Amstel Gold Race 1994 : Johan Museeuw sauve son printemps

0
Ligue 1

Après son succès sur le Ronde 1993, Museeuw et GB-MG étaient encore sans grand succès lors de la campagne des classiques de printemps en 1994 suivant avec juste un bouquet acquis par Wilfried Peeters à Gand-Wevelgem. Puisque la Gewiss a été l’équipe dominante de ce début de saison. De plus, le jeune Lance Armstrong a l’intention de prendre sa revanche par rapport à sa campagne d’Ardennaises.

Dès le début de la course, la Gewiss a pris la direction du peloton pour gérer l’échappée matinale composée de Christophe Cappelle (Gan), Mauro Chiesa (Carrera) et Fernando Piñero (Festina).

Après repris les quatre fuyards après 130 kilomètres de course, la course a enfin pu se débrider.

À 72 kilomètres de l’arrivée, Giorgio Furlan a attaqué dans l’Eyserbos soutenu par Cenghialta et accompagné par Armstrong (Motorola). Ils ont été vite repris par 10 coureurs : Andreï Tchmil (Lotto), Claudio Chiappucci (Carrera), Gert-Jan Theunisse et Steven Rooks (TVM), Gianni Bugno (Polti), Eddy Bouwmans (Novémail), Johan Museeuw (GB-MG), Gérard Rué (Banesto), Francesco Casagrande et Michele Bartoli (Mercatone Uno).

Dans l’ascension suivante, Cenghialta a posé à son tour une attaque sèche et seul Museeuw après une brève poursuite l’a rejoint.

Mais, ce duo a été avalé par un groupe d’une vingtaine de coureurs où figuraient des hommes revenus de l’arrière comme Charly Mottet, Saligari et Virenque.

Par la suite, les routes techniques et les différentes bosses ont favorisé de nombreuses attaques. À 40 kilomètres de la fin, Bjarne Riis et le jeune français Didier Rous (Gan) ont réussi à obtenir une quarantaine de secondes d’avance.

Dans la côte d’Halembaye, à 20 km de l’arrivée, le Danois a lâché son collègue de fugue. Cependant, un groupe de six coureurs emmené par Saligari pour son leader Johan Museeuw, a fait la jonction dans la côte de St-Pierre à 11 kilomètres de l’arrivée.

Puis, Cenghialta est parti toujours avec Museeuw dans sa roue. Ce duo a vite créé un écart conséquent et définitif.

À Maastricht, Johan Museeuw a dominé au sprint l’Italien pour s’adjuger la classique limbourgeoise. À 7 secondes, Marco Saligari (GB – MG) a réglé au sprint le groupe de chasse devant Alberto Volpi (Gewiss) et Davide Rebellin (GB – MG). Trois Français sont entrés dans les 10 : Gérard Rue (8e), Richard Virenque (9e) et Didier Rous (10e).

Photo : Photonews

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here