Football

À Lens, le Stade Rennais déçoit encore (0-0)

Alors que l’on pensait assister ce soir à une partie plaisante entre les deux candidats à l’Europe que sont aujourd’hui Lens et Rennes, il n’en fut rien. À Bollaert, les deux équipes se sont quittées sur un match nul décevant (0-0). S’il est difficile d’en vouloir aux sang et or en l’absence de Gaël Kakuta, côté rennais, la dynamique est inquiétante. Avec cette nouvelle contre-performance, les bretons ont même sûrement dit adieu au top 4.

Ce soir, le RC Lens recevait le Stade Rennais au stade Bollaert-Delelis. Pour Franck Haise et ses hommes, l’objectif du soir est clair : subtiliser la cinquième place jusqu’ici occupée par l’adversaire breton du jour. Côté rennais, il faut relancer la machine. En difficulté en championnat ces dernières semaines, les joueurs de Julien Stéphan ont remporté un seul de leurs cinq derniers matchs !

Franck Haise l’a affirmé avant le coup d’envoi, ses joueurs tirent la langue. Pour cette rencontre, le technicien artésien a décidé de se faire souffler son maitre à jouer Gaël Kakuta. Hormis cela, composition classique côté promu.

Trois petits tours et puis s’en vont

Si la partie part sur un petit rythme, la première grosse occasion arrive pourtant d’entrée ! Dès la quatrième minute, à la suite d’un coup franc frappé par Clément Michelin, une triple parade miraculeuse du gardien rennais Alfred Gomis évite aux bretons de devoir démarrer le match avec un but de retard. En première période, les débats sont équilibrés. Rennes met comme à son habitude le pied sur le ballon. En face, Lens tente de créer le danger en contre-attaque, sans grand succès. La capacité à verticaliser le jeu de Gaël Kakuta manque énormément aux sang et or.

Petit à petit, les rennais entrent dans leur match. Moins de déchet technique, plus de contrôle mais comme souvent ces dernières semaines, hormis sur coups de pied arrêtés, les coéquipiers de Benjamin Bourigeaud peinent à se montrer dangereux dans la zone de vérité. À la demi-heure vient la seule véritable occasion de la première période pour les bretons. Sur une belle remise de Martin Terrier, Sehrou Guirassy reprend en première intention à l’entrée de la surface mais voit sa frappe passer à côté du but de Jean-Louis Leca.

De retour des vestiaires, énorme occasion pour Rennes ! On prend les mêmes et on recommence. Superbe remise de Martin Terrier pour Sehrou Guirassy à l’entrée de la surface de réparation mais comme en première mi-temps, l’ancien lavallois manque le cadre, ne concrétisant pas l’inspiration géniale de son partenaire. Pendant 25 minutes, plus rien à se mettre sous la dent, jusqu’au nouveau très bon ballon de Martin Terrier pour Adrien Truffert qui, tout seul aux six mètres, manque le cadre à la 70ème minute. Le match se clôture comme il avait commencé, sur un rythme de sénateurs. Pour Rennes, la dynamique est inquiétante et le podium désormais bien loin.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire