Un week-end en Top 14 (J15) : l’UBB sort vainqueur du duel des leaders

0
Ligue 1

Retour du Top 14 en cette période de Tournoi des 6 Nations, avec évidemment les internationaux absents dans les clubs tricolores.
La principale attraction de cette 15ème journée était la grosse rencontre entre l’UBB, premier, et le LOU, 2ème, même si le Racing-Toulouse du dimanche après-midi avait de la gueule…

L’équipe du week-end : Le CO fait sauter la banque à Agen !

Le CO, qui a du mal à oublier Christophe Urios, patine un peu cette saison : des résultats en dents de scie, un Pierre-Antoine plus aussi imprenable qu’avant, et l’impression que l’équipe castraise est redevenue une formation moyenne de ce championnat.

Désormais, il faut aux Tarnais grappiller des points plus pour se maintenir que pour aller chercher la qualification : ce match à Agen était de ceux-là, face à un SUA qui joue sa survie à chaque sortie dans ce championnat.

Et contrairement à ce que l’on aurait pu penser, la bande à Reggiardo n’a pas renversé le Champion de France 2017, et n’a pu que constater les dégâts au bout des 80 minutes de jeu : un bonus offensif cédé dans les dernières secondes, et surtout une impression d’impuissance face à une défense retrouvée.

Score final 24-43 pour le CO, qui fait la bonne affaire en reprenant un peu ses aises par rapport à la zone de relégation.

 

Le match du week-end : L’UBB fait appliquer sa loi à domicile face au LOU

C’était le choc de cette 15ème journée, avec un UBB retrouvé face à son dauphin, un LOU très ambitieux.

Si les Rhodaniens attaquent tambour battant la rencontre, la suite des opérations se révèle bien plus compliquée pour les hommes de Pierre Mignoni, qui subissent la loi de Girondins déchaînés et plus que jamais en confiance, dans le sillage d’un Yann Lesgourgues toujours aussi imprévisible.

Côté lyonnais, on s’inquiète pour la sortie de Baptiste Couilloud, pris de vomissements après seulement 10 minutes de jeu : fort heureusement, le jeune demi-de-mêlée va mieux depuis, et a dû constater les dégâts subis par sa formation dans cette rencontre.

Car les Bordelais inscrivent 5 essais, contre un seul pour le LOU, synonyme de bonus offensif pour les hommes de Christophe Urios : grâce à ces 5 points acquis par le biais de cette victoire 37-19, Bordeaux fait le trou avec le 3ème, le Racing, comptant désormais 11 points d’avance sur les Franciliens.

 

Ca commence à sentir bon pour la qualification directe en 1/2 finale…

Le joueur du week-end : Nemani Nadolo (MHR) sort Montpellier du piège bayonnais

Annoncé partant à la fin de saison, Nemani Nadolo, le colosse fidjien et ailier surpuissant, veut terminer en beauté son parcours avec le club héraultais.

Régulièrement blessé cette saison, le Montpelliérain retrouve petit-à-petit son rythme, et n’a rien perdu de son flair concernant les essais.

Preuve en est avec ce triplé planté aux Bayonnais, qui ont cependant fait vaciller la machine Ciste pendant toute la rencontre ou presque : malheureusement pour eux, il y avait un extra-terrestre dans le camp d’en face, nommé Nadolo…

 

Crédit photo : Ultimate rugby

L’essai du week-end : le coup de génie de Nicolas Sanchez (Stade Français)

En très grande difficulté depuis le début de la saison, secoué par des problèmes internes à répétition, le Stade Français ne vit pas un championnat apaisé, loin de là.

Ayant fait partir plusieurs de ses cadres, le club parisien a passé plusieurs semaines en bas du classement, mais semble retrouver des couleurs ces derniers temps, et peut compter sur un magicien argentin nommé non pas Juan Martin Hernandez, mais bien Nicolas Sanchez.

Dépositaire du jeu du stade depuis son arrivée, il s’affirme de plus en plus comme le maître à jouer de cette équipe conduite par le duo Arias-Sempéré.

Face à La Rochelle, le défi s’annonçait immense pour la formation de la capitale, avec notamment le retour au bercail d’un certain Jules Plisson, bien décidé à jouer un sale tour à son équipe.

Et ça a failli marcher : les Maritimes menaient 16-20 à la sirène, mais étaient coincés dans leur camp par les stadistes, qui enchaînaient les mêlées : suite à un ruck dans les 10m, Sanchez appelle le ballon et inverse sa course pour prendre la défense rochelaise à revers.

Sur les cannes, il arrive à déposer ses défenseurs et aplatit derrière la ligne, à la 85ème minute, offrant un succès précieux à son équipe !

 

On a aimé : Bordeaux nous enchante toujours autant

On savait qu’avec l’arrivée de Christophe Urios, l’UBB allait passer un cap mentalement parlant.

Mais encore fallait-il voir le style de jeu proposé par le technicien girondin, lui qui était adepte des équipes rugueuses et par forcément très joueuses…

C’est la bonne surprise de ce championnat : mêlant puissance des avants et créativité des 3/4, l’UBB s’impose de plus en plus comme une équipe redoutable, qui pose des problèmes autant devant que derrière !

Preuve en est avec cette victoire nette et sans bavure face au LOU, qui est l’autre équipe en forme de ce championnat…

On n’a pas aimé : la Section Paloise et Agen perdent pied à domicile

C’est une constante chez les Palois cette saison : les matchs à domicile se terminent de plus en plus souvent sur des scores défavorables pour les Béarnais.

Opposés à un Clermont qui n’est peut-être pas l’équipe la plus rayonnante cette saison, les hommes de Godignon et Manca n’arrivent pas à faire respecter leur loi au Hameau, et flirtent de plus en plus avec la zone rouge…

Quant à Agen, la claque reçue face au CO risque de faire des dégâts pour la suite : 40 points enregistrés à la maison, ça fait toujours du mal.

Les Lot-et-Garonnais, bons derniers de la classe, devront cravacher pour ne pas descendre à la fin de l’exercice 2019/2020…

 

Les résultats de la J15 :

Le classement :

Crédit photo image en Une : Rugbyrama

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here