Biathlon

Biathlon : “Les Norvégiens sont trop nombreux”, la Suède dégoupille

Alors que les Championnats du monde Biathlon 2024 vont reprendre leurs droits ce mardi 13 février 2024, la tension devrait être palpable sur la piste. Elle l'est aussi en dehors. En tout cas, dans les rangs de la Suède, la domination norvégienne a du mal à passer. Explications. 

Nove Mesto 2024 : la Norvège à la fête chez les hommes

Lors des premiers jours de ces Championnats du monde biathlon 2024, les supporters de l'équipe de France en ont eu pour leur argent. D'abord, avec ce formidable relais mixte synonyme de première médaille d'or. Puis, avec les filles, absolument intenables sur le Sprint comme sur la Poursuite. Chez les hommes, c'est la Norvège qui a été plus qu'à son avantage, avec un triplé sur le Sprint et un… quintuplé sur la Poursuite. Impressionnant. Si beaucoup reconnaissent que le biathlon masculin rayonne cette saison, chez le voisin suédois, le constat est bien moins limpide.

En lien avec cet article : Mondiaux Biathlon 2024 : Liste de départ Individuel Femmes

La Suède tire sur les Norvégiens !

Avec une seule médaille de bronze au total depuis le début de Nove Mesto 2024, la Suède peine à véritablement briller. Un constat qui ne fait que vérifier la tendance du moment en Coupe du monde. Ainsi, seule Elvira Oeberg figure dans le top 10 chez les femmes, même chose pour Martin Ponsiluoma chez les hommes. Interrogé par le média de son pays Expressen, Johannes Lukas, le coach de cette sélection suédoise, pense que la compétition serait plus homogène… s'il y avait moins de Norvégiens autorisés lors des différentes courses !

“Ce n'est pas bon pour le sport de voir une nation dominer autant la discipline, on devrait limiter à quatre le nombre des Norvégiens au départ. Mais la décision appartient à l'IBU“, a ainsi expliqué l'intéressé, sûr de son fait. Au-delà du manque de sportivité de telles déclarations, Lukas manque aussi de discernement. Signalons, par exemple, que Sebastian Samuelsson tourne à 75% au tir debout cette saison, contre 86 pour Johannes Boe. Encore faut-il savoir balayer devant sa porte.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut