Ski Alpin

Bilan Ski Alpin saison 2022 : le sacre de Marco Odermatt !

bilan ski alpin

Le rideau a été baissé dimanche dernier sur le cirque blanc et il est temps maintenant de faire le bilan de la saison 2022 de Ski Alpin masculine. Un exercice qui a vu l’émergence au sommet de Marco Odermatt, décrocher son 1er gros globe du classement général en succédant au Français Alexis Pinturault. Voici notre bilan ski alpin saison 2022 !

Bilan Ski Alpin saison 2022 : ils ont assuré !

Ils ont gagné les globes des spécialités, des médailles olympiques ou des victoires durant la coupe du monde, voici notre tour d’horizon des satisfactions de la saison ski alpin 2022 :

Marco Odermatt, le meilleur skieur de la planète ski alpin (vainqueur du globe du classement général et du géant)

Il était annoncé comme le favori de cette saison 2022, après avoir échoué de peu la saison dernière au profit d’Alexis Pinturault. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Suisse n’a pas déçu. Avec 8 victoires cette saison, ainsi que le titre olympique en Géant, Marco Odermatt a même surpris les spécialistes en vitesse. Alors qu’on l’attendait en Super-G, Odermatt a su se mêler à la course pour le gros globe, en passant plusieurs fois tout proche d’un premier succès dans la discipline. Avec 1639 points au total, il réalise le 5ème plus grand nombre de points dans une saison. L’avenir semble radieux pour le jeune Suisse !

Aleksander Aamodt-Kilde, roi de la vitesse (vainqueur des globes de la descente et du Super-G)

Revenu d’une déchirure d’un ligament du genou subit la saison dernière, Aleksander Aamodt-Kilde n’a pas tardé à retrouver les sommets du ski alpin. Le vainqueur du gros globe du classement général de la coupe du monde ski alpin en 2020 a été le seul à pouvoir tenir la comparaison avec Marco Odermatt. Mais ayant délaissé la discipline du géant, ses espoirs étaient trop minces. Son bilan ski alpin saison 2022 reste incroyable avec 2 globes obtenus et 7 victoires. Seule petite ombre au tableau, ses JO de Pékin où il n’a pas été en mesure de ramener une médaille d’or.

Le retour d’Henrik Kristoffersen

Alors qu’il était le dauphin de Marcel Hirscher pendant plusieurs saisons, on attendait Henrik Kristoffersen comme le potentiel successeur à l’Autrichien. Mais le Norvégien ne parvint pas à rééditer ses performances et sa régularité, pourtant si présente auparavant, s’éclipsa. 3ème du classement général de la coupe du monde et vainqueur du globe de slalom, « Kristo » a retrouvé de la confiance pour la saison prochaine et sera un outsider au gros globe.

L’explosion des jeunes Norvégiens dans les disciplines techniques

Ils étaient annoncés comme les futures stars du ski alpin, Lucas Braathen et Atle Lie McGrath ont répondu présent pour cette saison ski alpin 2022 ! Vainqueurs tous les 2 en slalom cet hiver, les 2 jeunes Norvégiens âgés de 22 ans, ont l’avenir pour eux, que ce soit en Géant ou en Slalom. Cette concurrence et ce sang neuf a peut-être même redonné une deuxième jeunesse à Kristoffersen ! Que du positif pour la Norvège !

Mentions spéciales

Même s’ils n’ont pas décroché de globe cette saison, leur saison est réussie ! À l’image de Beat Feuz. Le Suisse a été détrôné en descente après 4 ans de domination, mais a conquis le titre olympique à Pékin. Même réflexion pour Matthias Mayer qui malgré des résultats en dents de scie durant la saison, a démontré qu’il restait le skieur d’un jour en conservant son titre olympique en Super-G. Que dire de Johannes Strolz, qui n’était pas dans les plans de la sélection Autrichienne en début de saison, et qui a décroché sa 1ère victoire à Adelboden en Slalom et obtenu une incroyable médaille d’or aux JO lors du combiné.

Bilan Ski Alpin saison 2022 : ils ont déçu

Si certains skieurs ont répondu aux attentes, ce n’est pas le cas de tous, pour qui la saison a été un long chemin de croix alors que les ambitions en décembre dernier étaient élevées.

Alexis Pinturault, une saison à oublier

Après le gros globe de cristal gagné la saison dernière, on attendait beaucoup de la saison d’après pour Alexis Pinturault. Mais les résultats ont tout simplement été catastrophiques, dès l’ouverture en décembre. Rapidement hors course pour le général, on croyait que le champion Français arriverait à se concentrer sur les JO de Pékin, qui restait l’objectif majeur de 2022. Mais le bilan ski alpin saison 2022 est sans appel, avec sans doute sa pire saison de toute sa carrière. Habitué depuis 10 ans à gagner une course tous les ans, Pinturault est passé à côté, que ce soit physiquement et psychologiquement.

Marco Schwarz, une préparation qui a tout gâché

Détenteur du globe de Slalom en 2021, Marco Schwarz n’a malheureusement pas pu défendre ses chances comme il le souhaitait. Blessé à la cheville en octobre dernier, l’Autrichien a dû changer toute sa préparation physique pour pouvoir essayer de revenir dès le mois de décembre. Mais sans succès. L’Autrichien n’a été que l’ombre de lui-même.

Sebastian Foss-Solevaag, un champion du monde porté disparu

Le champion du monde de Cortina d’Ampezzo nourrissait également beaucoup d’ambitions pour cette saison 2022. Et elle démarra plutôt bien avec une 2nde place et une victoire après les 2 premiers slaloms de la saison. Puis le trou noir ! Des sorties de piste, des problèmes de matériel, des mauvais résultats. Seule satisfaction, sa médaille de bronze récoltait à Pékin lors des JO, un peu à l’image de Clément Noël…

Clément Noël, un titre olympique pour compenser une saison ski alpin décevante

Après 3 saisons consécutives terminées 2ème au classement du globe du Slalom, la saison 2022 était attendue comme la saison de la consécration pour Clément Noël. Après le 1er Slalom de la saison, remporté à Val d’Isère, les espoirs étaient justifiés. Puis, alors qu’une 2nde victoire lui tendait les bras, le Français chuta avant la dernière porte à Cortina d’Ampezzo… Comme un tournant dans sa saison. Les Slaloms qui suivants furent empruntés, toujours avec le rein à main, mais sans succès. Avec seulement 50% des courses terminées, il était tout simplement impossible d’espérer faire mieux pendant la saison. Il fallut attendre les JO de Pékin pour retrouver le Clément Noël que l’on connaît, rapide et déterminé pour décrocher l’or. Mais sur l’ensemble de la saison, le bilan ski alpin saison 2022 du tricolore est plus que mitigé.

Bilan ski alpin saison 2022 de nos Français : réussi, mitigé ou décevant ?

Globalement, la saison des Français a été décevante, et dans toutes les disciplines. Avec une victoire (Clément Noël lors du 1er slalom de la saison) seulement, l’équipe de France n’a pas été au rendez-vous. En vitesse tout d’abord, la relève tarde à arriver derrière Johan Clarey. Le doyen de l’équipe a obtenu un podium lors de LA descente de la saison, à Kitzbühel (ainsi qu’aux JO). Un podium décroché avec son ami de l’équipe de France, Blaise Giezendanner qui avait lui obtenu sa première boîte de sa carrière. Dans les disciplines techniques, c’est malheureusement le même constat avec beaucoup de déceptions. Alexis Pinturault n’a pas goûté à la victoire cette saison, n’obtenant que 3 podiums (2 en Géant et un en Slalom). Un bien maigre bilan ski alpin saison 2022 pour le vainqueur du gros globe en 2021, comme pour le champion du monde de Géant en 2021, Mathieu Faivre qui n’a pas décroché un seul podium cette saison, excepté lors des JO de Pékin (bronze). Pour Clément Noël, voir ci-dessus.

Une saison ski alpin 2022 qui a tenu ses promesses, avec un nouveau roi aux commandes en la présence de Marco Odermatt. Des Français qui n’ont pas été en mesure de jouer les premiers rôles. Tel est le bilan ski alpin saison 2022. Rendez-vous maintenant en octobre à Sölden pour l’ouverture de la saison 2023 !

 

Crédit photo Lapresse.ca

Dernières publications

En haut