Vital Concept Cycling Club mis à l’épreuve pour son premier stage hivernal



A l’aube de la nouvelle saison, l’équipe cycliste Vital Concept Cycling Club basée à Theix en Bretagne a été mise à l’épreuve par le 3ème RIMA de Vannes au cours d’un stage hivernal où chacun est allé puiser dans ses ressources. Deux jours intensifs où les militaires n’ont pas soigné les 53 participants du club sportif. Coureurs, assistants, membres du staff, entraineur : tous se sont investis dans cet événement de cohésion sportive.

Mission commando

Un esprit conquérant plane au dessus de ce champ parsemé d’obstacles tous plus exigeants les uns que les autres. Il est 10h du matin et tous sont déjà méconnaissables. Where is Bryan ? Et Pierre ? Vêtus de treillis, leur allure de camouflage impressionne et la boue colle à leur visage.

 

L’exercice s’orchestre autour d’équipes établies en amont dans des termes militaires. Alpha, Bravo, Charlie, Delta… Ils arborent tous fièrement leur rang. Pourtant, Frédéric Adam, l’attaché de presse de Vital Concept nous informe qu’ils ont passé une nuit chaotique. Des réveils inopinés au bivouac, une attaque organisée et peu de sommeil au compteur. Paradoxalement, ils semblent motivés, déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes, probablement poussés par ce désir de vaincre, en équipe. La cohésion s’articule, se met en place. Ils communiquent de manière efficace, sous les recommandations de l’instructeur commando. Frédéric explique que la consigne du club auprès du 3ème RIMA avait été claire, ils veulent des épreuves sur mesure construites autour de l’esprit d’équipe. Et cela fonctionne ! Les stagiaires s’écoutent, s’attendent et s’entraident, une unité se crée au sein du groupe malgré la fatigue accumulée depuis la veille.

 

Vital Inside

Sous la houlette du manager général et ancien cycliste professionnel, Jérôme Pineau, le projet Vital Concept s’est établi autour d’axes qui lui sont chers. De la formation, des jeunes et une marque club qui permettent à l’ancien coureur professionnel d’étoffer son idée. Après le recrutement ambitieux de cinq nouveaux coureurs, un entraineur, deux assistants sportifs et un mécanicien, il souhaite passer un cap majeur et goûter au World Tour. Il mise sur Maxime Cam, qu’il juge prêt à se démarquer dans la formation pour la saison 2019 mais aussi Jimmy Turgis, Cyril Gautier, Pierre Rolland et Arthur Vichot. Des pépites aux talents différents qui garnissent un groupe diversifié et capable de s’impliquer dans un projet ambitieux.

“Prendre le départ pour gagner” glisse Arthur Vichot. Tel est l’état d’esprit des coureurs de cette formation. Après ses huit années chez FDJ-Groupama, le Franc-comtois veut mettre à profit son expérience et ses qualités dans une sphère nouvelle, entouré de nouveaux équipiers. A ses côtés, Pierre Rolland s’exprime à l’unisson quant à son implication au sein de l’équipe. “Rejoindre Vital Concept me donnait envie. C’est un projet solide avec des critères qui me correspondent. Jérôme est un jeune manager, frais et déterminé, c’est extrêmement intéressant” confie -t-il. Après ses années chez Education-First, Pierre Rolland assure que c’est le projet de l’équipe, plutôt qu’un retour absolu en France, qui l’a poussé à rejoindre Vital Concept.

 

 

Les “anciens” à l’image de Kévin Reza se réjouissent de l’arrivée des nouveaux dans le collectif. “C’est assez jouissif car je les connais depuis un moment, à part Jimmy et Maxime. Je sais comment ils procèdent sur le vélo, j’étais content de les voir rejoindre l’équipe” s’exprime-t-il. Lucide sur les débuts compliqués de la saison antérieure à cause du manque de rodage, des automatismes inexistants et de la forme en demi-teinte, Kévin Reza est conscient du potentiel de ses coéquipiers et espère à titre personnel, éviter les pépins de santé, hausser son niveau et épauler ses leaders actuels.

 

Objectif Tour de France

Évidemment, tous souhaitent activement faire partie des équipes sélectionnées pour le Tour de France. “On n’envisage pas la saison sans le Tour de France, on se projette comme si on allait y participer mais ça c’est à nous de le prouver sur la route” indique Jérôme Pineau. Incontestablement, avec une équipe de qualité et un nouveau co-sponsor à leurs côtés, Vital Concept peut croire en sa possibilité d’en être.

De son côté, Cyril Gautier qui a encaissé une saison de défaites avec AG2R en 2018 et une absence du Tour de France après huit années de participation, confie avoir été frustré d’être resté à domicile au mois de juillet cette année. “J’ai envie de retrouver un côté plus humain, d’avoir ma carte. Dans mon ancienne équipe il y avait beaucoup de potentiel, de grands coureurs donc la part de chance était limitée. Mon objectif est de gagner des courses et de faire gagner l’équipe”.

L’initiative de Jérôme Pineau et son équipe à travers ce stage hivernal souligne la ferme envie de faire grandir la formation Vital Concept Cycling Club à travers un leitmotiv. Bryan Coquard, leader assumé, qui se verra allégé en pression grâce à l’arrivée de nouveaux coureurs, Pierre Rolland, Arthur Vichot et Cyril Gautier en place de grands coureurs et un élan de confiance au sein de l’équipe afin de propulser le collectif. Une saison riche et intéressante qui s’annonce pour Vital Concept. 



A propos de l'auteur

Passionnée de sport en général avec une préférence pour le tennis et le biathlon ! On dit qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons... ça tombe bien, je ne vis que des journées ensoleillées.

Poster un commentaire

suscipit adipiscing fringilla Nullam dapibus venenatis nec quis, neque. Donec dictum tristique