Bilan mi-saison de Domino’s Ligue 2 – Episode 3 : AJ Auxerre

0
Source : aj-auxerre.fr
Ligue 1

Trêve internationale oblige, il est temps de faire un bilan sur la première partie de saison de Domino’s Ligue 2. Nous vous proposons de revenir avec vous sur les temps-forts de ce championnat, et ce, par équipe ! C’est aujourd’hui au tour de l’AJ Auxerre, équipe en plein doute au départ mais qui a réagi de fort belle manière…

AJ Auxerre

Classement : 12ème avec 23 points / 6v, 5n, 8d – 20bp, 18bc

Coupe de la Ligue : éliminé en 16èmes de finale par Nice (3-2)

Coupe de France : éliminé au 7ème tour par Angoulême, club de National 3 (1-0)

Un recrutement malin et globalement efficace

Au coup d’envoi de l’exercice 2018-2019, l’objectif de l’AJ Auxerre était simple : retrouver la première partie de tableau, afin d’éviter à tout prix une saison galère comme la précédente. Le recrutement de l’AJA a d’ailleurs été mené dans ce sens, avec l’arrivée de joueurs expérimentés tels que Julien Féret (ex-Caen), François Bellugou (ex-Troyes) ou encore Rémy Dugimont (ex-Clermont), et des joueurs prometteurs ou confirmés comme Billy Ketkeophomphone (ex-Angers), Yanis Merjdi (ex-Bourg-en-Bresse) ou Daniel Mancini (prêté par Bordeaux). En y ajoutant la plupart des cadres déjà présents, l’effectif auxerrois était plutôt intéressant, encore fallait-il que les recrues s’adaptent correctement. On peut dire que cela a été le cas, avec bien sûr des hommes plus en réussite que d’autres. On pense notamment à Merdji, auteur de 3 buts et 1 passe décisive, ou Féret, deux passes décisives au compteur, qui a amené toute son expérience au milieu. Un mercato globalement réussi pour Auxerre, même si cela a mis du temps à décoller.

Début de saison compliqué

Deux défaites inaugurales contre Valenciennes (3-1) et le Gazélec (2-3), deux victoires contre Orléans (0-3) et Nancy (1-0), puis ont suivi six matchs sans victoires (cinq défaites, un nul). On peut dire que le début de saison d’Auxerre avait de quoi frustrer les supporters, car les attentes légitimes ne correspondaient pas à la vérité du terrain. Pablo Correa a vu sa position un peu fragilisée, car à l’aube de la treizième journée l’AJA occupait la place de barragiste. A croire que le club était voué à un nouvel exercice galère, ce qui aurait été un véritable aveu d’échec finalement au vu de la qualité de l’effectif. Mais heureusement pour les Bourguignons la situation s’est inversée par la suite.

Metz : le match référence

En pleine période de doute, Auxerre a fini par voir la lumière, dans un match qui s’annonçait pourtant très compliqué. En effet, en déplacement à Metz, le leader, l’AJA n’aurait sûrement pas imaginé repartir avec plus d’un point. Et pourtant, les Bourguignons ont déjoué les pronostics en allant chercher la victoire grâce à sa recrue Rémy Dugimont. Un succès fondateur, car depuis les Auxerrois ont enchaîné sept matchs sans défaites en Ligue 2 (trois victoires, quatre nuls). Cela ne veut pas dire pour autant que l’AJA est lancée pour finir aux portes des playoffs en fin de saison, mais cette série n’est clairement pas à banaliser, tant l’équipe a eu du mal au départ. Néanmoins, le dernier succès contre Grenoble vendredi (4-0) a montré qu’Auxerre avait des arguments à faire valoir dans ce championnat. Les Auxerrois risquent d’être très difficiles à prendre en 2019, du moins s’ils continuent sur cette lancée.

Malgré un début de saison difficile, Auxerre a su se reprendre et remonter au classement. Le club occupe la treizième place du championnat, soit six points devant la zone rouge mais à neuf points des playoffs. Un ou deux renforts au mercato ne sont pas à exclure, mais l’AJA semble avoir trouvé la bonne formule pour enfin performer en Ligue 2. Reste à savoir si l’équipe pourra viser plus, avec le retard qu’elle a accumulé.

 

Source image : aj-auxerre.fr

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here