Biathlon

Biathlon : Quentin Fillon Maillet encense Julia Simon

Après avoir ramené cinq médailles dont quatre d'or, Julia Simon a incontestablement été la grande dame des derniers Championnats du monde de biathlon 2024. Pour son compatriote Quentin Fillon Maillet, un nouveau gros globe de cristal n'est clairement pas à exclure. 

Julia Simon, reine de Nove Mesto 2024

Sa victoire sur la Mass Start et sa deuxième place sur l'Individuel d'Antholz étaient donc annonciatrices de Championnats du monde de biathlon 2024 XXL. En ce mois de février, sur les pistes de Nove Mesto, en République Tchèque, Julia Simon a littéralement été le soleil de l'équipe de France. Au total, quatre titres (deux individuels, deux sur les relais) et une belle médaille de bronze glanée sur l'Individuel. Le tableau aurait pu être parfait, mais le podium s'est dérobé d'un rien lors de la Mass Start (quatrième place). Désormais, après une courte période de récupération, les biathlètes vont entamer l'ultime ligne droite de la saison. Tenante du gros globe de la Coupe du monde, Julia Simon parviendra-t-elle à gommer son retour pour s'offrir un doublé historique ?

“Si elle reste en forme…”, Quentin Fillon Maillet y croit

Concrètement, au classement général de cette Coupe du monde 2023/2024 de biathlon, Julia Simon occupe actuellement la quatrième place. Mais les écarts sont relativement peu importants. Ainsi, la native d'Albertville, 27 ans, n'a que 9 petits points de retard sur l'Italienne Lisa Vittozzi et le podium. 27 sur sa compatriote Justine Braisaz-Bouchet, deuxième du lot. 57 sur celle qui occupe la tête, la Norvégienne Ingrid Tandrevold. Mais cette dernière, qui est complètement passée à côté de ses Mondiaux, aura fort à faire pour rester devant jusqu'au bout.

Dans des propos relayés par Nordic Magazine, Quentin Fillon Maillet, référence du biathlon masculin français, a évoqué les chances des unes et des autres de sabrer le champagne : “C’est difficile de dire qui va l’emporter. Cela va dépendre de comment elles vont gérer la phase de récupération. J’ai tout de même envie de pencher vers Julia Simon qui a de grosses qualités de tir. Si elle reste en forme sur la fin de saison, elle a un avantage sur Justine (Braisaz-Bouchet, NDLR) qui, elle, est très stable sur les skis et également capable de bien tirer. S’il y a une bagarre entre les deux, j’ai envie de me laisser surprendre par le match ! Quoi qu’il en soit, je veux que ce soit une victoire française.” Puisse-t-il dire vrai.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut