Une étape montagneuse à Andorre vers Cortals d’Encamp

0
Ligue 1
La première semaine de compétition va se conclure avec une étape de montagne à Andorre. Ce sera un itinéraire court de moins de 100 kilomètres avec 5 ascensions au menu et une nouvelle arrivée au sommet à Cortals d’Encamp à plus de 2000 mètres d’altitude. Les deux premières difficultés du jour seront de véritables cols pyrénéens tandis que les trois dernières montées seront des accumulations de courtes ascensions pentues entrecoupée de petites sections plates.

Image

Dès le départ à Andorre-la-Vieille, la route se cabrera pour rejoindre le pied du Coll d’Ordino via Escaldes-Engordany. Ce premier col sera assez roulant et long de 17 km à 5,4%. La première moitié de ce col est très facile avec des parties plates jusqu’à Canillo. La seconde moitié est un peu plus compliquée avec un passage autour des 8 % au milieu de cette section. Il y aura un replat d’une borne à deux kilomètres du sommet.

Image

Ensuite, après 27 bornes de descente et quelques kilomètres en vallée, les coureurs vont devoir gravir le difficile Coll de la Gallina – 12 km à 8,3 %. Pour débuter, les coureurs seront sur les routes du Coll de Jou avec des pentes sévères jusqu’à 16 % sur presque trois bornes. Après une petite descente de 500 mètres, la route s’élèvera sérieusement pour aller dans le village de Cal Bou avec des portions entre 12 et 14 %. Derrière, ce sera un peu moins dur jusqu’à Borda Del Gasto avec du 14 % à l’approche de ce village où il y aura un replat de 200 mètres. Les 4500 derniers mètres seront durs autour des 10 % avec des passages à 18 %.

Image

Par la suite, les concurrents plongeront dans une descente de plus de 10 kilomètres et une petite partie en vallée pour atteindre le pied du prochain col avec le sprint intermédiaire de Santa Coloma. On entre dans les 22 derniers kilomètres de course avec une belle accumulation de montées sévères. Cette bosse se nommera l’Alto de la Comella – 4,4 km à 8,4 % avec ces nombreux lacets en deuxième partie d’ascension. Lors de la Vuelta 2018, Thomas De Gendt et Miguel Angel Lopez étaient passés en tête au sommet pour les deux passages sur ce petit col pyrénéen avec des passages à plus de 10 % vers le sommet.

Image

Puis, après une courte descente, ce sera l’Alto Engolasters – 4,8 km à 8,1 %. Le passage le plus dur est au début de l’ascension avec des pentes à 11 % mais la grande majorité de ce col est au dessus des 8%.

Image

Enfin, après 4,4 bornes de plat, la montée finale vers Alto Els Cortals sera longue de 5,7 km à 8,3 % avec des rampes à 15 %. Le pied de cette ultime montée sera très difficile avec quasiment du 10 % et plus sur deux kilomètres. Un replat à 5 % sera placé à deux bornes du sommet avant d’attaquer une nouvelle portion délicate à 8 %. Mais, les derniers mètres seront assez plats à moins de 4 %. En 2015, Mikel Landa s’était imposé au sommet de ce col.

Image

Photo : Flickr

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here