Amiens SC : Les Picards sont gelés

1
Ligue 1

À la trêve hivernale, nous écrivions que le club d’Amiens était loin d’être condamné. Relégable oui, mais pas condamné. Aujourd’hui la donne semble avoir changé. On en connaît un peu plus sur l’identité du club qui accompagnera Toulouse en Domino’s Ligue 2. Et malheureusement pour les Picards, ça commence à sentir le roussi.

Classement en Ligue 1 : 19e après 28 journées

Parcours en Coupes : Coupe de France : éliminé en 1/32e de finale par Rennes (0-0), aux tirs aux buts. Coupe de la Ligue : éliminé par Lille en 1/4 de finale (2-0).

L’effet rétro

Les statistiques sont claires, limpides. Les hommes de Luka Elsner n’ont plus gagné un match depuis Novembre. C’était d’ailleurs la seule fois de la saison où Amiens a enregistré deux victoires de suite (contre Brest en L1 et Angers en CDL). Après 28 journées, Amiens totalise seulement 23 points. Les Picards n’ont gagné que 4 fois, pour 11 nuls (autant que Reims) et 13 défaites. À 7 points du premier non relégable (Saint-Etienne) et à 4 points du barragiste (Nîmes), les joueurs d’Amiens ont du souci à se faire. 

Enfin donc, concernant la dynamique actuelle depuis Janvier, Amiens a alterné les nuls et les défaites. Ils ont réussi à mettre en échec Lyon et Paris, mais ont perdu contre Brest et Metz. Ils ont accroché le nul à Marseille, mais n’ont pu se défaire de Toulouse. Cette équipe d’Amiens est trop souvent dans la contradiction. Le fait de ne pouvoir se défaire d’adversaires directs plombe leur saison de manière colossale.

Le tournant de la saison

Les mois de Novembre – Décembre ont été particulièrement marquants pour Amiens, et pas dans le bon sens du terme. Les joueurs savaient qu’ils allaient devoir lutter pour le maintien, pendant longtemps. Et si, les années précédentes, le club pouvait s’en sortir grâce à sa défense, aujourd’hui c’est plus compliqué. En effet, Amiens a déjà encaissé 50 buts. Personne ne fait pire dans l’élite…. À part Toulouse. Durant ces 2 mois, le club a encaissé de lourdes défaites, face à Strasbourg (0-4), à Montpellier (4-2), à Monaco (3-0) et à Paris (4-1). 

Ceci peut notamment s’expliquer par la vision de jeu de son entraîneur Luka Elsner. Le tacticien prône un jeu basé vers l’avant. Le problème est qu’avec son effectif, ne présentant pas de vraie garantie technique (Ghoddos très longtemps absent, Kakuta irrégulier), le fait de vouloir sans arrête se projeter vers l’avant peut paraître risqué. 

Ce que l’arrêt du championnat change

Pour Amiens, c’est un grand bol d’air frais. La pression retombe un peu, mais le cerveau de l’entraîneur, de ses adjoints et des dirigeants doit fumer. Il faut absolument sortir le club de l’impasse dans laquelle il se trouve. Des réajustements tactiques sont donc à faire de toute urgence du côté d’Amiens.

Il s’agirait également d’envisage les deux cas de figure. La volonté des instances étant claire pour le moment, le championnat va reprendre. Sauf que l’inter saison risque d’être très courte. Si le club est relégué, il faudra dégraisser et faire des recrutements malins. Si le club se maintient, il faudra se renforcer de toute urgence, dans tous les secteurs de jeu. 

En dehors du football, le Kop d’Amiens a lancé une très belle initiative, en livrant des paniers de vivres aux personnes les plus démunies, ou n’ayant pas la possibilité de se déplacer. 

Tops et flops

Peu de tops sont à se mettre sous la dent. Évidemment, on pourrait quand même citer la victoire face à Marseille en début de saison, ou les nuls contre Lyon et Paris. Amiens s’en sort bien contre les gros, mais sombre bien trop facilement face aux concurrents directs. 

Les flops font surtout ressortir des individualités. Ghoddos, suspendu par la FIFA, aura cruellement manqué à son équipe. Bodmer, miné par les blessures, arrive au crépuscule de sa carrière. L’attaque est très inefficace globalement, et manque souvent le coche. Enfin, la défense prend trop souvent l’eau pour espérer quoi que ce soit dans les matchs « à mort ». 

Perspective d’avenir

Comme énoncé plus haut, la situation d’Amiens va être très compliquée à gérer. Dans l’idéal, les Picards retrouvent leur solidité défensive, arrivent à accrocher des victoires contre Dijon, Nîmes et Saint-Etienne, et partagent au moins les points avec Reims, Angers ou encore Nantes. Pour se sauver, Amiens va devoir engranger des points face à ses adversaires au maintien. 

Dans le cas contraire, les dirigeants n’auront que très peu de temps pour se préparer à la descente. Avec un calendrier de Ligue 2 très chargé, qui doit être anticipé, ils auraient du pain sur la planche. 

La saison de l’Amiens SC va se jouer sur 10 finales. 10 matchs durant lesquels les joueurs vont devoir montrer envie, détermination et rage de vaincre. En cas de maintien, la, tête d’Elsner est définitivement sauvée, et une identité est née. En cas de descente, le pire est à envisager. Gageons que cette trêve forcée permette aux Picards de revenir avec de nouvelles idées. 

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here