont encore du pain sur la planche pour se mettre au niveau des exigences que pose la situation sanitaire. Si La Rochelle, le LOU et Toulouse s'en sortent avec des victoires sur tapis vert, avec un score de 28-0 et donc le bonus offensif, l'amertume de ne pas pouvoir affronter Bath, Exeter ou Glasgow, et donc de garder le rythme, est bien présente.

Mais c'est encore plus frustrant pour le RCT, mêlé à une affaire rocambolesque à laquelle l'EPCR aura certainement des comptes à rendre. Devant affronter les Scarlets, les Varois apprenaient qu'un cas de Covid était déclaré au sein de l'effectif gallois, avec pas moins de 16 cas contacts recensés ! Investiguant une bonne partie de l'avant-match, les Toulonnais décident d'abord de demander à repousser la rencontre pour pouvoir permettre à leurs adversaires d'effectuer des tests en bonne et due forme, afin de limiter les risques. Si dans un premier temps l'EPCR (instance européenne du rugby) accepte la proposition, le RCT a la surprise d'apprendre quelques heures plus tard que le match est perdu sur tapis vert !

Evidemment, si une bataille des communiqués s'est déclenchée à la suite de cette affaire, beaucoup de zones d'ombre entourent la gestion de cette rencontre qualifiée de “saine” par l'EPCR, contredite par les Toulonnais… mais aussi par les Gallois eux-mêmes ! Des différences de discours qui posent question sur la capacité de l'instance européenne à pouvoir gérer correctement ce genre de situation, qui surviendra quelques fois encore à n'en pas douter…

 

Le Racing et l'UBB en démonstration, ça coince pour le MHR et pour Clermont

Il y avait malgré tout des équipes tricolores qui jouaient en ce week-end de Champions Cup, avec le Racing, l'UBB, Clermont et Montpellier.

  • La leçon du Racing 92 aux Harlequins

Côté Racing 92, on avait sorti la grosse équipe pour se rassurer après la victoire arrachée au dernier moment face au Connacht le week-end dernier : coup gagnant pour les hommes de Laurent Travers, en véritable démonstration sur le terrain des Harlequins ! 7 essais au total, du jeu et surtout une maîtrise totale qui permet aux Franciliens de retrouver leur statut de favori dans cette Champions Cup après ce succès 7-49 !

  • L'UBB fait exploser les Dragons de Newport

Après une victoire quasi-miraculeuse sur Northampton la semaine dernière, l'UBB recevait les Dragons de Newport, équipe joueuse mais bien en-dessous des Girondins sur le papier. Si la première mi-temps a confirmé que les Gallois n'étaient pas venus en faire-valoir, ces derniers ne pouvaient que s'incliner sur la durée face à la puissance et à la maîtrise des hommes de Christophe Urios, qui s'imposent au final 47-8, avec 7 essais au total également.

  • Le MHR héroïque face aux Wasps

Après une défaite rageante en ouverture de cette Champions Cup face à l'éternel Leinster, les Montpelliérains allaient visiter un autre gros européen, les Anglais des Wasps. Arbitrés par un certain Mr Brace, les Héraultais semblent annihiler toutes leurs chances dès la… 6ème minute, après un carton rouge reçu par Immelman ! Mais loin de s'écrouler, et voulant montrer l'étendue de ses ressources, le MHR tient la dragée haute aux Britanniques, tout en étant en prime pas vraiment aidé par l'homme en noir, qui n'était certainement pas dans un très bon jour au niveau de ses décisions. Au final, une défaite 33-14, mais une impression positive à l'issue de la rencontre du côté des Héraultais, après avoir démontré de belles valeurs sur l'ensemble de la partie, malgré un contexte plus que défavorable.

  • Clermont s'écroule face au Munster…

On le sait, les équipes irlandaises sont immortelles, et c'est le cas du Munster, qui venait à Clermont avec l'envie de malmener des Jaunards en net regain de confiance ces derniers temps. Pourtant, tout démarre parfaitement ou presque pour les hommes de Frank Azéma : le premier essai est marqué par Raka après même pas 1 minute de jeu, et le bonus offensif est récolté après seulement 24 minutes ! Mais il en fallait plus pour décourager les Rouges, amputés de leur célèbre Red Army… A la mi-temps, les Munstermen avaient déjà refait une partie de leur retard, n'étant plus mené que 28-16. Et avec la précision au pied d'Hanrahan, l'indiscipline clermontoise et la tension générale du match, l'improbable arrive et le Munster passe devant sur la ligne d'arrivée ! Score final 31-39, une défaite qui pourrait faire très mal à des Clermontois encore trop fragiles face à des écuries de ce calibre…

 

Challenge Cup : une seule petite victoire pour les clubs français

C'est encore la soupe à la grimace du côté des clubs tricolores engagés dans cette Challenge Cup, avec une seule victoire engrangée… sur tapis vert en plus ! C'est cette fois Agen qui remporte la mise, après le forfait du Benetton Trévise suite à des cas de covid dans son effectif.

Pour le reste, Castres, Brive et Bayonne à domicile, Pau à l'extérieur et le Stade Français sur tapis vert (là aussi avec quelques zones d'ombre sur la gestion de la tenue de la rencontre) repartent avec 0 points, et donnent encore plus de grain à moudre aux détracteurs de la “petite” coupe d'Europe, qui n'est clairement pas prise au sérieux par les clubs français qui y sont engagés…

 

Les résultats de la Champions Cup :

Les résultats de la Challenge Cup :

Dernières publications

En haut