XV de France : Les bleus n’y arrivent toujours pas

0
Ligue 1

L’équipe de France s’est de nouveau inclinée ce samedi, 17-18, contre l’Afrique du Sud, en étant hors sujet tout le long du match, face à des Springboks pas bien meilleur. La troisième défaite en 3 matchs lors de cette tournée d’automne.

 

Ce match devait être celui du redressement, de la remise en marche, après les espoirs et l’optimisme de la seconde période de la semaine passée contre la Nouvelle-Zélande. L’Afrique du Sud était même l’adversaire parfait pour se relever. Bête blessée depuis maintenant quelques années, le XV de France n’a jamais su réellement inquiéter son adversaire du soir.

            Une équipe de France sur courant très alternatif

Dépassé d’entrée de jeu samedi dernier contre les NéoZélandais, le XV de France avait l’ambition de mieux démarrer cette fois-ci. L’équipe aura tenu tête aux SudAf pendant .. 7 minutes. Minute à laquelle les Boks iront à Dame pour la première fois par l’ailier Leyds, grâce à un enchainement de temps de jeu suite à une mêlée au centre du terrain.

La suite, ce sera une occupation du camp tricolore par les SudAfricains pendant une bonne vingtaine de minutes, durant laquelle la France pourra remercier le buteur Boks Pollard de son imprécision face aux poteaux.

Il faudra attendre la 27e minute pour voir la France réagir et marquer son premier essai du match par Belleau. À la pause, la France est donc menée d’un point (7-8).

bnk
(Crédit photo : GettyImages)

 

Au retour des vestiaires, le XV français, tout comme la semaine dernière, retrouve un semblant de rugby, poussant et faisant reculer quelque peu les SudAfricains. Le XV tricolore prendra même l’avantage grâce à une pénalité transformée par Belleau à la 48e minute, avant de retomber dans ses travers.

Maladresse, imprécision, indiscipline (carton jaune pour Serin) et fautes à répétition causeront de nouveau du tort aux tricolore. Pollard, quant-à lui, retrouvera son pied pour redonner l’avantage à des Boks bien fébriles mais reprenant malgré tout le dessus dans ce match. Puis ce sera au tour de Kriel d’aller à l’essai.

La France, alors menée 10-18 tentera le tout pour le tout, de façon très bancale. Jusqu’à finalement réussir à aplatir derrière la ligne par le Bordelais Serin à la 77e, promettant alors une toute fin de match enflammée. Il n’en sera rien, la France rendant bêtement le ballon au pied aux SudAf à la 78e, qui le garderont tranquillement jusque-là sirène de fin de match à la 80e, validant leur victoire 17-18.

            Manque de constance, inquiétudes et rendez-vous avec l’histoire.

C’est donc une équipe de France en quête de reconquête qui s’est présentée au Stade de France ce samedi. Mais c’est une équipe de France désorganisée que l’on aura vu. Il est difficile de ne pas juger cette prestation tant son contenu fut faible, voire même inquiétant. La France aura tenu tête à son adversaire grâce à la chance, comme avec ce rebond heureux bien exploité et amenant l’essai d’Anthony Belleau. Mais également la chance résultant de l’extrême maladresse du buteur SudAfricain Pollard, qui aurait pu assommer définitivement le XV tricolore dès la fin de la première mi-temps.

Mais si l’après match de samedi dernier était partagé entre regrets et espoirs, celui de cette semaine est juste une accumulation d’inquiétude.

Car si la jeune garde à confirmer les quelques espoirs (notamment la paire Belleau – Dupont ou encore Cancoriet en troisième ligne) placés en elle après la Nouvelle-Zélande, les cadres ont quant-à eux plutôt déçus. Entre un Picamoles à moitié retrouvé et un capitaine Guirado au courage, leaders en phases défensifs mais en manque cruel d’impact sur les phases offensives, il est impossible de laisser de côté la prestation d’un autre cadre de Novès, à la ligne des ¾, Yoann Huget. Plus on avance dans le temps et plus on est en droit de se poser des questions quant-à sa place dans le groupe national. Entre passes ratées, discrétion et relances un peu trop osées et dangereuses, il s’est une nouvelle fois distingué, dans le mauvais sens du terme.

A noter également les plutôt bonnes prestations de Vahaamahina en deuxième ligne et de Teddy Thomas à l’aile.

ssdd
(Crédit photo : AFP)

 

S’il ne lui aura manqué qu’un seul petit point dans ce match, l’équipe de France aura par contre une nouvelle fois déçu. Dans un stade de France à 2/3 plein seulement (environ 55000 spectateurs), elle peut se targuer d’un score plutôt flatteur, voire même avantageux, tant les manquements auront été nombreux et flagrants. Comme le démontre ce tour d’honneur en fin de match devant un stade quasiment vide, il va falloir se reprendre très rapidement pour ne pas se mettre définitivement à dos un public de plus en plus distant et critique. Le jeu proposé n’aidant pas à maintenir en haut une côte d’amour qui flanche, l’équipe de France à une nouvelle fois rendez-vous avec l’histoire samedi prochain, dans son match contre le Japon. Le XV français reste sur 6 défaites de suite (si on compte la rencontre non officielle de mardi dernier) et si elle ne veut pas surpasser son triste record datant de 1982 (7 défaites en 10 matchs dont 6 d’affilées), il faudra vaincre de valeureux japonais dans un combat physique qui ne s’annonce pas simple.

ddd
(Crédit photo : compte twitter de d’Anthony Tallieu – @ATofficiel)

 

France – Afrique du Sud : 17-18

France AfriqueDuSud
Essais 2

(Belleau 27′, Serin 77′)

2

(Leyds 7′, Kriel 62′)

Transformations 2

(Belleau 28′, 77′)

1

(Pollard 63′)

Pénalités 1

(Belleau 48′)

2

(Pollard 18′, 59′)

Résultats des test-matchs du weekend :

Italie – Argentine : 15-31

PaysDeGalles – Géorgie : 13-6

Angleterre – Australie : 30-6

Écosse – Nouvelle-Zélande : 17-22 Irlande – Fidji : 23-20

Anthony Demessence – @AnthoDms

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here