Bilan de la saison 2018 de l’Astana Pro Team

0
Ligue 1

Malgré le départ de deux de ses gros atouts sur les Grands Tours (Fabio Aru et Vincenzo Nibali) sur les deux derniers mercatos, l’équipe kazakh a montré de très belles choses cette année avec son talentueux grimpeur Miguel Angel Lopez sur le Tour d’Italie et sur le Tour d’Espagne, ou encore le danois Michael Valgren, très précieux sur les classiques. Le bilan en fin de saison est très bon 30 succès alors que l’effectif ne comporte aucun gros sprinteur.

Superman prend son envol

Superman a enfin eu la totale liberté sur les Grands Tours après des débuts prometteurs sur la Vuelta 2017 avec deux succès d’étape. Lopez a bien plus que confirmé cette saison ces espoirs avec deux podiums – 3e sur les routes italiennes et espagnoles. Miguel Angel a également été performant sur les courses d’un semaine : deuxième du Tour d’Oman et du Tour de Burgos, troisième du Tour d’Abu Dhabi et du Tour des Alpes. Si le colombien veut un jour remporter un Grand Tour, il va devoir arrêter d’être aussi passif comme on l’a vu sur le Giro.

Fuglsang toute en régularité

L’autre leader sur les courses par étapes, Jakob Fuglsang a connu une très bonne préparation pour le Tour : 2e du Tour de Suisse, 3e du Tour de Valence, 4e du Tour d’Andalousie et du Tour de Romandie en remportant l’étape reine. Mais le danois a été un peu juste sur le Tour en étant certes régulier mais en étant incapable d’accompagner les meilleurs et en finissant 12e à Paris.

Pello Bilbao se montre

Sur les classements généraux, un coureur s’est révélé en la personne du basque Pello Bilbao puisqu’il a fini sixième du Tour d’Italie en parfait lieutenant dans la haute montagne pour ”Superman” Lopez. Pello a remporté également une étape sur le Dauphiné et sur le Tour des Alpes.

De plus, les arrivées  l’an prochain de Ion Izagirre – 3e du Tour du Pays Basque, et à un degré moindre Merhawi Kudus – 9e du Tour d’Oman, vont renforcer le statut de cette formation très axée sur les courses par étapes.

Luis Léon Sanchez malchanceux

Luis León Sánchez a été très fort dès l’entame de l’exercice – vainqueur du Tour de Murice, 2e du Tour de Valence et 8e du Tour des Alpes, et excellent équipier pour Lopez sur le Giro. Sa chute et sa blessure dès le deuxième jour sur les routes du Tour a plombé sa deuxième moitié d’année.

Des classiques réussies dans l’ensemble

Du côtés des spécialistes des classiques, Michael Valgren a réalisé une excellente campagne en remportant le Omloop Het Nieuwsblad et l’Amstel Gold Race pour la deuxième fois de sa carrière, et une excellente quatrième place sur le Tour des Flandres. Pour les Ardennaises, le bilan n’est pas extraordinaire mais Fuglsang a fait le minimum syndical avec une huitième place sur l’Amstel et une 10e place sur la Doyenne. Malheureusement pour l’équipe kazakh, Valgren rejoint la saison prochaine la Dimension Data. La recrue Ion Izagirre peut briller sur les Ardennaises – 5e de la Doyenne en 2017, et sur les courses italiennes de fin de saison – 6e du Tour de Lombardie en 2018.

Et des victoires aux forceps

Enfin, le sprinteur Magnus Cort Nielsen et le baroudeur Omar Fraile – tout deux recrutés l’hiver dernier – ont apporté leur contribution avec malice avec quatre succès pour le danois avec l’étape de Carcassonne sur le Tour notamment et trois victoires pour l’espagnol.

Photo : Twitter de l’équipe Astana Pro Team

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here