Bilan mi-saison de Domino’s Ligue 2 – Episode 7 : Clermont Foot 63

Trêve internationale oblige, il est temps de faire un bilan sur la première partie de saison de Domino’s Ligue 2. Nous vous proposons de revenir avec vous sur les temps-forts de ce championnat, et ce, par équipe ! C’est aujourd’hui au tour de Clermont, l’une des formations les plus solides du championnat et qui se distingue par sa qualité de jeu.

Clermont Foot 63

Classement : 8ème avec 29 points / 7v, 8n, 4d – 21 bp, 14 bc

Coupe de la Ligue : éliminé au 2ème tour par Troyes (3-1)

Coupe de France : qualifié pour les 32èmes de finale contre Marignane (National 1)

Une équipe qui a su se relever malgré la perte de ses cadres

Dans le monde du football actuel, il devient de plus en plus difficile de retenir ses meilleurs éléments, en particulier pour un club de Ligue 2. Clermont en a fait les frais lors du mercato estival, avec les départs de plusieurs cadres : Ludovic Ajorque (14 buts, parti à Strasbourg), Rémy Dugimont (11 buts, parti à Auxerre) ou encore le gardien Paul Bernardoni (parti à Nîmes). Même si la plupart de ces transferts remplissent les caisses, il n’est jamais aisé de retrouver des joueurs ayant un rendement similaire. Pour le poste de gardien, Clermont a misé sur le gardien remplaçant Medhi Jeannin, et a récupéré Rémy Descamps en prêt du PSG. Les deux ont un temps de jeu relativement similaire, et ont fait leurs preuves. En attaque, les Clermontois ont récupéré une pépite en la personne de Florian Ayé, qui a bien pris la mesure du rôle qu’occupait son prédécesseur Ajorque, comme vous le lirez par la suite. Ajoutées à cela des recrues efficaces comme Florent Ogier (3 buts) ou Vital N’Simba par exemple, et la formation auvergnate se retrouve dans la course aux playoffs, comme l’an passé.

Florian Ayé, la bonne pioche

Formé et révélé à Auxerre, Florian Ayé n’a pourtant pas réussi à s’imposer réellement en Bourgogne, malgré un gros potentiel, comme en atteste son parcours avec l’équipe de France depuis les U16 jusqu’aux U20 actuellement. Transféré cet été à Clermont, l’ex-Auxerrois a véritablement explosé sur cette première partie de saison, avec neuf buts inscrits et deux passes décisives. Un bilan statistique plus que satisfaisant, surtout quand on sait que le club avait perdu ses principaux fers de lance. Le joueur de 21 ans semble parfaitement à l’aise en Auvergne, et cela se ressent sur le terrain. Il est devenu incontournable en pointe de l’attaque, et on peut légitimement penser qu’il ne s’arrêtera pas là. Les recruteurs clermontois ont eu le nez fin sur ce joueur, surtout qu’il n’a que 21 ans et encore une belle marge de progression.

Pascal Gastien entraîneur de l’année 2018

Si Clermont est aussi agréable à voir jouer, c’est avant tout grâce à son coach Pascal Gastien. Arrivé en septembre 2017 au club, l’ancien entraîneur de Châteauroux s’est immédiatement distingué en réalisant un exercice 2017-2018 convaincant, avec une sixième place à clé au pied des playoffs, et un record de points en championnat pour le club (63 points). Encensé pour sa philosophie basée sur le beau jeu, Gastien a poursuivi dans cette lignée cette saison, malgré un mercato agité, et a fini par être élu entraîneur de l’année 2018. Certainement pas un hasard, quand on sait que son équipe détient le record du nombre de clean sheets sur les cinq grands championnats depuis le coup d’envoi de la saison (treize sur dix-neuf matchs). Au classement, Clermont occupe la huitième place, soit une de mieux que l’an passé au même stade de la compétition malgré le même nombre de points, et n’est qu’à deux points des playoffs et trois du podium. Avec la troisième défense, les Clermontois sont également réputés pour leur solidité, malgré une attaque moins prolifique. Reste à savoir s’ils pourront se hisser plus haut que leur sixième place de l’année dernière, mais avec un coach d’une telle qualité il y a de quoi être optimiste.

Malgré quelques petits passages à vide, Clermont a bouclé une première partie de championnat convaincante, est s’est distingué par son jeu attractif. Emmenés par un Florian Ayé en grande forme, les Clermontois peuvent nourrir des espoirs de playoffs pour la deuxième partie de saison. 

Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Poster un commentaire

ut Praesent accumsan eget sem, dolor. vulputate, dapibus leo dolor Sed