Alors c’est ça une finale…

0
Ligue 1

Ce soir se dispute la finale de la Coupe de France entre l’AS Saint-Etienne et le Paris-Saint-Germain. Pour le supporter vert que je suis, l’attente est insoutenable, je devais mettre des mots là dessus.

Une journée à part

Une finale ça ne se joue pas, ça se gagne. Vous avez déjà forcément entendu ça une fois dans votre vie. Moi, je l’ai entendu il y a déjà 7 ans, une éternité dans un football qui va si vite. Et que dire, pour mon père, également supporter stéphanois, qui a lui connu l’épopée de 1976. Alors évidemment, cette journée de finale est différente. Lorsque le sang familial coule en vert dans vos veines, même les plus éloignés du football vous adressent un regard, un sourire, un message, ils savent combien cette journée compte pour vous. Et vous, vous trépignez, vous faites tout pour déjà être au match, mettre le maillot, regarder 162 fois les compos, vérifier 11 fois l’heure du match, 72 fois la chaîne, rien à faire, le temps semble suspendu dans les rêves, les rêves d’impossible, ceux de victoire et d’espoir, ceux de bonheur et de splendeur. C’est donc ça attendre une finale.

Dans un autre monde

Parce que oui, ces jours de finale sont aussi l’occasion de rêver, parfois de l’impossible ou plutôt de l’improbable. C’est déjà la troisième fois que je revois la demi-finale, pour me donner espoir, me donner les frissons, comme si l’adrénaline qui me parcourait n’était pas suffisante. Un seul son émane dans la maison, l’hymne des verts, coïncidence pour le Berrichon que je suis, Monty, l’inventeur de cet hymne est né à quelques minutes de route d’ici, comme si j’étais fait pour ça, supporter les Verts. Je me demande aussi comment les Parisiens abordent ce match, eux qui ont l’air si sûrs de gagner, n’ont-ils pas aujourd’hui la peur de perdre, après tout, l’équipe qui les a battus en finale l’an dernier s’est inclinée contre l’ASSE en demie, et me voilà reparti dans le rêve, en attendant la réalité, la vraie. J’ai commencé cet écrit avec un adage, je vais finir avec un autre. La seule vérité, c’est celle du terrain.

Crédit photo : AFP

Vous pouvez parier sur la rencontre ASSE – PSG en vous inscrivant chez notre partenaire PasinoBet

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here