Biathlon

Biathlon Östersund – Relais : le globe pour les Françaises, journée faste pour la Norvège

En terminant à la seconde place d’un relais dominé par les Norvégiennes, l’équipe de France remporte le petit globe de la spécialité et valide l’excellent travail d’équipe cette saison. Chez les hommes, on prend les mêmes et on recommence avec le relais tricolore qui prend la seconde place derrière l’intouchable Norvège, dominatrice malgré l’absence de ses meilleurs éléments. Biathlon Östersund, retour sur les résultats des Relais disputés en Suède.

Biathlon Östersund 2023 : la Norvège dominatrice, les Bleus au courage

Avec encore 4 nations en course pour le globe du Relais Féminin au départ de cette course, le suspense allait être bien présent sous le temps gris d’Östersund. Et ce fut le cas jusqu’au dernier relais qui allait dessiner la hiérarchie du classement final du relais pour cette coupe du monde de biathlon 2022-2023.

Bien lancé par Lou Jeanmonnot (1 pioche), le relais tricolore (composé de C.Chevalier, C.Colombo et A.Chevalier-Bouchet) démarra du bon pied cette dernière course par équipes pour être dans le bon wagon en compagnie de l’Allemagne, la Norvège, l’Italie ou encore la Suède. Toujours dans le tempo à la mi-course, les Françaises allaient marquer le pas lors du 3ème passage de relais, avec Caroline Colombo. Avec 2 pioches, la tricolore voyait surtout la Norvège, emmenée par Ingrid Tandrevold, et l’Allemagne avec Vanessa Voigt, prendre leurs distances sur la glisse pour repousser les tricolores à près de 20 secondes à l’entame du dernier relais. Si Marte Roeiseland n’allait pas flancher sur le pas de tir, la pression était sur les épaules d’Anaïs Chevalier-Bouchet qui se devait de bien tirer pour revenir à hauteur de l’Allemagne, seconde. Le dernier tir allait donc faire la différence et délivrer son verdict, et à ce jeu, c’est la tricolore, auteur d’un dernier tir debout parfait, qui fit craquer la Germanique Denise Herrmann-Wick pour offrir à l’équipe de France la seconde place du relais féminin d’Östersund, synonyme de globe de la discipline, le premier depuis 2012 !

Samedi 11 mars (Relais Femmes)

  1. Norvège : 1’08’’00 (4 pioches)
  2. France : + 15,2 sec (7 pioches)
  3. Allemagne : + 27,2 sec (7 pioches)
  4. Italie : + 49,0 sec (7 pioches)
  5. Suède : + 1m10 (10 pioches)

Biathlon Östersund : indomptable Norvège

Sans Johannes Boe, ni Tarjei Boe, Ni Sturla Holm Laeigrid, le relais Norvégien ne présentait pas sa meilleure équipe. Composée d’E.Stroemsheim, V.Soerum, J.Dale et V.Christiansen, l’équipe Norvégienne s’est comportée en patron, poursuivant leur série d’invincibilité en coupe du monde de biathlon depuis plus de 2 ans. Au contact des meilleures équipes à la mi-course avec sur le papier leurs deux moins bons relayeurs, les Norvégiens ont fait la différence avec leurs tauliers du jour, Johannes Dale et Vetle Christiansen. Sur les skis comme au tir, les deux cadres de ce relais ont montré l’exemple en étant irréprochables. Le suspense allait donc être pour le podium, avec une bataille à 3 avec la France, l’Allemagne et la Suède. Si Martin Ponsiluoma côté Suédois propulsa son relais à la seconde place à l’entame du dernier relayeur, son compatriote Peppe Femling allait exploser dans les grandes largeurs, laissant la voie royale aux Français et aux Allemands. Au final, le relais Français composé d’O.Lombardot, A.Guigonnat, E.Perrot et F.Claude prend une belle seconde place, de bon augure pour la Mass Start de demain.

Samedi 11 mars (Relais Hommes)

  1. Norvège : 1’09’’12 (7 pioches)
  2. France : + 22,5 sec (8 pioches et 1 tour)
  3. Allemagne : + 37,4 sec (10 pioches et 1 tour)
  4. Suède : + 59,8 sec (10 pioches)
  5. Ukraine : + 1m17 (4 pioches)

Le programme à venir en biathlon

Les biathlètes auront rendez-vous dimanche, toujours à Östersund, pour les Mass Start.

 

Retrouvez le programme complet des épreuves disputées à Östersund sur notre site.

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut