Biathlon

Biathlon (H) : l’équipe de France peut-elle éviter une nouvelle démonstration norvégienne ?

Ce samedi marque le début de la saison 2021-2022 de biathlon avec la première étape du calendrier à Östersund en Suède. Ne laissant que des miettes à leurs adversaires la saison dernière, les biathlètes norvégiens, Johannes Boe en tête, tenteront de répéter ce scénario cette année avec une opposition qui pourrait se révéler plus corsée que prévue. Quentin Fillon Maillet, Simon Desthieux ou encore Antonin Guigonnat pour les Français mais également des Suédois et des Italiens qui auront leur mot à dire, revue des forces en présence et des enjeux de cette nouvelle saison.

Une saison au parfum olympique

Il ne fait aucun doute que tous les biathlètes qui prendront le départ de l'individuelle d'Östersund ce samedi auront dans un coin de leur tête les jeux olympiques qui seront un vrai objectif pour chacun d'entre eux. Avant même de penser à une éventuelle participation, il faudra pour chacun s'assurer une place au sein de sa délégation et celles-ci seront très chères et disputées dès les premières courses.

Si pour certaines nations, la sélection ne devrait pas faire trop de dégâts comme pour les Suédois ou les Italiens, les délégations allemande, norvégienne ou encore tricolore auront le luxe de pouvoir faire un choix et de mettre en concurrence leurs meilleurs éléments.

Pour ce qui est du calendrier, la saison démarrera tambour battant avec pas moins de quatre étapes dans trois pays en un peu plus de trois semaines, de quoi permettre à chacun de trouver ses repères avant des fêtes de fin d'année qui s'annoncent pour le moins raisonnées.

Un duel Boe – Laegreid en tête d'affiche ?

Au terme d'une saison perturbée par la pandémie et qui n'aura compté que 26 épreuves, un duo s'est assez largement détaché en tête du classement général : Johannes Boe et Sturla Laegreid. Symbole de la performance de l'équipe norvégienne mais également d'un éventuel passage de relais entre l'ancienne génération et le tout jeune Laegreid, ce duo pourrait une nouvelle fois marquer cette saison de son empreinte.

Fait assez étonnant, Sturla Laegreid a même décroché deux petits globes, le premier sur l'individuel et le second sur la poursuite alors que son compère, vainqueur du classement général, n'en a décroché qu'un seul, celui du sprint.

Si on se souvient l'année dernière que l'affrontement Laegreid-Boe avait débuté tambour battant avec une victoire chacun sur la première étape de Kontiolahti, il sera très intéressant de juger leurs états de forme respectifs à deux mois des jeux olympiques qui représentent pour eux l'objectif majeur de leur saison.

L'équipe de France peut-elle trouver un successeur à Martin Fourcade ?

C'est une question qui revient souvent parmi les observateurs et les suiveurs du biathlon : l'équipe de France va-t-elle trouver un successeur à la légende française, le désormais retraité Martin Fourcade ? Si les résultats d'ensemble sont satisfaisants, trois Français dans les neuf premiers au classement général et une vraie progression pour Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin, les six petites victoires décrochées en individuel ne permettent pas de dire que les Bleus ont trouvé un successeur à celui qui les hante peut-être encore.

Il ne faut en revanche pas dire qu'ils ne sont pas sur la bonne voie. Remplacer un tel champion n'était pas une chose facile et la saison d'après fut loin d'être un désastre. Avec autant de victoires sur les relais masculins que la Norvège (2), les Tricolores restent un vrai épouvantail de la discipline mais doivent faire émerger l'un des leurs pour tenter de lutter pour le gros globe.

La meilleure chance française semble être une nouvelle fois Quentin Fillon Maillet, 3e du classement général l'année dernière compte tenu de la blessure d'Emilien Jacquelin. Il reste ensuite à juger des états de forme de Simon Desthieux, Antonin Guigonnat et Fabien Claude qui, on l'espère, tireront ce collectif uni vers les sommets dès ce samedi.

Samuelsson, Hofer, Eder, les challengers peuvent-ils jouer les premiers rôles ?

Véritables concurrents à la domination norvégienne, concrétisée par le quatuor Johannes Boe – Sturla Laegreid – Tarjei Boe – Johannes Dale, deux Suédois semblent se présenter comme très compétitifs cette année. En étant un peu plus performants en mass start où les grosses nations comme la France ou la Norvège trustent les premières places, les Suédois pourraient être la révélation de cette saison. Avec une première étape à domicile sur un pas de tir et un circuit qu'ils connaissent par coeur, ils pourraient commencer tambour battant malgré le manque de cohésion qui pourrait perturber leur vie d'équipe après l'affaire “Oeberg” qui a perturbé leur préparation estivale.

Juste derrière, des habitués comme l'Italien Lukas Hofer ou l'Autrichien Simon Eder tenteront de décrocher des succès qui leur ont échappé la saison dernière (une victoire pour Hofer) et glaner le plus de confiance possible avant les jeux olympique de Pékin.

 

Top départ de cette saison olympique dès 14h sur la piste d'Östersund dans des conditions parfaites pour lancer de la meilleure des manières une saison qui s'annonce déjà passionnante et qui nous offre un mois de décembre très rythmé !

Dernières publications

En haut