Football

Andy Delort, retour sur sa saison sur et hors des terrains

Un salto pour célébrer son but face à Angers

Supporter de la Paillade ou non, Andy Delort aura encore fait vibrer les adeptes de la Ligue 1 cette saison. C’est l’un des grands hommes de Montpellier et du championnat français, aussi bien sur le rectangle vert qu’en dehors. Retour sur les faits qui ont marqué sa saison.

Malgré la défaite contre Saint-Étienne hier, le club de l’Hérault devrait terminer dans le haut de tableau sans pour autant accrocher une place européenne, longtemps espérée. Delort, buteur face à Sainté, a beaucoup apporté à son équipe cette saison, même si cela n’a pas été suffisant pour décrocher l’Europe.

Le décryptage de sa saison

Absent à maintes reprises à cause de blessures ou de contamination au COVID-19, Andy Delort a joué 30 matchs cette saison dont trois en Coupe de France. Cela ne l’a pas empêché d’être le joueur montpelliérain le plus impliqué sur un but en Ligue 1. Avec ses 13 buts et ses neuf passes décisives, il est, parmi le top 10 des meilleurs buteurs, le deuxième joueur le plus décisif derrière Mbappé en championnat. En Coupe de France, lui et les siens sont arrivés jusqu’en demi-finale et devront vaincre le PSG pour accéder à la finale. Encore une fois, c’est le Sétois qui a porté son équipe jusque-là. En effet, il montre la voie lors de leur entrée en lice face à Strasbourg et inscrit un doublé en quart de finale pour sortir son équipe du piège nommé Canet en Roussillon. Cette saison avec la Paillade aura été très complète pour Andy Delort. Personnellement, il ne lui manque qu’un but pour égaler son record en Ligue 1 (14 inscrits lors de la saison 18/19). Collectivement, Montpellier peut aller chercher une victoire en Coupe de France face à Paris et rêver de soulever la coupe.

Seul bémol de cette saison, la sélection nationale. Après avoir gagné la CAN avec les Fennecs en 2019, Andy Delort a participé au rassemblement de novembre et est apprécié de l’équipe et des supporters. Ils lui ont même trouvé un surnom, « Bouzelouf » (tête de mouton, en français), suite à son but contre le Zimbabwe lors de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2022. Pourtant l’international algérien n’a pas été appelé en mars. Une absence soulevée par les médias à laquelle Belmadi, l’entraîneur des Fennecs, a répondu : « La situation qui s’est produite en France nous a permis de voir le comportement de certains clubs et de certains joueurs ». Selon le média algérien La Gazette du Fennec, les propos du technicien algérien visaient l’attaquant de Montpellier. À en croire la même source, l’ancien joueur de Toulouse aurait reçu sa convocation, mais l’aurait finalement refusée pour cause de blessure. Pourtant, Delort a participé normalement à l’intégralité du match de son équipe contre Bordeaux (21/03) et à celui d’avant face à Nîmes (14/03). Plus tard, l’avant-centre a tout de même tendu la main vers son sélectionneur. Dans une vidéo pour Konbini, il est interrogé sur le meilleur entraîneur qu’il avait eu affaire avec et a répondu sans réfléchir « mon entraîneur de l’équipe nationale bien sûr, Djamel Belmadi ». Des mots forts pour la sélection qui « a changé [sa] vie » comme il l’a dit sur le plateau du Vrai Mag sur la chaîne Téléfoot et qu’il retrouvera peut-être lors du prochain rassemblement.

En bonus

Découvrez ou redécouvrez les moments forts de la saison 2020/2021 d’Andy Delort, sur et hors des terrains de football.

Son but et sa célébration, la tête à l’envers

Actuellement 7e du classement des meilleurs buteurs, Andy Delort, avec son partenaire Gaëtan Laborde (13 buts), a porté Montpellier grâce à ses 13 buts en Ligue 1. Parmi ceux-ci, nous avons choisi celui qui, à nos yeux, est le plus beau. Il s’agit de sa retournée acrobatique contre Lille lors de la 17e journée de championnat.

Un salto arrière pour célébrer un but ? Oui, Andy Delort l’a encore fait cette saison. Après un but de la tête, l’avant-centre se remet les idées en place avec ce geste. Sa plus belle célébration aurait pu être différente. En effet, il avait mangé un Haribo Croco face… aux Crocos du Nîmes Olympique, lors du derby. Néanmoins, la VAR a du refuser le but pour une position illicite, malgré le chambrage inattendu.

Un salto pour célébrer son but face à Angers

Crédit photo : RDH

Engagement, chambrage et reconversion sur le terrain des réseaux sociaux

Il était un temps, son compte Twitter était un champ de bataille jonché d’insultes et d’injures. Aujourd’hui, le réseau social dirigé par Jack Dorsey est son terrain de jeu. On peut le voir s’indigner sur l’affaire Pierre Ménès après la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste ou sur la création de la Super Ligue. Il apparaît également avec la casquette de chambreur, par exemple lorsqu’il prévient ses followers qu’il sera absent face au PSG alors que Paredes lui manquait.

De retour dans sa région depuis 2017 à Montpellier, il semble désormais plus stable que jamais. Pas loin de sa ville natale, Sète, il se tourne déjà vers son après-carrière, notamment avec son implication dans la société Neo Sols & Murs créée par son ami Nordine Oulhadj en 2017. Également producteur pour Neoprod 34, son ami diffuse sur Youtube une série en 12 épisodes sur la vie d’Andy Delort. On le suit chez lui, auprès de sa femme et de ses enfants, lors de sa séance de musculation et également à l’entraînement à Gigean.

Trois journées de Ligue 1 et une demi-finale de Coupe de France, c’est ce qu’il restera à Andy Delort pour faire rêver les passionnés du championnat français. Sous contrat jusqu’en 2024, il devrait rester à la Paillade, voire même récupérer le brassard en cas de départ de Vitorino Hilton. Merci Andy et à l’année prochaine.

Crédit photo : RDH

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire