Ligue 2

Bordeaux : Le communiqué cinglant des ultras

Après une improbable défaite ramenée de Saint-Etienne, les Girondins de Bordeaux ont, une fois de plus, déçu leurs supporters. Via un communiqué, les ultras bordelais n'y sont pas allés de main morte pour exprimer leur mécontentement. 

Bordeaux : une treizième défaite et toujours autant de doutes

Samedi dernier, sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne, Bordeaux tenait une seconde victoire en autant de déplacements. Et ce, jusqu'à la 91e minute. Avant de craquer à deux reprises dans le temps additionnel, pour finalement concéder une treizième défaite cette saison (2-1). Avec 41 points au compteur, le club au scapulaire a très probablement dit adieu à ses derniers espoirs de disputer les Playoffs en fin de saison. Désormais, il s'agira d'assurer un maintien pas encore tout à fait en poche. L'écurie du président Lopez aura clairement déçu, et le changement d'entraîneur n'aura pas eu l'effet escompté. Dans un communiqué publié ce lundi matin, les ultras n'ont pas caché leur colère.

“Nous ne soutiendrons pas un club qui nous abandonne”, les Ultramarines se lâchent

Ce mardi, pour le compte de la 34e journée de Ligue 2, les Girondins de Bordeaux défient un promu, Dunkerque. Face à une formation qui voudra se rapprocher encore un peu plus du maintien tant espéré, le club au scapulaire aura pour objectif de rester devant au classement, et de, quelque peu, rassurer ses supporters. En tout cas, les protégés d'Albert Riera ne bénéficieront pas d'un soutien sans faille dans les travées du Matmut Atlantique.

Humilié“, “honte“… Via un communiqué publié ce lundi 22 avril 2024, les Ultramarines Bordeaux 1987 ont employé des mots forts pour qualifier la défaite concédée à Saint-Etienne le week-end dernier. “Le staff et la direction ont abandonné leurs supporters“, poursuit ledit communiqué. Puis, les ultras bordelais ont appelé à un mouvement à l'occasion da la rencontre qui se profile à la maison : “Nous appelons tous les fidèles qui assisteront à la rencontre face à Dunkerque à ne pas assister aux 15 premières minutes du match mardi soir.” “Envolés nos espoirs de Ligue 1, nous flirtons encore une fois avec la mort (…) réagissons avant qu'il ne soit trop tard“, interpellent les Ultramarines Bordeaux 1987. Une action “symbolique” mais payante à l'entame du sprint final en Ligue 2 ?

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut