AS Saint-Etienne : On creuse au Forez !

0
Ligue 1

La crise du COVID-19 a provoqué l’arrêt des différents championnats européens. Nous vous proposons sur We Sport  une série de bilans sur les différents championnats et clubs en l’état actuel des choses. Aujourd’hui nous nous attaquerons à une équipe Verte bien pâle : l’ASSE

Classement avant l’arrêt : 17e – 30 pts

Parcours européen : Europa Ligué : éliminé en phases de poules.

L’effet rétro

Et bien si on devait mettre un coup de rétro, on se rendrait compte qu’il n’y a plus beaucoup de monde dans celui de l’ASSE, si ce n’est que le spectre de la Ligue 2. Impensable, pourtant les Verts sont bel et bien à la lutte pour le maintien. Ajoutons à cela des crises internes, une valse de coachs, un vestiaire divisé et des blessures enchaînées, bienvenue dans l’enfer vert.

Le tournant de la saison

Il paraît indéniable, c’est l’arrivée de Claude Puel en remplacement d’un Ghislain Printant qui n’a jamais été à la hauteur de la succession que lui avait confié Jean-Louis Gasset. Le triste enchaînement pour les Verts de 3 ans à la recherche d’un coach qui avait un vrai projet à terme, après le départ de Galtier. Une victoire dans le derby et puis plus grand chose. Puel a des idées, peine à les mettre en place et surtout divise au sein du vestiaire vert par ses méthodes froides et rigoureuses. Pourtant, il semble être la personne la plus seine dans l’encadrement stéphanois cette saison. Un comble pour un homme arrivé en cours de saison.

Ce que l’arrêt du championnat change

Beaucoup évidemment pour les Verts. Une finale de Coupe de France en suspens qui entraîne d’éventuelles rumeurs de qualification européenne, une course au maintien stoppée. La saison des Verts est encore plus floue qu’elle ne l’était déjà. Néanmoins, les Verts ont gagné du temps pour faire récupérer leurs joueurs des nombreuses blessures connues et aurons le temps de mettre les choses au vert justement avant de reprendre, si cela doit se faire.

Tops et flops

Top : Comment ne pas citer Denis Bouanga, l’homme providentiel des Verts, auteur d’une belle saison, peu aidé par une équipe verte à la dérive, il peut se vanter d’assurer le maintien du club forézien jusqu’ici. Mention honorable pour Zaydou Youssouf

Flop : Stéphane Ruffier sans doute. Un communication maladroite, des tensions avec Puel et des résultats loin d’être ceux qu’on lui a connu, on sent le début de la fin pour Ruffier sous le maillot vert et quel dommage pour un joueur qui a tant marqué le club sur la dernière décennie.

Joueur de la saison

Nous allons pas nous répéter, mais Denis Bouanga gagne ce titre à l’unanimité dans la Loire.

Perspectives d’avenir

Les perspectives d’avenir sont floues à l’ASSE. Malgré une jeunesse très intéressante qui vient du centre de formation et de la génération Gambardella, beaucoup de joueurs stéphanois sont déjà bien âgés. La situation aussi du directoire est difficile avec la double présidence et la recherche d’un actionnaire minoritaire. Claude Puel ayant pris plus de pouvoir, il devrait pouvoir gérer entièrement son mercato et construire un avenir meilleur pour le peuple vert. Puisse-t-il en être ainsi pour tous les supporters stéphanois.

L’ASSE doit profiter de cette crise sanitaire pour sortir de leur crise sportive et retrouver le haut du tableau, là où leurs supporters mériteraient d’être.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here