Biathlon

Calendrier biathlon : toutes les dates de la saison 2021-2022

Calendrier Biathlon

La saison de biathlon démarre ce samedi 27 novembre et voici pour vous son calendrier complet ! L'exercice 2021-2022 est composé d'une Coupe du monde à 10 étapes mais surtout de 2 semaines à Pékin. Les Jeux Olympiques s'immiscent cette année dans le calendrier des biathlètes, 4 ans après ceux de Pyeongchang. 

CALENDRIER BIATHLON : LES ÉTAPES DE LA COUPE DU MONDE 2021-2022

  • Suède – Östersund (27-28 novembre)
  • Suède – Östersund (2-5 décembre)
  • Autriche – Hochfilzen (10-12 décembre)
  • France – Grand-Bornand (16-19 décembre)
  • Allemagne – Oberhof (6-9 janvier)
  • Allemagne – Ruhpolding (12-16 janvier)
  • Italie – Antholz-Anterselva (20-23 janvier)
  • Finlande – Kontiolahti (3-6 mars)
  • Estonie – Ötepää (10-13 mars)
  • Norvège – Oslo (17-20 mars)

LES JEUX OLYMPIQUES DE PÉKIN 2022 AU CALENDRIER BIATHLON

Depuis 1924 et la première édition des JO d'hiver à Chamonix, la tradition olympique a perduré pour les sports de neige et de glace. Ainsi tous les quatre ans ont lieu les Jeux d'hiver avec un décalage de deux ans sur les Jeux d'été. De son côté, le biathlon, sport phare de ces éditions, nous offre toujours un grand spectacle. Avec des épreuves individuelles, en équipe mais aussi mixtes, il y en a alors pour tous les goûts. À l'image d'un sport collectif, le calendrier olympique des biathlètes s'étend sur les deux semaines de compétition. Cette année à Pékin, les courses auront lieu du 5 au 19 Février.

Au programme on retrouve toutes les épreuves possibles du calendrier habituel. Pour résumer vous aurez les sprints, les poursuites, les individuelles, les mass start et les relais. On vous épargne le calcul, cela fait 27 médailles à décrocher (lors des relais une nation ne peut en remporter qu'une seule).

À noter que contrairement à des Championnats du monde, les résultats établis lors des JO ne seront pas comptabilisés aux classements des différents globes.

CALENDRIER BIATHLON : LE CALENDRIER COMPLET DE TOUTES LES COURSES 

AUTRICHE – HOCHFILZEN (10-12 DÉCEMBRE)

10/12 – Sprint hommes (11h25)
10/12 – Sprint dames (14h15)
11/12 – Poursuite hommes (12h15)
11/12 – Relais dames (14h15)
12/12 – Relais hommes (11h45)
12/12 – Poursuite dames (14h30)

COCORICO !! FRANCE – GRAND-BORNAND (16-19 DÉCEMBRE)

16/12 – Sprint dames (14h15)
17/12 – Sprint hommes (14h15)
18/12 – Poursuite dames (13h)
18/12 – Poursuite hommes (15h)
19/12 – Mass start dames (12h45)
19/12 – Mass start hommes (14h45)

ALLEMAGNE – OBERHOF (6-9 JANVIER)

06/01 – Sprint hommes (14h15)
07/01 – Sprint dames (14h15)
08/01 – Relais mixte (12h15)
08/01 – Relais mixte simple (14h45)
09/01 – Poursuite hommes (12h30)
09/01 – Poursuite dames (14h45)

ALLEMAGNE – RUHPOLDING (12-16 JANVIER)

12/01 – Sprint dames (14h30)
13/01 – Sprint hommes (14h30)
14/01 – Relais dames (14h30)
15/01 – Relais hommes (14h30)
16/01 – Poursuite dames (12h45)
16/01 – Poursuite hommes (14h45)

ITALIE – ANTHOLZ-ANTERSELVA (20-23 JANVIER)

20/01 – Individuel hommes (14H15)
21/01 – Individuel dames (14H15)
22/01 – Mass start hommes (12H50)
22/01 – Relais dames (15H00)
23/01 – Relais hommes (12H15)
23/01 – Mass start dames (15H15)

CHINE – JEUX OLYMPIQUES DE PÉKIN (5-19 FÉVRIER)

NE COMPTENT PAS POUR LE CLASSEMENT COUPE DU MONDE

5/02 – Relais mixte (10h00)
7/02 – Individuel dames (10h00)
8/02 – Individuel hommes (9h30)
11/02 – Sprint dames (10h00)
12/02 – Sprint hommes (10h00)
13/02 – Poursuite dames (10h00)
13/02 – Poursuite hommes (11h45)
15/02 – Relais hommes (10h00)
16/02 – Relais femmes (8h45)
18/02 – Mass start hommes (10h00)
19/02 – Mass start dames (10h00)

FINLANDE – KONTIOLAHTI (3-6 MARS)

03/03 – Relais dames (14h30)
04/03 – Relais hommes (14h30)
05/03 – Sprint dames (12h45)
05/03 – Sprint hommes (15h30)
06/03 – Poursuite dames (12h45)
06/03 – Poursuite hommes (14h40)

ESTONIE – ÖTEPÄÄ (10-13 MARS)

10/03 – Sprint hommes (14h30)
11/03 – Sprint dames (14h30)
12/03 – Poursuite hommes (13h00)
12/03 – Poursuite dames (15h15)
13/03 – Relais mixte (12h30)
13/03 – Relais mixte simple (15h15)

NORVÈGE – OSLO (17-20 MARS)

17/03 – Sprint dames (15h45)
18/03 – Sprint hommes (15h45)
19/03 – Poursuite dames (12h50)
19/03 – Poursuite hommes (15h00)
20/03 – Mass start dames (12h50)
20/03 – Mass start hommes (15h00)

CALENDRIER BIATHLON : LES RESULTATS

SUÈDE – ÖSTERSUND (27-28 NOVEMBRE)

27/11 – Individuel dames (11h45)

C'est dans le froid suédois, que les filles ont ouvert le bal de cette nouvelle saison. Une course individuelle pour débuter n'est pas commun. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ont été nombreuses à se faire surprendre. Ce format requiert beaucoup d'énergie sur les skis ainsi que de la concentration sur le pas de tir. À l'issue de cette première étape, c'est la Tchèque Marketa Davidova qui est montée sur la plus haute marche du podium. Lisa Theresa Hauser et Denise Herrmann ont terminé 2e et 3e. Pour les Françaises, la journée est à oublier. Anaïs Bescond est la première tricolore en terminant à la 28e place avec quatre fautes. Le constat est simple : elles n'étaient pas lentes sur les skis mais ont manqué d'adresse devant les cibles.

Podium :

  • 1ère : Marketa Davidova (20/20)
  • 2e : Lisa Theresa Hauser (19/20)
  • 3e : Denise Herrmann (19/20)

27/11 – Individuel hommes (15h00)

Chez les hommes, le bilan est quasiment similaire. Beaucoup de favoris ont pêché avec la carabine à l'image de Johannes Boe ou de Quentin Fillon Maillet. Pourtant celui qui s'est imposé n'était pas le plus rapide à skis. En effet, Sturla Laegreid a confirmé qu'il était bien présent pour jouer la gagne cette année. Auteur d'un 20 sur 20, il a remporté l'épreuve devant Tarjei Boe et Simon Desthieux qui ont loupé deux balles. Les résultats sont donc meilleurs chez les Français avec ce podium, mais les enseignements de cette première course ressemblent un peu à ceux des filles. Les chronos étaient bons, mais la réussite sur le pas de tir n'était pas forcément au rendez-vous.

Podium :

  • 1er : Sturla Holm Laegreid (20/20)
  • 2e : Tarjei Boe (18/20)
  • 3e : Simon Desthieux (18/20)

28/11 – Sprint dames (11h00)

Cela va mieux pour nos Françaises. Après une individuelle ratée, les tricolores sont revenues avec de meilleures intentions. Avec un sans-faute au tir, Anaïs Chevalier-Bouchet est allée chercher la 2e place du sprint derrière Hanna Oeberg mais devant Marte.O Røiseland. Belle course également pour Justine Braisaz-Bouchet, qui avec une faute, a terminé à la 6e place.

Podium :

  • 1ère : Hanna Oeberg (10/10)
  • 2e : Anaïs Chevalier-Bouchet (10/10)
  • 3e : Marte Olsbu Roeiseland (9/10)

28/11 – Sprint hommes (13h45)

Il fallait tirer en 10/10 pour espérer la gagne. C'est ce qu'a fait Samuelsson pour imiter sa compatriote Hanna Oeberg. Il remporte sa première victoire de la saison devant deux Norvégiens, Christiansen et Johannes Boe. Jacquelin finit 4e à seulement 23 secondes de la tête alors qu'il a loupé une balle. Cela veut tout dire. Emilien était très fort sur les skis. Simon Desthieux confirme son résultat de la veille avec un 10/10 et une 5e place devant le jeune Fabien Claude 6e ex-aequo avec Philipp Nawrath.

Podium :

  • 1er : Sebastian Samuelsson (10/10)
  • 2e : Vetle Sjastad Chritiansen (10/10)
  • 3e : Johannes Thingnes Boe (10/10)

SUÈDE – ÖSTERSUND (2-5 DÉCEMBRE)

02/12 – Sprint dames (13h45)

On prend les mêmes et on recommence. Pour cette deuxième étape de rang en Suède, c'est l'Autrichienne Lisa Theresa Hauser qui a triomphé lors du sprint. Pourtant la performance du jour est à mettre à l'actif de l'une des locales de l'épreuve. Elvira Oeberg a réussi l'exploit de terminer 2e malgré ses deux fautes au tir. Une rapidité sur les skis qui promet en vue de la suite de la saison. Côté Françaises, il y a du bon et du moins bon. Anaïs Chevalier-Bouchet se pointe à la 6e place avec un 9/10. Chloé Chevalier finit 8e avec un sans-faute. Pour Julia Simon, le bilan est plus compliqué. Après quatre fautes, elle s'est arrachée pour avoir sa place sur la poursuite.

Podium :

  • 1ère : Lisa Theresa Hauser (10/10)
  • 2e : Elvira Oeberg (8/10)
  • 3e : Hanna Sola (9/10)

02/12 – Sprint hommes (16h30)

Chez les garçons, Samuelsson s'est une nouvelle fois imposé devant son public. Une erreur aurait pu l'embêter, mais son niveau sur les skis était d'une grande classe. Ainsi, il s'installe en haut des chronos avec une vingtaine de secondes d'avance sur ses premiers poursuivants. Et ces derniers sont Français ! Emilien Jacquelin confirme la forme affichée sur le dernier sprint, tandis que QFM relève la tête. Enfin, Simon Desthieux a profité pleinement de sa journée en jaune mais cédera sa tunique au vainqueur du jour.

Podium :

  • 1er : Sebastian Samuelsson (9/10)
  • 2e : Emilien Jacquelin (9/10)
  • 3e : Quentin Fillon Maillet (9/10)

04/12 – Poursuite dames (13h00)

C'était la première course à confrontation de la saison. Dans cette épreuve, on prend le classement du sprint et les écarts de temps pour déterminer l'ordre de départ. Victorieuse après une belle remontada, Marte.O Røiseland s'est longtemps battue avec les Françaises. Anaïs Bescond a elle aussi effectué une belle remontée. En s'élançant de la 14e place, elle a décroché son premier podium de la saison après une jolie course accompagnée d'un 20/20. Elle termine 2e devant Anaïs Chevalier-Bouchet qui a skié aux avant-postes durant toute la poursuite. Mention spéciale à Julia Simon, qui s'est reprise en se plaçant à la 25e place après être partie en 48e position.

Podium :

  • 1ère : Marte.O Røiseland (19/20)
  • 2e : Anaïs Bescond (20/20)
  • 3e : Anaïs Chevalier-Bouchet

04/12 – Relais hommes (15h10)

Le premier relais de la saison a tourné à l'avantage des Norvégiens. En étant les plus forts tout au long de la course, avec la carabine et sur les skis, ils ont envoyé un sacré message à la concurrence en vue des futures épreuves par équipe. La France termine 2e en ayant doublé la Russie lors du dernier debout. 11 secondes séparent nos Bleus des vainqueurs du jour. La gagne s'est sûrement jouée sur le passage de Jacquelin qui a pioché à quatre reprises. Le bilan reste tout de même très bon pour le clan français. De son côté, la Suède est passée au travers en finissant à la 7e place loin derrière les leaders.

Podium :

  • 1ère : Norvège (80/80 ; 4 pioches)
  • 2e : France (80/80 ; 8 pioches)
  • 3e : Russie (79/80 ; 9 pioches)

05/12 – Relais dames (12h35)

Le réveil des Françaises était programmé au 5 décembre ! Si certaines d'entre elles s'étaient levées plus tôt, allant chercher des podiums, d'autres dormaient encore un peu. Mais ce dimanche matin, rien ne pouvait arrêter le relais Bescond, Chevalier-Bouchet, Simon et Braisaz-Bouchet. Tout s'est déroulé comme prévu avec seulement quatre pioches pour les tricolores. La France a remporté la première course par équipe féminine de la saison en surclassant la concurrence. La dernière relayeuse bleu-blanc-rouge a franchit la ligne avec 57 secondes d'avance sur la Biélorussie et plus d'une minute sur la Suède et la Norvège.

Podium :

  • 1ère : France (80/80 ; 4 pioches)
  • 2e : Biélorussie (80/80 ; 6 pioches)
  • 3e : Suède (78/80 ; 11 pioches)

05/12 – Poursuite hommes (15h15)

Le format de la poursuite faisait son retour chez les hommes. Une nouvelle fois, Samuelsson était le plus rapide sur les skis devant Emilien Jacquelin. Cependant les deux sont partis plusieurs fois à la faute, laissant la porte ouverte à Christiansen. Le Norvégien ne s'est pas fait prier pour aller chercher la victoire, prenant au passage les commandes du classement général. Sebastian finit 2e devant Emilien qui confirme lui aussi son très bon début de saison.

Podium :

  • 1er : Christiansen (19/20)
  • 2e : Samuelsson (16/20)
  • 3e : Jacquelin (17/20)

CALENDRIER BIATHLON 2021-2022 : LES DATES À RETENIR 

Vous pouvez d'ores et déjà réserver votre weekend du 18 et 19 décembre. Pourquoi ? Parce que la mythique étape française du calendrier fait son retour cette année. Après un an d'absence en raison du Covid-19, le Grand-Bornand accueillera de nouveau le gratin du biathlon mondial. En vérité l'épreuve débutera le 16 mais étant donné que vous n'êtes pas du genre à sécher, vous regarderez discrètement les courses du jeudi et vendredi à votre bureau.

On en a parlé précédemment, les épreuves de biathlon aux JO de Pékin auront lieu du 5 au 19 février. Le graal pour tout athlète est d'aller y décrocher une médaille. Par sa rareté, les olympiades sont souvent le dénouement de tout un plan de travail établi des années avant. On se bat pendant quatre saisons dans l'optique d'être au sommet de sa forme lorsque l'on débarque au village olympique. Une fois encore, les fans devraient être gâtés niveau spectacle.

Enfin, on peut noter également la première apparition de l'étape estonienne d'Ötepää sur le calendrier d'une Coupe du monde. Du 10 au 13 mars, les biathlètes s'y affronteront à l'occasion de l'avant-dernier rendez-vous de la saison. De ce fait, des globes seront peut-être définitivement acquis cette semaine là.

TOUT SAVOIR SUR LA SAISON 2021-2022 DE BIATHLON

L'équipe de France aura-t-elle les moyens de faire déjouer l'armada norvégienne ? Que cela soit chez les hommes ou les femmes, les favoris représentent un pays scandinave. Les deux Norvégiennes Tiril Eckhoff et Marte Røiseland vont-elles tout survoler comme l'an passé ? En tout cas, elles sont en tête des sondages pour le moment devant la géante suédoise Hanna Oeberg. Julia Simon et Anaïs Chevalier-Bouchet ont tout de même quelque chose à jouer. Le principal défaut du clan français la saison dernière était la réussite au tir. Avec le travail effectué en amont du retour à la compétition, on a toutes nos raisons de placer des espoirs sur nos biathlètes. Il faudra également suivre attentivement la saison de Lisa Hauser et de Dorothea Wierer, deux athlètes pouvant jouer les trouble-fêtes.

Chez les garçons, le vainqueur sortant Johannes Boe démarre de nouveau l'année avec le statut de numéro 1. Cependant, il devra se méfier de la star montante du biathlon norvégien Sturla Laegreid. Dauphin de Johannes l'an passé pour seulement 13 petits points, nul doute qu'il a des rêves de gros globe et d'or olympique. Attention tout de même à Quentin Fillon-Maillet. 3e du dernier classement général, lui qui avait réalisé une grosse fin de saison fera tout pour contredire les pronostics. En outsider, on peut aussi évoquer Émilien Jacquelin. Victime d'une fracture du poignet en août dernier, il a fait tout ce qu'il pouvait afin d'être opérationnel samedi.

Le décor est planté et les biathlètes sont prêts à en découdre une année de plus. Alors qui de Johannes Boe, de Quentin Fillon-Maillet ou de Sturla Laegreid surclassera ses adversaires ? Qui de Tiril Eckhoff, Marte Røiseland ou de Hanna Oeberg raflera les globes et les médailles ? Une chose est sûre, les premières batailles auront lieu ce weekend en Suède.

Dernières publications
To Top