Bayley est de nouveau championne, mais ce n’est pas la même !

Ce nouvel épisode de SmackDown, longuement consacré à la draft entre Raw et SmackDown s’est terminé par un combat pour le titre de championne féminine en SmackDown entre Charlotte et Bayley, un match dont on tire pas mal d’enseignements.

Nouvelle Bayley

Après le turn de Sasha Banks, c’est donc sa meilleure amie et ancienne partenaire, Bayley qui est donc passé du côté obscur de la force. Arrivant dans un nouveau look bien plus méchant, capuche sur la tête qu’arrive l’ancienne championne. Ses bonhommes gonflables levés en l’air comme d’habitude… et puis non. Un changement de faciès radical, et voilà une Bayley bad ass mais plutôt très appréciable dans un rôle de heel. Avec une sorte de hache, elle va venir découper et balancer tous les boudins gonflables. Celle qu’on appelle régulièrement Boudiney, l’égérie de la rédaction catch de WeSportFR n’est donc plus une tweener, mais bien une heel. Un changement appréciable pour renouveler le personnage et créer une storyline parallèle avec Sasha Banks face à Becky Lynch, mais attention, on sent quand même le mauvais plan de chez WWE.

Ces storylines parallèles nous font clairement penser à un futur 2 vs 2, et à la vue de la direction que cela prend, les deux titres mondiaux féminin pourraient être en jeu lors de ce match si il avait lieu. Tous sauf de quoi nous réjouir.

Nouvelle championne

Dans un combat plutôt rapide ou Charlotte Flair semblait prend le dessus avec un Natural Selection, Bayley contre un Figure-Eight Leglock et fait un tombé pour le compte de trois. Stupeur et surprise générale, alors qu’on pensait le règne de Bayley terminé, un tout nouveau viens peut être de commencer. Nouveau règne pour une nouvelle Bayley. Et la nouvelle Bayley justement n’en est pas en reste, célébrant son titre, elle va même jusqu’à traiter tout le monde de plage et finira par dire à tout le monde d’aller se faire … Enfin vous voyez. Bayley est maintenant dans un nouveau costume et on a hâte de la voir avec un côté méchant, si contraire à la donneuse de câlins qu’elle était. Boudiney ou pas, nous on l’aime Bayley !

 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Commentaires

Poster un commentaire

risus pulvinar suscipit mi, Sed tempus non porta. Donec ultricies ut