Catch

AEW : les résultats de AEW Revolution 2022

Chris Jericho MJF Dynamite

Dans la nuit du dimanche 6 au lundi 7 mars s'est déroulé AEW Revolution. Un énorme show où tous les champion(ne)s ont conservé leurs ceintures. Des rivalités se sont achevées, d'autres se sont créées, tout cela au service d'un show mémorable et d'une qualité hallucinante.

Leyla Hirsh a finalement eu le dernier mot sur Kris Statlander. Les deux anciennes amies ont ouvert le Buy-In avec un combat plutôt court. La Russe a travaillé sur le bras de son adversaire durant tout le match. Au final, Hirsh profite que l'arbitre ait le dos tourné pour asséner un coup de barre de fer à Statlander. Elle enchaîne avec son Spring Board Moonsault pour le compte de trois.

Avant de passer au match suivant, Tony Schiavone est dans le ring et attend quelqu'un. La musique de Kenny Omega résonne à Orlando ! La foule est en liesse jusqu'à ce que ce soit Don Callis qui revienne pour refroidir le public floridien.

Pour le deuxième combat, Hook arrive dans la place. Le fils de Tazz, toujours aussi over avec le public, a connu un match un peu plus long que d'habitude à Rampage. Cependant, QT Marshall a subi le même sort que tous les autres. Suplex par-ci, Suplex par-là, Redrum et abandon. Hook repart comme il est revenu avec sa nonchalance et son côté mystérieux qui plaît tant aux fans.

Enfin, dans le Main Event du Buy-In, la House of Black combattait le Death Triangle accompagné d'Erick RedBeard (anciennement Rowan chez WWE). Dans une rencontre au rythme effréné, aux prises qui claquent très fort, aux voltiges insensées et aux soumissions plus terribles les unes que les autres, c'est la House of Black qui remporte le match. Alors que PAC et Pentagon Oscuro sont mis hors de combat, Redbeard encaisse un Black Mass de Malakai Black, le High Knee de Buddy Mathews et un Piledriver de Brody King.

Eddie Kingston prouve face à Chris Jericho

Le show s'ouvre avec Eddie Kingston et Chris Jericho. Le premier champion AEW veut prouver que Kingston n'est qu'un loser tandis que ce dernier souhaite juste se battre. Dès la première prise, “Le Champion” risque de se faire briser la nuque. S'ensuit un combat d'un petit quart d'heure où les corps deviennent rouges à cause des atémis infligés à l'un et à l'autre. Y2J parvient à placer deux Codebreaker et n'attend plus que de finir avec son Judas Effect. Cependant, Kingston esquive et rétorque avec deux énormes back-fists. Le membre de LAX termine le combat avec une énorme torsion du bras qui fait abandonner l'influenceur. Le public exulte et chante “Eddie, Eddie, Eddie” ! En après match, Jericho avait promis à Kingston une poignée de main en cas de défaite. Toutefois, on l'attend toujours.

Jurassic Express conserve dans l'un des matchs de la soirée

On poursuit avec le match pour les titres par équipe. Le Jurassic Express défend contre reDRagon et les Young Bucks. Malgré un début de match plutôt lent avec reDRagon et les frères Jackson qui font équipe contre Jungle Boy, le match s'accélère à partir de l'entrée de Luchasaurus, pour ne plus jamais s'arrêter. Le nombre de spots dans ce match est incalculable. Dans tous les cas, ces six hommes ont fait bouillir l'Additional Financial Arena. En fin de match, les Young Bucks enchaînent leurs finish sur les deux équipes et clouent Jungle Boy au sol. Ils pensent avoir gagné, mais Jungle Boy se dégage ! Luchasaurus revient, et le Jurassic Express arrive à placer sa prise de finition sur Matt Jackson. Le Jurassic Express conserve les titres.

Wardlow menace Sammy Guevara

Le match suivant est le combat de l'échelle pour déterminer le prochain challenger au titre TNT de Sammy Guevara. Six hommes pour décrocher un anneau doré. Encore une fois le combat était phénoménal en termes de prises de risques et d'innovation. Keith Lee, Wardlow et Powerhouse Hobbs ont fait parler leur puissance, Christian Cage son expérience dans ce type de match quant à Ricky Starks et Orange Cassidy leurs capacités à prendre des “bumps for the business” impressionnantes. Wardlow se débarrasse de Lee et Hobbs sur le haut de la rampe d'entrée, les faisant passer à travers plusieurs tables. De retour dans le ring, Cage écarte Starks avec un Powerbomb sur une échelle. Wardlow revient et fait place nette. Il monte doucement et attrape l'anneau. Il affrontera le vainqueur du match Guevara-Scorpio Sky dans deux semaines pour le titre TNT.

Après une courte pause, on nous annonce qu'un nouveau catcheur a signé chez AEW. Il s'agit de Swerve Strickland (anciennement Killshot chez Lucha Underground ou Isaiah Swerve Scott chez WWE). Le public est heureux de le voir. Swerve déclare que AEW est désormais sa maison.

Jade Cargill toujours invaincue

Deuxième match de championnat de la soirée avec Jade Cargill qui remet le titre TBS en jeu contre Tay Conti. Match très honnête où la Brésilienne a eu les occasions pour être la première à battre Jade Cargill. La championne, habillée comme Jade de Mortal Kombat, se dégage facilement de son adversaire. Elle finit par placer son Glam Slam pour la victoire. Sa streak pointe maintenant à 29-0.

CM Punk, maître de MJF

Certainement le combat que la majorité attendait. Le niveau de cette rivalité fait presque l'unanimité au sein de la communauté catch tant elle est géniale. On le voit rien qu'aux entrées. La musique de CM Punk démarre quelques secondes, avant que celle de MJF prenne le dessus. Première blague de la soirée pour le leader du Pinnacle. Ensuite, les lumières s'éteignent et un theme song qu'on a plus l'habitude d'entendre commence. CM Punk arrive sous sa musique de la Ring of Honor, point de départ de la rivalité. Le match n'a pas démarré que c'est déjà très excitant.

La domination du match a beaucoup changé, mais en tout cas la stipulation a très bien été utilisée. Du sang et des larmes ont coulé, des parties du corps ont craqué. Puis, on a sorti les punaises pour rajouter du piquant dans cette histoire. CM Punk est le premier à les subir sur une chute d'une SuperPlex. Puis, MJF y goûtera aussi dans sa chute après avoir encaissé le GTS. Avant cela, Wardlow arrive sous les ordres de MJF pour lui donner la bague fatale. Cependant, lorsque l'homme fort du Pinnacle est en bas de la rampe, il ne trouve plus la dite bague. CM Punk en profite, met KO Friedman. Puis, comme par hasard, Wardlow retrouve la bague et là donne à Punk. “Oups” comme il l'a dit, Wardlow tourne face et trahit son chef. CM Punk bat MJF après son GTS, tout est bien qui finit bien.

Britt Baker poursuit son règne 

On souffle un peu avec le match pour le championnat féminin principal. Britt Baker et Thunder Rosa s'affrontent quasiment un an après leurs Lights Out match mémorable. Cependant, cette fois l'alchimie semble moins fonctionner. Le public fatigué du précédent match s'est un peu éteint. Thunder Rosa maîtrise le match, “gagne” deux fois, mais l'arbitre a toujours le dos tourné à cause de Reba. La Mexicaine décide de mettre hors d'état de nuire, Reba et Jamie Hayter. Cependant, cela laisse le temps à Baker de reprendre ses esprits et de lui infliger un énorme Stomp sur le crâne pour conserver son titre.

Moxley et Danielson finalement ensemble ? 

C'est un des matchs qu'on attendait beaucoup également. Jon Moxley et Bryan Danielson ont traversé les 20 dernières années ensemble. D'abord dans le circuit indépendant, puis chez WWE, puis aujourd'hui chez AEW. Le match est aussi violent que technique, sanguinaire que beau, euphorique que fatiguant. En fin de match, ça part en concours de soumissions. Danielson pense avoir le dessus, mais Moxley retourne en tombé avec l'aide des cordes. L'arbitre compte jusqu'à trois sans que l'American Dragon ne comprenne. En après match, les deux continuent de se battre. Jusqu'à ce que William Regal n'arrive. La foule n'en croit pas ses yeux, mais Moxley et Danielson se frappent encore en ne voyant pas que l'ancien General Manager de NXT est là. Ce dernier, tel un père de famille, claque les deux et leur demande de faire équipe. Beaucoup de temps passent, mais les deux finalement acceptent. Une nouvelle menace pour la division par équipe.

Guevara, Sting et Allin pour du grand spectacle

Spot Match entre Sammy Guevara, Sting et Darby Allin et le AHFO représenté par Matt Hardy, Andrade El Idolo et Isiah Kassidy. Ce combat est marqué par trois moments marquants majeurs. En premier, le Spanish Fly de Guevara sur Kassidy du haut d'une échelle qui termine à travers une table. Un Splash de Sting sur Andrade à travers TROIS tables (à 62 ans). Un Coffin Drop d'Allin sur Hardy pour la victoire. Un chouette match, avant de passer au Main Event.

Hangman Adam Page toujours le cowboy d'AEW

Le Main Event était pour le titre mondial de All Elite Wrestling entre Hangman Adam Page et Adam Cole. Le public a d'ailleurs commencé avec un chant “Let's Go Adam !”, ne pouvant pas en préféré l'un des deux. Encore un très bon combat entre deux hommes qui se connaissent très bien. En fin de match, Page se dégage de l'enchaînement Panama Sunrise et Boom de Cole. ReDRagon arrive pour aider leur ami. Mais le Dark Order arrive à la rescousse. Une première Buckshot Lariat passe, mais ne conclut pas, Cole à la main sur la corde. Le challenger revient avec des Superkicks, mais Page reprend le dessus avec un kick aussi. Le champion conserve son titre avec le Boom d'Adam Cole. Pour sa quatrième défense de titre, Hangman Adam Page a encore fait du Cowboy Shit pour le plus grand plaisir des fans.

AEW Revolution était extraordinaire. Le site Cage Match le note à 9.05/10. Un excellent show qui ouvre plusieurs portes pour la suite. La prochaine étape pour AEW sera le show spécial pour la Saint-Patrick dans deux semaines. 

Crédit photo : AEW

Dernières publications

En haut