Angers-Montpellier : première victoire du SCO en 2020 ?

0
Crédits : PASCAL GUYOT / AFP
Ligue 1

Après quatre huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions en milieu de semaine, le multiplex de la Ligue des Talents fait son retour ce soir. Et parmi les quatre rencontres de la soirée, le SCO d’Angers reçoit le Montpellier Hérault au Stade Raymond Kopa, en espérant enfin glaner un premier succès en championnat dans cette nouvelle décennie…

Cela fait déjà un peu plus de 2 mois que les hommes de Stéphane Moulin ne sont pas imposés en Ligue 1, après une victoire à l’extérieur sur le terrain du voisin nantais (1-2, le 21 décembre 2019). Mais depuis, si les Blanc et Noir s’en sont plutôt bien en Coupe de France (deux victoires face à Dieppe et Rouen, avant l’élimination en huitièmes contre Rennes), deux matches nuls, puis quatre revers consécutifs. Une baisse de régime remarquée par Stéphane Moulin suite au match nul arraché à Marseille “On se doit de faire mieux.”

Car oui, les Angevins ont déjà proposé un meilleur niveau de jeu durant la première partie de saison. Une équipe offensive, des matches agréables à regarder, et des résultats plus que satisfaisants : 5 victoires sur ses les 7 premières journées, avant d’alterner le bon et le très mauvais. Une mauvaise passe qui les relègue à seulement quatre points du barragiste dijonnais. On peut alors se poser plusieurs questions pour tenter de résoudre cette descente angevine : des attaquants en manque de confiance ? Une défense de plus en plus abois ? Ou même toute une équipe qui n’arrive plus à tenir un bon ryhtme ?

Pour Angers, un mot d’ordre : se relever

Stéphane Moulin lors de la défaite angevine face à Lille (0-2) – Crédits : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

En conférence de presse hier, l’entraîneur scoïste ne désespère pas, loin de là : “Il y a différentes manières de voir notre mauvaise passe. Soit on pleure et on tombe dans le doute. Soit on se parle, on s’encourage et on y croit. On a choisi la deuxième solution.” En recevant un MHSC qui a du mal à enchaîner de bons résultats hors de la Mosson, Angers pourrait bien relever la tête et ainsi s’éloigner un peu plus des relégables. Néanmoins, si Stéphane Moulin avait pour intention de varier son animation offensive, la suspension du Tchadien Casimir Ninga après son carton rouge reçu à Nîmes et l’absence sur blessure de l’ailier algérien Farid El Melali depuis quatre semaines ne font que limiter ses choix. Quant au milieu de terrain, Thomas Mangani est absent du groupe en raison d’une blessure aux adducteurs. Il est remplacé par l’attaquant Wilfried Kanga.

La composition du SCO (3-5-2):

Butelle – Bamba, Pavlovic, Thomas (cap.) – Manceau, Fulgini, Santamaria, Capelle, Doumbia – Alioui, Thioub

Pour Montpellier, performer à l’extérieur

Michel Der Zakarian et Andy Delort – Crédits : GERARD JULIEN / AFP

Actuellement sixième de Ligue 1, le MHSC a du mal à enchaîner de bons résultats depuis sa série de cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues (championnat et coupe). En effet, depuis son élimination en Coupe de France sur le terrain de l’ASM Belfort, les hommes de Michel Der Zakarian ont été lourdement défaits par le Paris Saint-Germain après un carton rouge reçu par Dimitri Bertaud dès les premières minutes de la rencontre. S’en suivent un match nul (1-1 vs Metz) et une victoire (1-0 vs Saint-Etienne) à domicile avant de s’incliner sur le Rocher face à un Monaco en reprise de confiance. Un revers qui a coûté aux Héraultais la perte de leur cinquième place aux dépens de leur dernier adversaire.

Même si la troisième place semble s’éloigner de plus en plus pour le MHSC, même si une place en Ligue des Champions n’est pas vraiment un objectif fixé par Laurent Nicollin à ses joueurs, l’entraîneur arménien ne veut cependant pas laisser d’avance à ses concurrents directs pour l’Europe : “Aujourd’hui, on est à 4 points de la 3ème place et de la 13ème place. On est à la bataille, on n’est pas largué, après il faut qu’on ait l’ambition d’être meilleur.” Une ambition partagée par son latéral gauche camerounais Ambroise Oyongo qui le dit : “On est là, on est dans la course, il y a de la place. On doit être conscient que c’est peut-être cette année qu’on peut aller chercher cette quatrième place.”

La composition du MHSC (4-4-2) :

Rulli – Souquet, Hilton (cap.) Congré, Oyongo – Sambia, Le Tallec, Savanier, Yun – Delort, Laborde

Niveau composition, le onze donné par Michel Der Zakarian pourrait nous laisser croire à 4-4-2, avec la première titularisation du Sud-Coréen Yun Il-Lok, arrivé cet hiver, sur le flanc gauche. Damien Le Tallec devrait alors reprendre son poste au milieu de terrain en compagnie de Téji Savanier. Quant à Junior Sambia, il devrait jouera devant Arnaund Souquet, latéral droit de cette défense à quatre. Un nouveau dispositif travaillé par MDZ depuis déjà quelques jours à l’entraînement.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here