Ça roule…

Une première étape à Bruxelles pour les sprinteurs

Pour le second Grand Départ donné à Bruxelles, le Tour de France 2019 débutera par une étape de plaine de 194,5 kilomètres. Les coureurs auront deux monts Flandriens à gravir dans le premier quart de course ainsi qu’un secteur pavé pour entamer la deuxième moitié de l’étape. Sans surprise, un sprinteur s’imposera devant le Palais Royal.

Le départ sera donné sur la Grande Place à 12h25 pour prendre la direction de Molenbeek et d’Anderlecht. Le peloton prendra cap vers l’ouest en traversant les localités de Lennik et Ninove jusqu’à Geraardsbergen dans la campagne Flamande.

Ensuite, l’étape sera marquée par un petit clin d’œil aux classiques Flandriennes avec un passage sur le Mur de Grammont, classé en 3e catégorie, le célèbre mont long de 1200m à 7,8% avec ses pavés et le Bosberg – 1000m à 5,7 %, également avec des pavés. Ce dernier sera classé en 4e catégorie.

Puis, après ce mont, les coureurs prendront la route vers Charleroi en allant vers le sud. Dans le Hainaut, les coureurs passeront par les villes d’Enghien, Braine-le-Comte, Seneffe et Courcelles.

Par la suite, après être passé en périphérie de Charleroi, le peloton tournera à gauche pour aller vers le nord et entrer dans le Brabant Wallon en passant par un secteur pavé de Thiméon. Ce secteur sera long de 1900 mètres, pas trop dur et en ligne droite. Le sprint intermédiaire sera placé cinq kilomètres plus loin pour les premiers points pour le maillot vert.

Après avoir traversé Villers-la-Ville et Genappe, sur une large route N5, le peloton passera au pied de la Butte du Lion à Waterloo, célèbre suite à la défaite des troupes de Napoléon. Sur cette portion, les équipes des sprinteurs vont considérablement accélérer l’allure pour réduire l’écart avec les échappées.

Ensuite, après avoir passé par La Hulpe, Overijse et Tervuren, les coureurs arriveront dans la banlieue de Bruxelles pour un final urbain sur de grandes et larges lignes droites. Le passage à Woluwe-Saint-Pierre à environ 10 bornes de l’arrivée, rend hommage à Eddy Merckx puisque le quintuple vainqueur du Tour de France a grandi dans ce village.

Une fois dans la capitale Belge, le peloton empruntera la Rue de la Loi, le Boulevard du Jardin Botanique, le Quai de Willebroeck et l’Avenue de la Reine pour pénétrer dans les deux derniers kilomètres.

Enfin, l’arrivée sera jugée devant le Palais-Royal vers 17h avec des bonifications pour les trois premiers (10, 6 et 4). Les 500 derniers mètres seront en montée.

Cette étape célébrera les 50 ans du premier maillot jaune d’Eddy Merckx. Qui succédera à Alessandro Petacchi, vainqueur dans les rues de Bruxelles en 2010 ?

Palmarès à Bruxelles

1947 : René Vietto
1949 : Roger Lambrecht
1960 : Julien Schepens – Roger Rivière (CLM)
1978 : Walter Planckaert
1979 : Jo Maas – Bernard Hinault (CLM)
1981 : Freddy Maertens
1992 : Laurent Jalabert
2010 : Alessandro Petacchi

Photo : noblesseetroyautes.com



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at libero libero. eleifend felis id elit. ut