Baseball

Baseball : Cody Bellinger, cacique des Dodgers s’offre un contrat en or, de quoi relancer une dynamique grippée ?

Contrairement aux prévisions qui l’annonçaient partant et malgré un contexte de lockout des ligues majeures, l’idylle entre Cody Bellinger et les Dodgers de Los Angeles a encore de beaux jours devant elle. Les deux parties se sont en effet entendues sur les clauses d’un nouveau contrat d’une saison d’une valeur de 17 M$. Au vu de la saison compliquée de la recrue de l’année 2017 dans la Ligue nationale de baseball, ce gros chèque va-t-il relancer une dynamique qui à maints égards se trouve être grippée? La question mérite d’être posée.

 

Une signature rendue publique dans un contexte particulier,

L’information a été rendue publique ce jeudi 23 décembre 2021. Par la voix de son chroniqueur Jeff Passan, ESPN rapporte que le cogneur Cody Bellinger et les Dodgers ont contracté un nouveau bail d’une année dont le montant est évalué à 17 M$.

Bellinger hit .165/.240/.302 in a rough 2021 but was excellent in the postseason. Some in the industry thought he could be nontendered, but he’ll return to the Dodgers and make $900,000 more than he did last year. Bellinger is due to be a free agent after the 2023 season.

— Jeff Passan (@JeffPassan) December 23, 2021

Une signature en or pour un joueur qui sort d’une saison sinueuse et qui plus est, intervient dans un contexte de lockout où les franchises de la ligue végètent dans un flou qui ne dit pas son nom et qui est encore loin d’avoir livré toutes ses conclusions. De quoi s’agit-il ? Plus d’un mois après la victoire des Braves d’Atlanta lors des World Series, la Major League Baseball (MLB) est à l’arrêt. Et pour cause, les propriétaires de franchises et l'association des joueurs n'ont pas réussi à conclure une nouvelle convention collective, et le « lock-out » (fermeture provisoire) est devenu officiel depuis ce 01er  décembre 2021. Pour la petite histoire, il s’agit de la première interruption de la MLB depuis le lock-out de 1994-1995. Celle-ci émanait à l’époque d’une fronde lancée par les joueurs. Pour ce qui est de la présente cessation, les conséquences sont de plusieurs ordres. En effet, l’arrêt de travail décrété le 01er  décembre dernier met un terme à toutes les activités des joueurs en rapport avec leur club y compris les signatures d’agents libres, les transferts et l’utilisation des installations de l’équipe.

De la signature proprement dite,

Selon les informations rapportées par la chaîne de télévision sportive américaine ESPN, l'entente entre Bellinger et la franchise californienne aurait été conclue avant le 1er décembre : date à laquelle le lockout des ligues majeures suivi d’un gel des transactions et des signatures de contrat, est entré en vigueur. Ce préalable levé, les deux parties s’évitent ainsi de se rendre en arbitrage salarial.

Ceci étant, cette signature peut surprendre plus d’un dans la mesure où des rumeurs nourrissaient l’éventualité que les Dodgers se séparent de leur joueur étoile en raison d’une saison difficile. Dans les faits, l’athlète de 26 ans qui a remporté le titre du joueur le plus utile dans la Ligue nationale en 2019 s’est montré auteur d’une faible moyenne au bâton au terme de la campagne écoulée totalisant 10 circuits, 36 points produits et 52 coups sûrs en 315 présences au bâton. Des statistiques indignes d’un joueur de cet acabit et surtout foncièrement éloignées de ses standards habituels. Sans pour autant titiller l’hyperbole, à la vérité, le cogneur était devenu un frappeur platoon et un boulet pour son gérant. Il va sans dire que ce sont les séries contrastant nettement avec sa brinquebalante saison, qui ont fortement motivé la présente transaction. En effet, lors des séries éliminatoires, Bellinger a réglé la mire en affichant une efficacité retrouvée et des statistiques plus pimpantes le tout couronné par moyenne de ,305 bien loin des ,165 de la saison régulière. En lui offrant sur un plateau argenté ce joli pactole nonobstant ses blessures à une jambe et aux côtes qui ont ébranlé sa saison, les Dodgers sont optimistes quant au fait que Cody Bellinger retrouvera le plein usage de ses moyens et sa forme d’antan.

Avec ce jackpot, le natif de l’Arizona gagnera 900 000$ de plus qu’en 2021. Il deviendra joueur autonome dans deux ans si le système ne connaît pas d’autres mutations d’ici là.

Dernières publications

En haut