Biathlon

Biathlon Canmore 2024 : les ultimes objectifs de l’équipe de France

C'est ce dimanche 17 mars que va se terminer la saison 2023/2024 de Coupe du monde de biathlon. Si, concernant le gros globe masculin, Johannes Boe a bouclé l'affaire hier samedi, d'autres petits globes et dossards sont encore accessibles. Plusieurs membres de l'équipe de France sont concernés. Explications.

Coupe du monde Biathlon 2023/2024 : Julia Simon vise le petit globe de la mass start

Victorieuse de la Coupe du monde de Biathlon l'an passé, Julia Simon ne conservera pas le gros globe de cristal tant convoité cette saison. À une petite course de la fin de cet exercice, c'est l'Italienne Lisa Vittozzi qui fonce vers le sacre. Les Françaises, elles, vont se battre pour terminer sur le podium du classement général, Lou Jeanmonnot, Justine Braisaz-Bouchet et… Julia Simon se tenant en 20 petits points. Cette dernière est d'ailleurs la mieux placée pour rafler le petit globe de la mass start, elle qui partira avec 31 longueurs d'avance sur la Suissesse Lena Haecki-Gross ce dimanche. Une maigre consolation ? Une petite revanche, plutôt, après avoir laissé filer le petit globe de la poursuite hier samedi. Chez les hommes, ils seront nombreux à vouloir boucler la saison sur une bonne note.

Biathlon Canmore 2024 : Eric Perrot rêve en bleu, Jacquelin et Fillon Maillet à la fête ?

Du côté du classement général masculin, la Coupe du monde ressemble à s'y méprendre à une sorte de Championnat de Norvège cette saison. Avec six Norvégiens aux… six premières places. Les frères Boe ont surclassé la concurrence, Johannes validant mathématiquement le gros globe de cristal hier samedi. Tarjei, lui, se contentera du petit globe du Sprint. Ce dimanche, Johannes Dale le sait, conserver sa première place au classement de la Mass Start sera très compliqué. Quid de l'équipe de France dans tout ça ?

Quatrième du Sprint et de la Poursuite ce week-end, Émilien Jacquelin, de retour en forme après un début de saison compliqué, aura à cœur de boucler cette Coupe du monde par un podium et pourquoi pas de récupérer la sixième place du classement général. Décevant seizième de ce général, Quentin Fillon Maillet, peu en réussite ces derniers temps, tentera de prouver que le gros globe soulevé en 2022 était tout sauf un hasard. Enfin, on suivra de près la prestation du jeune Eric Perrot. Septième du Sprint, superbe troisième de la Poursuite, Perrot peut encore hériter du dossard bleu de meilleur jeune. Pour cela, il faudra se montrer plus fort que l'Italien Giacomel. Un vrai rayon de soleil pour conclure une Coupe du monde maussade dans les rangs de l'équipe de France masculine de Biathlon ?

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut