Rugby

Un week-end en Top 14 (J24) : l’ASM se relance, le Stade français et l’UBB en forme !

À l’aube de cette fin saison, la course pour les phases finales du Top 14 bat son plein. Ce week-end, l’ASM s’est rassurée. Le Stade français et l’UBB ont confirmé leur bonne dynamique. Dans le bas de tableau, l’Aviron bayonnais a fait tomber le leader toulousain. Voici ce qu’il ne fallait pas rater de cette 24e journée.

 

Le match du week-end : l’ASM s’impose au forceps face à Toulon !

Ce choc entre l’ASM et le RC Toulon avait déjà un goût prononcé de phases finales. En course pour le top 6, Clermontois et Toulonnais se devaient de l’emporter après leurs lourds revers respectivement face au Racing 92 (45-19) et Montpellier (29-10).

Dès les premières minutes, les deux clubs ont mis tous les ingrédients pour faire de ce match un duel irrespirable. Il n’y a pas eu de véritable round d’observation et le Clermontois Damian Penaud a lancé les hostilités dès la troisième minute. Les Varois ont répondu immédiatement par l’intermédiaire de Gabin Villière (3-7, 6e). Après ce début de rencontre tonitruant, les défenses ont pris le pas sur les offensives et un duel de buteurs s’est installé. Au pied, le Clermontois Morgan Parra s’est montré irréprochable, mais c’est bien le RC Toulon qui a conservé l’avantage à la pause grâce à Louis Carbonel (12-13).

En seconde période, les Clermontois n’ont jamais paniqué et ont fait preuve de caractère. Longtemps derrière au score, les Auvergnats ont pu compter sur un Morgan Parra des grands soirs. En l’absence de Camille Lopez et de Sébastien Bézy, l’expérimenté demi de mêlée a porté son équipe. À dix minutes de la fin, les joueurs de Franck Azéma sont repassés devant (18-16) avant de faire craquer le RC Toulon grâce à la puissance du Fidjien, Apisai Naqalevu (25-16, 76e).

Les Clermontois ont donc retrouvé le chemin du succès face au RC Toulon (25-16). Cette victoire au forceps fait du bien à l’ASM qui consolide sa quatrième place du Top 14 (68 points). Rien n’est joué cependant pour les Auvergnats qui devront affronter les deux premiers du championnat, Toulouse et La Rochelle pour les deux dernières journées. Du côté du RC Toulon, cette défaite est un vrai coup de massue, tant les joueurs de Patrice Collazo semblaient maîtriser la rencontre. Septièmes (62 points), les Varois n’auront pas le droit à l’erreur face à Bordeaux-Bègles (5e) et Castres (8e), deux autres prétendants à cette palpitante lutte pour les phases finales.

 

Le joueur du week-end : Maxime Lafage, guide suprême de l’Aviron bayonnais !

Auteur d’un match parfait, Maxime Lafage a été l’un des grands artisans de l’exploit bayonnais sur la pelouse du Stade toulousain (28-32). Sorti à l’heure de jeu à cause d’une douleur à la cheville, l’ouvreur de l’Aviron s’est montré impitoyable face à l’indiscipline des hommes d’Ugo Mola.

Avec une réussite totale au pied (7/7), le buteur basque a inscrit 19 des 32 points bayonnais. Maxime Lafage est aussi auteur d’un merveilleux caviar pour l’essai de Rémy Baget. Nul doute que l’Aviron bayonnais devra compter sur un grand Maxime Lafage pour décrocher le maintien tant espéré.

L'Oscar de la semaine : Lafage, au presque parfait - midi-olympique.fr

Crédit photo : Midi Olympique

 

L’essai du week-end : Kurtley Beale (Racing 92) !

Emmené par le duo galactique, Gaël Fickou-Virimi Vakatawa, le Racing 92 a bataillé pour s’imposer sur le terrain de la Section Paloise (29-35). Incroyable sur le papier, la paire de centre Fickou-Vakatawa s’est montrée impressionnante sur le terrain, notamment sur cet essai magnifique de Kurtley Beale. Après un joli lancement de jeu, Virimi Vakatawa transperce aisément la défense paloise avant de servir sur un plateau Kurtley Beale. L’Australien ne s’est pas fait prier pour inscrire cet essai de toute beauté !

 

On a aimé :

  • L’Aviron bayonnais crée l’exploit en terres toulousaines ! 

Avant le coup d’envoi, cette rencontre face à l’ogre toulousain avait tout l’air d’une mission impossible pour les Bayonnais, en course pour le maintien. Menés 14-0 après seulement quinze minutes, les Basques ont trouvé les ressources nécessaires pour renverser le Stade toulousain (28-32). Porté par un Maxime Lafage de gala, l’Aviron bayonnais a profité de l’indiscipline des hommes d’Ugo Mola pour l’emporter.

Les joueurs de Yannick Bru ont réalisé une opération parfaite en vue du maintien. Grâce à ce succès face au leader du Top 14, Bayonne reprend la douzième place du championnat. Les Basques ont trois points d’avance sur la place de barragiste occupée par la Section Paloise. De son côté, le Stade toulousain n’a pas pu espérer mieux que le bonus défensif. Même si de nombreux cadres n’étaient pas présents face à l’Aviron, les Hauts-Garonnais devront se reprendre avec la finale de la Champions Cup contre le Stade rochelais, samedi prochain.

  • Le Stade français, toujours en course pour le top 6 !

Appliqués, les joueurs du Stade français ont fait le travail face à une équipe de Montpellier rajeunie. Les hommes de Gonzalo Quesada se sont imposés (32-10) avec le précieux bonus offensif à la clef. Pourtant, cette rencontre n’a pas été une promenade de santé pour les Parisiens. Les jeunes héraultais ont bien bataillé en première période avant de lâcher prise suite au carton rouge de Grégory Fichten.

Avec ce quatrième succès consécutif, le Stade français monte à la sixième place du Top 14 (62 points). Les Parisiens devront poursuivre sur cette lancée lors de la prochaine journée de championnat face au LOU, dans l’optique d’une palpitante course aux phases finales.

Du côté du MHR, cette défaite est sans conséquence. Les Héraultais se sont montrés courageux. De quoi donner de l’espoir pour la finale de Challenge Cup, face à Leicester, le week-end prochain.

  • Le Stade rochelais fait le plein de confiance face au SU Agen !

Pour la Rochelle, ce match face à Agen, avait tout l’air d’une répétition parfaite, avant la finale de Champions Cup. Contrairement à leur homologue toulousain, le staff maritime a fait le choix d’aligner son équipe-type contre la lanterne rouge du Top 14, une semaine avant ce rendez-vous historique à Twickenham.

Face au SU Agen, les Rochelais n’ont pas fait dans le détail et se sont imposés (59-0). Les coéquipiers de Geoffrey Doumayrou confortent leur place de dauphin (72 points) et reviennent à une petite longueur du Stade toulousain (73 points). Du côté agenais, les matchs se suivent et se ressemblent. Les joueurs de Régis Sonnes se dirigent vers une saison cauchemardesque sans la moindre victoire.

 

On n’a pas aimé :

  • Fin de série pour le Castres Olympique !

Sur la pelouse de Chaban-Delmas et sous une pluie battante, Castres s’est incliné de justesse face à l’Union Bordeaux-Bègles, managée par Christophe Urios (20-16). Les Girondins sont venus à bout d’une valeureuse équipe castraise, notamment grâce à un Matthieu Jalibert, très juste au pied.

Les Girondins retrouvent des couleurs en signant un deuxième succès consécutif après celui en terres basques, la semaine dernière (22-47). Les hommes de Christophe Urios passent devant le Castres Olympique et récupèrent la cinquième place avec 62 unités. L’Union Bordeaux-Bègles devra sortir le grand jeu lors de la prochaine journée avec un déplacement périlleux et crucial sur la pelouse du RC Toulon.

Pour les Tarnais, cette défaite au goût amer vient briser la dynamique incroyable en 2021. À deux journées de la fin de saison régulière, les Castrais ont encore leur mot à dire dans la course au top 6. Ils ne devront pas manquer leur déplacement à Brive.

  • Pau, une défaite frustrante

” On pouvait presque sauver notre saison là-dessus”, a déclaré le Palois Baptiste Pesenti à l’issue de la défaite face au Racing 92 (29-35). Les Béarnais étaient à deux doigts de faire tomber l’armada francilienne, mais ils ont manqué d’efficacité notamment en fin de match. La Section Paloise est passée à côté du précieux point de bonus défensif. Les coéquipiers de Baptiste Pesenti se mettent dans une posture inconfortable. Les Palois occupent la treizième place, synonyme de barrages, avant un périlleux déplacement à La Rochelle pour la prochaine journée.

De son côté, le Racing 92 enchaîne une deuxième victoire consécutive et s’impose pour la septième fois de la saison à l’extérieur. Les Racingmen conservent la troisième place du Top 14.

Les résultats :

 

Le classement :

 

Crédit image en une : ASM Clermont Twitter (Officiel)

 

Authors

Dernières publications
Remonter au début