AEW

AEW Dynamite : Tops & Flops du 26.06.21

AEW Championship 26.06.21

L’affiche était annoncée depuis plusieurs semaines. Jungle Boy, vainqueur de la Casino Battle Royal à Double or Nothing, affrontait hier le Champion du Monde Kenny Omega dans un match pour la ceinture. C’était le Main Event d’un épisode de Dynamite exceptionnellement diffusé un samedi soir. Le combat et le show ont-ils été à la hauteur de nos attentes ? La réponse dans les Tops & Flops ! 

LES TOPS

Konnan et Tully Blanchard : la promo de la soirée !

The Pinnacle contre The Inner Circle est une guerre qui s’éternise. C’est pourtant une des storylines les plus importantes du show, il faut donc réussir à la pimenter semaine après semaine. Et c’est exactement ce que le segment entre Tully Blanchard et Konnan nous a offert. Du piment. Deux légendes du ring, dans des styles différents, qui s’affrontent verbalement aux noms de leurs protégés. FTR pour Blanchard, Proud N’ Powerful pour Konnan. C’est ce dernier qui s’impose dans cette bataille, soulignant les injustices qu’ont dû subir Santana & Ortiz tout au long de leur vie, les rendant plus forts. Et alors qu’il croit appeler les anciens membres de LAX dans le ring, ce sont en fait Cash Wheeler et Dax Harewood, déguisés en leurs rivaux, qui s’avancent et attaquent Konnan. Un segment intelligent, qui permet à la rivalité entre les deux clans de regagner en intérêt !

Dante Martin vs Matt Sydal, démonstration athlétique

Un autre soir, ce combat aurait pu prétendre au statut de meilleur affrontement de la soirée. Deux générations de High Flyers qui se rencontrent dans un combat rythmé par les Springboards, Hurricanranas, Spinning Heel Kicks et Dropkicks. Les attaques et contre-attaques se succèdent. Dante Martin manque de remporter le combat après un Sunset Flip des plus spectaculaires, volant haut dans les airs avant de renverser Sydal en position de tombé. Finalement, c’est en ramenant le combat au sol, témoignage d’une immense expérience, que Sydal finit par repartir victorieux avec un Lightning Spiral suivi du compte de trois. La petite douceur du soir !

Un Main Event de grande qualité

L’ambiance est forcément électrique lorsque le Titre Mondial est défendu dans un Main Event de show hebdomadaire. Preuve en est, le public du Daily’s Place déchaîné lorsque Jungle Boy fait son entrée, accompagné du Jurassic Express. Les fans reprennent en chœur l’air de Tarzan Boy en signe d’encouragement, mais se montrent également très respectueux quand le Champion Kenny Omega s’avance vers le ring. L’importance du combat est soulignée par la décision de l’arbitre de renvoyer Luchasaurus, Marko Stunt et les Good Brothers au vestiaire avant même les premiers coups donnés. Jungle Boy est le premier à prendre le dessus, montrant le cœur et le courage qui lui seront nécessaires pour battre Omega et son expérience. Mais une Back Suplex directement sur les escaliers à l’extérieur du ring permet au leader de The Elite de reprendre la main. Le champion contrôle et tue dans l’œuf les tentatives de retour de son adversaire. Il cherche à placer son One-Winged Angel, plusieurs fois, mais se heurte aux contres inventifs de Jungle Boy (Headscissors, Snare Trap…). Karl Anderson et Doc Gallows veulent intervenir mais Luchasaurus et Mark Stunt les en empêchent. Malgré cela, un V-Trigger et un One-Winged Angel ont finalement raison du challenger, qui, malgré cet échec, aura démontré que sa place dans le Main Event n’était pas volé. La AEW tient une star en devenir.

LES FLOPS

Powerhouse Hobbs en manque de crédibilité

Dans l’opener de la soirée, Powerhouse Hobbs faisait face à “Hangman” Adam Page. Malheureusement, le résultat était presque couru d’avance, et Page s’impose grâce à un Dead Eye. Attention, il n’est pas question ici de dénigrer Adam Page, qui doit justifier semaine après semaine son statut de potentiel challenger au titre de Kenny Omega. En revanche, faire de Powerhouse Hobbs sa victime peut entacher la réputation de ce dernier qui pourrait, de par son physique et sa présence dans le ring, être lui aussi une menace pour n’importe quel champion de la fédération.

Same old, same old…

Les semaines se suivent et se ressemblent. Encore un segment où s’affrontent membres du Pinnacle et du Inner Circle. Tandis que celui entre Blanchard et Konnan avait parfaitement redonné de l’intérêt à une interminable rivalité, cette performance remarquable a été très vite annulée dans la foulée. Alors que MJF est interviewé en backstage, lui et ses acolytes sont attaqués par Chris Jericho et ses hommes de main. La bagarre se poursuit dans le ring, où Jericho est malmené avant d’être sauvé par Sammy Guevara. Un nouvel épisode très peu utile dans cette guerre sans fin.

Le Main Event sauve une soirée un peu plate. Rien de consternant, mais il semble évident que tout l’intérêt du show résidait dans ce combat final entre Jungle Boy et Kenny Omega, et cela s’est ressenti. Les rivalités avancent sans forcément progresser (chapeau tout de même à Konnan et Tully Blanchard !). Vivement la semaine prochaine et le retour de Dynamite le mercredi !

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire