#10 Focus on the MVP : Xherdan Shaqiri

Chaque lundi nous vous proposons une petite analyse de la performance du MVP du week-end de Premier League. C’est vous qui le choisissez dans un sondage sur Twitter. Celui-ci a d’ailleurs récolté 481 votes ! Merci beaucoup ! Cette 17ème journée du championnat anglais a été marquée par la claque qu’a infligé Liverpool à Manchester United dans le Derby of England, par la défaite d’Arsenal sur la pelouse de Southampton et par le doublé de Gabriel Jesus qui permet à Manchester City d’éviter le piège Everton. Et le MVP est… Xherdan Shaqiri !

14,7 millions d’euros ! C’est le prix a payé pour gagner un derby ! Non, ce n’est pas du détournement d’argent ! Ce n’est pas non plus le prix d’une voiture à 300 chevaux. Le prix des réparations causées par les gilets jaunes à Paris ? Non plus. On répare pas le visage d’une statue symboliquement forte comme celle de La Marianne. Le prix d’une paire de crampon dédicacée par Neymar ? Encore raté ! 14,7 millions d’euros c’est le prix d’un joueur exceptionnel : Xherdan Shaqiri !

Le match

J’en fait trop ? Absolument pas ! Il faut revenir au 1er Septembre 2013 pour voir les Reds gagner leurs pires ennemis à domicile en championnat. Sturridge était l’unique buteur. Gerrard capitaine, composait avec Aspas et Lucas Leiva dans l’entre jeu. Si on s’intéresse plus au présent, Liverpool réussit son meilleur début de saison de son histoire. Un jour plutôt Manchester City avait repris la première place en gagnant Everton 3 buts à 1. Mais le Derby of England n’est pas une simple histoire de première place. Pour faire bref, au XIXème siècle, la ville de Manchester fait construire un canal « The Manchester Ship Canal » pour que toutes les marchandises arrivent d’abord vers la ville et circulent seulement après vers Liverpool. Des taxes sont ensuite mises en place et la ville de la Mersey se développe beaucoup moins jusqu’à devenir deux fois plus pauvre que la ville de Manchester. Les habitants se divisent et vient alors le côté footballistique. Les deux clubs se revendiquent comme le plus titré en Angleterre et la rencontre devient donc un classique puis, un Derby. Le mot “derby” a beaucoup de sens puisqu’on déteste au plus haut point l’adversaire. C’est la semaine où les mancuniens se permettent de rigoler de la tragédie d’Hillsborough et qu’à l’inverse, les Liverpuldiens chantent le drame de Munich. Le monde du football s’arrête et tous les regards sont tournés vers ce choc !

Un peu plutôt dans la semaine, les joueurs de Klopp s’étaient qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en battant Naples à Anfield. Les Reds sont en grande forme tandis qu’United est dans le dur ! Tous les objectifs sont revus à la baisse depuis le début de saison catastrophique des mancuniens qui sont 6ème avec 8 points de retard sur la 5ème place. Le Derby était le bon moment pour Mourinho de retrousser les manches et de de relever la tête. Sur les deux derniers déplacements à Anfield, le coach portugais avait mis un bus infranchissable devant la cage de De Gea. Inoffensif devant, les deux rencontres s’étaient soldées sur un match nul et vierge. Avec la composition qu’il met en place, on a l’impression que Zé va vers le même optique : défendre au maximum pour ne pas encaisser de but. Pogba, Martial et Martial sont sur le banc. Un 4-4-1-1 est mis en place avec Matic et Herrera devant la défense. Dalot joue un rôle bien plus offensif car il épaule le milieu de terrain sur le côté droit. La technique est simple : jouer à 5 derrière à la perte de la balle. Côté Reds, le 4-3-3 est encore de sortie. Aucun changement à noté par rapport au 11 habituel sauf Clyne qui remplace Trent pour cause de blessure. Et Fabinho prend la place de Milner. Martin Atkinson siffle le coup d’envoi et c’est parti pour 90 minutes de pur bonheur. Voici le film du match :

Une ambiance incroyable ! Un spectacle a coupé le souffle ! Anfield en feu ! Une domination aussi forte qu’un cavalier sur sa cavalière ! Des frissons, une émotion dingue ! Aucun mot pour décrire ces 90 minutes de folie ! Liverpool a parfaitement dominé son adversaire. 36 tirs à 6,64% de possession, 13 corners à 2 et j’en passe. Les Reds s’imposent 3 buts à 1 dans ce magnifique derby ! Tous les coéquipiers de Salah ont bien joué tous les coups. Fabinho a été stratosphérique ! Mais ce qui a permis la victoire et ce changement à la 70ème minute de jeu. Naby Keita, un tout petit peu en dessous physiquement laisse sa place au suisse qui va jouer dans l’entre jeu. En percutant, en passant des ballons entre les lignes, le suisse va complément couper l’équipe de Manchester United en deux ne laissant aucune chance à De Gea sur ses tentatives plus ou moins chanceuses. Xherdan Shaqiri a été flamboyant et a changé le cours du match. 10 minutes après son entrée en jeu, le match était plié. Cette victoire efface complément la boulette d’Alisson sur le but de l’égalisation. Les Reds reprennent la première place et laissent Manchester United à 19 points derrière eux. Un écart historique !

crédit : Sky Sports

Le joueur a été très critiqué et, est toujours critiqué par Gary Neville depuis le début de saison. C’est l’ancien mancunien et journaliste sportif pour « Sky Sports » qui devait rendre le trophée d’homme du match au suisse. Mais manque de cojones, et surtout manque de respect et d’humilité, il n’a pas voulu donner ce titre. Bref, Xherdan Shaqiri n’a pas reçu son trophée des mains de Gary Neville mais de son collègue, Jamie Carragher, qui est venu le récompenser. Et l’ex-défenseur de Liverpool n’a pas pu s’empêcher de faire allusion à Neville. «Il devait venir vous le donner mais il ne voulait pas vous faire face». Shaqiri a répondu en rigolant : «Saluez-le pour moi.». Après avoir répondu sur le terrain, le Reds répond à l’ex-mancunien derrière un micro. C’est le but du 4-1 pour Liverpool tout simplement. En plus du maillot, c’est une valeur fondamentale qui sépare Monsieur Carragher à Monsieur Gary. Et cette valeur se nomme : le respect.

Enfin, à la fin de la rencontre, le tacticien portugais a exprimé sa vision sur la suite de la saison : « Nous pouvons toujours terminer quatrièmes. Ca ne sera pas facile, mais c’est la meilleure place que nous puissions obtenir. » Le lendemain, Mourinho n’est plus le coach des Reds Devils. Un manque d’ambition ? Un manque de solidarité avec les joueurs dans les vestiaires ? En tout cas le board ne fait plus confiance en lui, et Zé part avec un beau chèque de 24 millions d’euros. Une histoire qui se termine puis une autre qui recommence ! Monsieur Ole Gunnar Solskjaer devient le nouveau manager d’United ! Il va dirigé l’équipe jusqu’à le fin de la saison. C’est peut être un des seuls joueurs de l’histoire qui a reçu une standing ovation après s’être fait exclure… (seul les grands passionnés connaissent cette histoire…) C’est aussi plus qu’un joker ! Il a marqué 17 buts en tant que remplaçant à United. Personne n’a fait mieux !

Le suisse est à son meilleur niveau !

C’est l’histoire d’un joueur de 27 ans qui, après avoir été champion en Suisse, champion en Allemagne et relégué avec Stoke City offre un derby à Liverpool. En 2012 et 2013, il avait gagné la Ligue des Champions, la Bundesliga et la Coupe d’Allemagne. Sur 38 matchs, rarement titulaire, il avait marqué 8 buts et délivré 13 passes décisives. L’expérience ? Il l’a ! Le talent ? Il l’a ! Mais la confiance ? Il ne l’avait plus. Le joueur ne retrouvé plus son meilleur niveau depuis sa dernière décente au enfer avec Stoke City. Relégué la saison dernière, personne ne voulait acheter le brillant « petit-suisse » (il fallait bien que je la fasse) ! A 14,7 millions, Liverpool a sauté sur l’occasion. Dans toutes sa carrière, le joueur n’a jamais marqué plus de 9 buts en championnat. C’était avec Bale lorsqu’il était très jeune. Depuis ses statistiques sont au point mort. Avec ce début de saison, le joueur de 27 ans est déjà à 5 buts et 2 passes décisives en 13 matchs ! Ahurissant !

C’est devenu un joueur clé dans le système de Klopp. N’ayant toujours pas trouvé de remplaçant à la hauteur de Coutinho depuis presque 2 ans, le tacticien allemand a peut-être résolu le problème. Avec sa vivacité, il est très difficile d’arrêter « XS23 » lorsqu’il accélère dans l’entre jeu. Avec une excellente frappe et une vision de jeu niveau « Ligue des Champions », le suisse surprend tout le monde. Petkovic, le coach de la Nati l’a bien compris. Le tacticien suisse ne fait plus joué le suisse sur un côté mais dans l’axe ! Et ca fonctionne très très bien ! Le Reds a d’ailleurs permis à la Suisse de se qualifier dans le dernier carré de la Nation League en battant la Belgique il y a un mois.

crédit : Twitter Suisse / Nati

Klopp a même adopté un nouveau système. En 4-2-3-1, Shaqiri joue en 10 et lance Firmino et Mané sur les côtés. Il n’est pas impossible de le voir beaucoup plus devant à certains moments. Salah se transforme alors en passeur et quand Shaqiri prend la profondeur il est inarétable. Le match contre Cardiff et celui face à Burnley sont les parfaits exemples.

Les grandes stars du club rouge de la Mersey ont complimenté le suisse après sa grande prestation ! Ian Rush s’est exprimé rapidement : « C’est facile de parler de lui. Shaqiri est important pour Liverpool ! » Sur les 5 dernières titularisations de Xherdan en championnat, Liverpool a gagné 5 fois. Son poids dans l’équipe est donc de plus en plus important. L’ancien défenseur de Liverpool, Stéphane Henchoz s’est aussi exprimé sur Shaqiri : « Il est devenu un joueur complètement différent. On savait qu’il avait des qualités et du potentiel. Mais là, en plus de déstabiliser régulièrement les arrière-gardes adverses avec ses changement de rythme, sa vision de jeu et ses aptitudes techniques, il tacle et court comme jamais. (il a en effet battu son record de kilomètres parcourus durant un match cette saison avec les Reds : 11,5 km le 20 octobre dernier face à Huddersfield.) Il fait tout ce qu’il ne faisait pas avant. J’ai l’impression qu’il a muri, qu’il a compris que ce qu’il se contentait de produire au Bayern ou à l’Inter en suffisait pas pour le top niveau. Il semble avoir appris de ses erreurs. Klopp l’a-t-il aidé ? Probablement. »

Xherdan est un joueur qui est actuellement au cœur des éloges de nombreux journaux mais aussi des supporters de Liverpool. On rappel que son premier but avec les Reds, même si ce n’était pas un match officiel, était une retournette acrobatique face à Manchester United lors de la pré-saison. Mais le suisse voit plus loin et Liverpool aussi. Plus loin c’est quoi ? C’est la huitième de finale aller face au Bayern Munich le 19 Février prochain ! Le retour du suisse à l’Allianz Arena peut être la clé de la réussite des Reds dans ce match aller-retour.

Liverpool est un sérieux concurrent au titre et la métamorphose de Shaqiri en est pour quelque chose ! On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau volet de Focus on the MVP !

crédit photo de couverture : Twitter XS23

A propos de l'auteur

corner for LFC...

Poster un commentaire

nec ipsum leo at id dictum Aenean