Boxe

Unification totale WBC/WBA/WBO/IBF : Devin Haney bat George Kombosos et devient champion

Devin Haney a battu George Kambosos par décision unanime samedi dernier et devient par la même occasion le premier champion incontesté de poids légers dans l’ère des quatre ceintures (WBA/WBC/WBO/IBF). Le boxeur Américain a maîtrisé le combat, principalement grâce à son direct, devant une foule bruyante et acquise à son challenger au Marvel Stadium de Melbourne. Kambosos a eu quelques moments forts dans le match mais dans l’ensemble c’était une démonstration de Haney. Après la lecture de la décision, Kambosos a personnellement remis ses ceintures à la superstar émergente de 23 ans. Retour sur le combat entre les deux boxeurs.

Haney gagne par décision unanime (116-112 x2, 118-10)

Le premier acte entre les deux boxeurs était timide. Personne ne voulait se livrer d’entrée et chaque combattant était sur ses gardes. Il y a eu quelques échanges de coups mais aucun des deux challengers n’a véritablement pris de l'ascendant sur l’autre. C’est sur cette entame que sonnera le gong du premier round. C’est Haney qui prend un léger avantage. Au deuxième round, le combat prend véritablement son envol. Les deux boxeurs s’envoient mutuellement des coups bien appuyés. Cette reprise est équilibrée et aucun combattant ne se démarque.

Le troisième acte est à l’avantage de l’Américain. Haney s’illustre dans cette reprise en envoyant quelques directs à son adversaire. Vers la pause, il dégaine d’ailleurs un crochet qui ne rate pas sa cible. Kambosos n’a rien pu faire pour mettre en déroute son protagoniste. Sonné, Kambosos tente de réagir dans la 4ème manche. Mais les bons déplacements de l’Américain et son jeu de corps réussissent à le sortir d’affaire. Mais il n’a toutefois pas échappé à quelques coups de son protagoniste.

Ce round bien été disputé pour le bonheur des fans venus massivement pour épauler Kambosos. Le combat s’intensifie à présent. Le round 5 voit les deux combattants commencer à boxer durement. L’Américain bien dans son match boxe bien. Sans trop se livrer, il réussit tout de même à placer des coups intéressants. Cela n’empêche guère l’Australien Kambosos de riposter par des coups tout aussi puissants. Ce qui nous donne un sixième round encore plus serré. Mais plus le combat évoluait, moins la sérénité gagnait le camp australien.

Kambosos ne parvenait pas à prendre le dessus sur son adversaire du soir. On le sentait clairement en difficulté et cela pourrait le pénaliser dans la décision finale. Au 7ème round, l’Australien voulut emballer le match mais ses difficultés à s’approcher de son adversaire se font persistantes. L’Américain trouve toujours le moyen de s’extirper des assauts de Kambosos. Mais en dépit de ce fait, l’Australien réussit quand même à toucher son challenger. Ce qui provoque la hire et la joie du public australien.

C’est sur cette note que ce round prit fin. Au 8ème round, Kambosos voulut continuer sur sa lancée mais les bons déplacements de son adversaire le freinaient. Haney dégaine une droit qui fait vaciller mais il se reprend rapidement et riposte. Mais ce n’est pas suffisant car l’Américain commence à prendre le large au comptage des points. Si l’Australien semble accuser du retard et s’il veut refaire son avance, il doit clairement prendre des risques maintenant. Le 9ème acte est une continuité du précédent avec Haney tout en maîtrise qui dicte le tempo du combat.

Et l’Australien qui essaie de recoller. Mais Kambosos éprouve toujours de difficultés face à Haney. Au 10ème round, la pression monte pour l’autochtone qui doit absolument jeter ses forces dans la bataille et essayer d’inverser la tendance. Mais il se heurte aux contre-crochets et aux coups raides de l’Américain. Haney ne pouvait rêver d’un combat aussi tranquille qu’il maîtrise bien depuis l’entame. L’Américain joué la carte de la gestion à 2 reprises du terme du combat. Clairement, ce n’est pas à lui de faire le jeu puisqu’il semble avoir l’avantage aux points.

La 11ème reprise et le 12ème round se ressemblent. Haney qui sent qu’il a pris le dessus dans ce match essaie simplement d’esquiver les coups de Kambosos. L’Australien jette toutes ses dernières armes dans le combat mais il ne parvient pas à toucher son challenger. Le réveil est assez tardif et le match se termine ainsi sur un goût d’inachevé de l’Australien qui n’aura pas pris beaucoup de risques. Victoire finale de Haney sur décision unanime des juges.

Les autres cartes de la soirée

Jason Moloney vs Aston Palicte

Moloney gagne par TKO ! L’Australien enchaîne les coups et finit par faire chuter son protagoniste. Il n’aura fallu que 2 rounds pour que Moloney vienne à bout de Palicte. À la première reprise, les deux boxeurs se jettent à l’eau et chacun envoie des coups pour déstabiliser l’autre. Mais Moloney réussit tout de même à placer quelques bons coups qui trouvent bien Palicte. Mais au deuxième acte, l’Australien continue sur sa lancée et cela finit par payer.

David Nyika vs Karim Maatalla

Nyika gagne par décision unanime (49-46 x2, 48-47) ! Le premier round est à l’avantage de Nyika qui a envoyé à son challenger des coups importants. Le reste de la partie est un récital où le gagnant a étalé toute sa maîtrise et sa technique. Maatalla n’a jamais eu le temps de trouver son rythme dans ce combat. Il a été malmené par David qui ne lui a donné le moindre répit. C’est donc logiquement qu’en 5 reprises, Karim Maatalla s’incline face à Nyika David.

Hemi Ahio vs Christian Tsoye

Le match n’est pas allé plus loin qu’un round. Ahio gagne. Il semble que Tsoye se soit retiré sur son tabouret à cause d’une blessure. Un problème avec son bras droit.

Lucas Browne et Junior Fa

Big Daddy est de retour ! L’ancien champion du monde de 43 ans arrête Junior Fa au premier tour. Browne a atterri sur un énorme surplomb droit d’envoyer Fa à la toile et le combat aurait bien pu être arrêté alors et là. Une autre main droite large a envoyé Fa voler et c’était assez pour l’arbitre. 1 minute et 58 secondes était tout ce qu’il a fallu.

Voilà en substance les combats livrés pour cette soirée. On retient essentiellement le sacre de Devin Haney qui devient le nouveau champion des poids légers. Il est allé décrocher son titre en terrain hostile des mains de l’Australien George Kombosos. C’est à l’occasion de la réunification totale des titres WBA/WBC/WBO/IBF.


Dernières publications

En haut